Juif.org - Infos - Communauté Juive Juif.org : toute l'actualit矤'Israꪠet du monde Juif sous forme de news, vid讳, photos et d'opinions! Mon, 25 May 2015 07:09:38 +0200 http://www.juif.org Israël: décès de Moshé Levinger, fondateur du mouvement Goush Emounim - i24 News

Le rabbin avait oeuvré pour le retour d'une présence juive dans les lieux sacrés du Judaïsme en Judée Samarie

Le rabbin Moshé Levinger, fondateur du "Goush Emounim", un mouvement politique et religieux israélien qui a oeuvre pour le retour des Juifs en Judée Samarie sur ce qu'ils considèrent être leur terres historiques, est décédé samedi à l'âge de 80 ans, a annoncé sa famille dans un communiqué.

Né en 1935 à Jérusalem, dans une famille d'origine allemande, Moshé Levinger étudie dans sa jeunesse auprès du rabbin Tzvi Yeouda Kook, le père spirituel du nationalisme religieux.

Quelques jours après la victoire d'Israël contre ses voisins arabes lors de la guerre de juin 1967, le rabbin Levinger qui vivait dans une localité du centre du pays, réunit autour de lui un groupe de personnes décidées à s'installer dans des lieux sacrés de la tradition juive.

Sun, 17 May 2015 07:14:47 +0200 http://www.juif.org/communaute-juive/205744,israel-deces-de-moshe-levinger-fondateur-du-mouvement-goush-emounim.php JW-NEWS-205744
Statistiques ethniques: la communauté juive américaine s’agrandit et se colorie ! - JSS News

Alors qu’en France on a toujours 50 ans de retard (en matière de statistiques ethniques aussi), un très sérieux institut américain de recherche publie ses résultats d’une étude ethnique menée sur la population juive… Voici le portrait du juif moyen américain !

Dix-sept pour cent des Juifs américains disent qu’ils ont été élevés dans une autre religion, selon une étude réalisée par le Pew Research Center. La proportion de la communauté juive dans la population totale américaine était de 1,9% en 2014 (contre 1,7% en 2007).

Thu, 14 May 2015 07:02:57 +0200 http://www.juif.org/communaute-juive/205691,statistiques-ethniques-la-communaute-juive-americaine-s-agrandit-et.php JW-NEWS-205691
Tunisie : début du pèlerinage juif de la Ghriba - Times of Israel

Le pèlerinage juif de la Ghriba, en Tunisie, a commencé mercredi dans une ambiance festive en dépit d’une mise en garde d’Israël contre des projets d’attaques sur le sol tunisien et une vigilance accrue après l’attentat du Bardo.

Au milieu des youyous et des chants, près de 200 pèlerins, selon une journaliste de l’AFP, se sont rendus dans cette synagogue de Djerba (sud), la plus ancienne d’Afrique. Ils ont prié, allumé des cierges et déposé des œufs barrés de voeux dans une cavité au fond du lieu de culte, après avoir bu une gorgée de boukha (alcool de figue) et reçu la bénédiction d’un rabbin.

Thu, 07 May 2015 16:00:04 +0200 http://www.juif.org/communaute-juive/205578,tunisie-debut-du-pelerinage-juif-de-la-ghriba.php JW-NEWS-205578
Le plus ancien exemplaire complet des 10 Commandements exposé en Israël - Times of Israel

Le plus ancien document connu reproduisant dans leur intégralité les Dix Commandements est actuellement exposé à Jérusalem dans le cadre d’une exposition du musée d’Israël, a indiqué mercredi une porte-parole de l’établissement.

Le document rédigé en hébreu et vieux de plus de 2 000 ans est habituellement conservé dans les locaux de l’Autorité israélienne des antiquités, loin des regards du public et dans des conditions de conservation draconiennes, similaires à celles de la grotte dans laquelle il a été découvert.

Il a déjà été exposé exceptionnellement, y compris à l’étranger comme à New York en 2011 ou Cincinatti en 2013. Mais sa présentation au public reste très rare, y compris en Israël.

Thu, 07 May 2015 07:52:27 +0200 http://www.juif.org/communaute-juive/205564,le-plus-ancien-exemplaire-complet-des-10-commandements-expose-en.php JW-NEWS-205564
Préparations pour Lag Baomer à Meron - Juif.org

Toutes les routes menant à la ville septentrionale de Meron, dans laquelle se trouve la tombe du célèbre Rabbi Shimon Bar Yochai (le Rashbi) ont été fermées mercredi, avant les célébrations qui commencent mercredi soir et qui attirent des centaines de milliers de personnes chaque année.

L'accès à la région ne sera possible que par les transports publics, la police annonçant que les fermetures des routes se poursuivront jusque vendredi avant le début du Shabat.

Lag Baomer marque le 33e jour entre la fête de Pessah et celle de Chavouot. Il est largement célébré comme la date du décès du sage de l'époque du Talmud, Rabbi Shimon, celui auquel le célèbre texte de mystique juive, le Zohar, est attribué.

Avant de mourir au cours du deuxième siècle de l'ère commune et d'être enterré à Meron, le Rashbi aurait révélé de grands secrets à ses élèves et leur a dit de célébrer son décès au lieu de prendre le deuil. Par conséquent, de nombreux juifs célèbrent la journée en visitant sa tombe à Meron, et dans tout le pays, l'occasion est largement célébré par de grands feux de joie.

La fête marque aussi la date à laquelle un fléau a été levé, fléau qui avait tué des milliers d'étudiants du célèbre Rabbi Akiva. Ses élèves auraient été en partie massacrés par l'armée romaine occupante pour avoir pris part à la révolte contre eux.

Des milliers de policiers du district nord prendront part à l'opération pour sécuriser les célébrations de Meron, sous la direction du commandant du district nord, le major général Zohar Dvir.

De même, la branche circulation de la police, la police des frontières, ainsi que des moyens technologiques de pointe, y compris un zeppelin et des hélicoptères équipés de flux vidéo en direct pour suivre les événements depuis les airs qui seront déployés.

Le service des pompiers, le Magen David Adom, le front intérieur de Tsahal et l'autorité gouvernementale chargée de la maintenance des lieux saints prendront également part à l'événement pour le sécuriser.

"Dans le cadre du processus d'utilisation des leçons apprises au cours des années précédentes, nous avons travaillé pour améliorer un certain nombre de domaines, avec un accent sur la sécurité publique et la préservation de l'ordre public," a déclaré la police dans un communiqué.

La déclaration souligne que les mesures prises comprennent "l'ouverture d'une voie de secours supplémentaire pour le flux de Meron sur la côte orientale, l'augmentation des sites pour les femmes par la construction de nouveaux stands, avec des grands écrans pour visualiser les cérémonies d'illumination pour prévenir la surpopulation, et d'autres actions."

Toutes les mesures sont prises "avec un objectif de prévention de la congestion et la préservation de la sécurité publique," a ajouté la police.

Wed, 06 May 2015 08:05:02 +0200 http://www.juif.org/communaute-juive/205534,preparations-pour-lag-baomer-a-meron.php JW-NEWS-205534
Turquie : la communauté juive fête la réouverture de la synagogue d'Edirne - Le Figaro EN IMAGES- Signe d'apaisement après des années de tensions entre la Turquie et Israël, la réouverture de ce lieu de culte juif est une première dans le pays depuis 1923 . Sun, 03 May 2015 21:04:01 +0200 http://www.juif.org/communaute-juive/205455,turquie-la-communaute-juive-fete-la-reouverture-de-la-synagogue.php JW-NEWS-205455 Restauration des muraux de la synagogue syrienne Ades de Jérusalem - Times of Israel

De l’extérieur, la Grande Synagogue Ades ne semble pas à la hauteur de son nom. A l’intérieur de son sanctuaire modeste,ses peintures murales centenaires récemment restaurées sont des emblèmes spectaculaires des débuts de l’art sioniste.

Les curieux ont afflué au quartier de Nachlaot, dimanche, pour célébrer la restauration des peintures murales historiques de l’illustre lieu de prière.

Il a fallu deux ans pour rendre aux peintures leur gloire d’antan. Le projet a été initié par l’Institut Ben Zvi et l’AAI [Autorité des antiquités israélienne] et financé par le Bureau du Premier ministre et la municipalité de Jérusalem.

Sat, 25 Apr 2015 19:06:42 +0200 http://www.juif.org/communaute-juive/205282,restauration-des-muraux-de-la-synagogue-syrienne-ades-de-jerusalem.php JW-NEWS-205282
Décès à 81 ans du rabbin renommé Aharon Lichtenstein - Times of Israel

Le rabbin Aharon Lichtenstein, l’un des rabbins les plus éminents de l’orthodoxie moderne et du mouvement national-religieux israélien, est décédé lundi à l’âge de 81 ans.

Lichtenstein était une autorité reconnue et prolifique dans le droit juif, le dirigeant de la Yeshiva Har Etzion, un séminaire religieux clé dans le monde religieux-sioniste israélien, et gendre du célèbre chef spirituel de l’orthodoxie moderne américaine le rabbin Joseph Soloveitchik.

Il a été ordonné par Soloveitchik à Boston en 1959 et a soutenu un doctorat en littérature anglaise à l’Université Harvard sous la tutelle du critique littéraire Douglas Bush. Lichtenstein a reçu en 2014 le Prix Israël la plus haute distinction civile israélienne.

Mon, 20 Apr 2015 14:41:15 +0200 http://www.juif.org/communaute-juive/205191,deces-a-81-ans-du-rabbin-renomme-aharon-lichtenstein.php JW-NEWS-205191
Netanyahou pleure un "leader sioniste religieux de premier ordre" - Juif.org

Le premier ministre Benyamin Netanyahou s'est joint aux éloges du dirigeant sioniste religieux décédé lundi matin à l'âge de 81 ans, le rabbin Aaron Lichtenstein.

"L'érudition du rabbin Lichtenstein était exprimée dans sa créativité littéraire, ce qui a servi des générations d'étudiants," a déclaré Netanyahou à propos du rabbin, qui était doyen de la Yéshiva Har Etzion, en Judée, dans le Goush Etzion.

Se rappelant avoir donné au rabbin l'illustre Prix d'Israël pour la Torah en 2014, Netanyahou a déclaré : "il y a un an, quand je lui ai donné le Prix d'Israël, j'ai vu devant mes yeux un rabbin, un enseignant et un grand éducateur. Un homme modeste, profond, ingénieux et fort dans sa pensée."

"Le rabbin Lichtenstein restera comme un chef de file de premier ordre de la Torah Sioniste, qui a pris sur ses genoux des milliers d'étudiants à la Yéshiva Har Etzion de Alon Shvut dans le Goush Etzion," a déclaré Netanyahou. "Il aimait la Terre d'Israël, le Peuple d'Israël et la Torah d'Israël."

Le président Réouven Rivlin a également parlé du rabbin Lichtenstein, en disant qu'il "était dans les paroles de nos sages 'un lion qui se levait de Babylone'," une référence au fait que le rabbin était né à Paris avant que sa famille ne fuie la Shoah vers les Etats-Unis, pour ensuite faire son aliya en Israël.

Rivlin a décrit le rabbin comme une "grande force de la Torah, un homme de morale, un grand de la Torah, un lauréat du Prix d'Israël, qui a établit avec le rabbin Amital z''l 'un monde entier de Torah' (à la Yéshiva Har Etzion)."

"Sa personnalité publique a imprimé son sceau sur le sionisme religieux et sur l'ensemble de l'état d'Israël," a déclaré Rivlin. "J'espère que sa Torah et son héritage continueront à guider notre chemin. Mes condoléances vont à sa famille et à ses nombreux élèves."

Mon, 20 Apr 2015 14:38:16 +0200 http://www.juif.org/communaute-juive/205190,netanyahou-pleure-un-leader-sioniste-religieux-de-premier-ordre.php JW-NEWS-205190
Le Partage de la Mer Rouge : Midrachim - Torah Box

A l'occasion de Chévii Chel Pessah (deuxième Yom Tov de la fête qui est associé au partage de la mer rouge et à la mort des Egyptiens qui s'étaient lancés à la poursuite des Bnei Israël), l'équipe Torah-Box vous offre une partie de cet épisode de notre histoire, remplie de miracles exceptionnels :
 

Moché jeta donc son bâton, et étendit sa main vers le ciel. Un vent très violent se mit à souffler. Ce vent était un vent d'Est, le plus puissant de tous les vents, et par celui-ci, Hachem opéra Sa vengeance sur les méchants. Par ce vent, D.ieu voulut tromper les Egyptiens et leur faire penser que la mer s'était partagée, figée de manière naturelle, et ainsi les amener à poursuivre les enfants d'Israël.

Lorsque Moché voulut diviser la mer, l'ange de la mer n'accepta pas de fendre ses eaux. Il prétendait : « Je suis plus 'grand' que toi puisque moi, j'ai été créé le troisième jour alors que toi, tu as été créé le sixième jour ». Toutefois, l'Eternel avait émis une condition, dès la création du monde : que la mer se divise devant les enfants d'Israël. L'ange de la mer exposa qu'à ce moment-là, les Bné Israël étaient dans un état spirituel très bas : ils étaient encore plongés dans l'idolâtrie de l'Egypte et n'étaient donc pas dignes d'un miracle dans une telle situation. Moché lui montra le bâton divin sur lequel était gravé le nom explicite de D.ieu, ainsi que le cercueil de Yossef. L'ange de la mer s'obstina à refuser.

Voyant cela, Moché dit à Hachem : « La mer refuse de se fendre ». Que fit alors D.ieu ? Il mit Sa main sur la main droite de Moché et dit à l'ange de la mer que les enfants d'Israël étaient appelés à recevoir la Torah : ils méritaient donc un miracle. Lorsque l'ange de la mer vit Hachem dans "Sa Gloire", une grande crainte le saisit et il se sauva comme il est dit: (l'ange de) "la mer vit et se retira".
 

Au milieu de la mer, sur la terre ferme

Les enfants d'Israël se tenaient au milieu de la mer. L'eau recouvrait tout leur corps et subitement, en un coup, tout fut sec. Les eaux de la mer s'étaient partagées et dressées sur les côtés. Le sol de la mer n'était même pas humide, il était totalement sec. Devant eux, s'était ouverte une voie permettant la marche sur environ trois cents kilomètres tandis que les eaux servaient de murailles à Israël à leur droite et à leur gauche. C'était merveilleux ! Que le nom de l'Eternel soit loué à jamais ! Amen !

Le Satan vit ceci. Il commença à émettre des critiques contre Israël en disant : « Maître du monde, étant donné que les Hébreux étaient idolâtres en Egypte, pour quelle raison leur as-tu fait ce miracle ? » Le Satan allait et criait jusqu'à ce que l'ange de la mer entendit sa voix et voulut, avec rage et colère noyer Israël dans la mer.

L'ange Gabriel apparut alors. Il mit les eaux en remparts, comme des murailles à l'intérieur même de la mer; il clama sur la mer et dit aux eaux de droite : « Prenez garde à Israël, Peuple destiné à recevoir la Torah donnée par la main droite d'Hachem, comme il est dit : "De Sa main droite (Il leur donne) un culte de feu" ». Se tournant sur la gauche, il dit : « Prenez garde à Israël, Peuple destiné à mettre les Téphilines sur le bras gauche ». Aux eaux à l'arrière du camp d'Israël, il leur dit: « Prenez garde à Israël, Peuple destiné à se couvrir avec les Tsitsit de derrière ». Et les eaux entendirent ses paroles et se dressèrent comme des murailles.

Ainsi, la mer fut divisée en douze parties, afin que chaque tribu ait un chemin séparé. Les murailles de la mer qui étaient entre chacune d'elle étaient merveilleusement belles grâce aux reflets de la colonne de feu. Elles ressemblaient à l'éclat des pierres précieuses. Dans les murailles se trouvaient des lucarnes qui permettaient de parler les uns avec les autres, créant ainsi une atmosphère apaisante et favorable à la tranquillité d'esprit. Le vent puissant continuait de souffler d'un côté à l'autre, avec force sans susciter pour autant d'inquiétude aux Bné lsraël, car les nuées de gloire continuaient à cheminer avec eux et à les protéger.

Rabbi Néhoraye enseigne que lorsqu'une fille d'Israël passait dans la mer et que son fils pleurait dans ses bras, elle tendait la main et cueillait une pomme ou une grenade du milieu de la mer et la lui donnait, ainsi qu'il est dit : "Tu n'as manqué de rien". Effectivement, il leur suffisait de désirer une chose et immédiatement, l'objet souhaité était créé à leurs yeux.

Hachem fit également souffler un vent du Gan Eden qui porta et amena à Israël des odeurs agréables de plantes odoriférantes. Et que burent les enfants d'Israël ? Du sein même des eaux de la mer, jaillissait de l'eau douce. Les tribus perçaient des trous dans les murailles qui les séparaient et il en jaillissait des courants d'eau douce comme si elles étaient sorties d'une source.
 

Publication du miracle

Au moment où la mer des joncs fut partagée, toutes les eaux du monde, l'eau qui était dans les verres, dans les tonneaux, dans les citernes, dans les fleuves et dans les océans, toutes furent divisées en deux pour publier dans le monde le grand miracle fait en l'honneur du Peuple d'Israël.

Imaginons : un Chinois est assis et sirote avec plaisir un verre de thé lorsque soudain, que se passe-t-il ? Le thé se dresse sur les côtés du verre, et au milieu  se créé un vide. Surpris et stupéfait, il va montrer ce prodige à sa femme qu'il trouve à la cuisine en train de tenir en main une grande louche et sur son visage une expression de stupéfaction. « Viens voir », dit-elle à son mari, presque hystériquement. Elle lui montre la marmite de bouillon chinois qu'elle vient de préparer et raconte avec émotion qu'au beau milieu de sa préparation, tout en remuant le bouillon, le liquide s'est dressé sur les côtés et au milieu tout était sec ! Tous les deux observent à présent avec stupeur la marmite et le verre de thé lorsque, du côté de la salle de bain parviennent des cris. Avec un certain émoi, ils se dirigent vers leur jeune fils qui barbotait dans l'eau, et sont aussi étonnés que lui de découvrir là encore le même phénomène étrange.

Quelque chose devait se passer... Peut-être qu'un phénomène rare de la nature s'était produit et qu'ils n'en avaient pas entendu parler ? Ils décident de sortir dans la rue et de montrer à tous le prodige. Ils s'aperçoivent alors qu'ils ne sont pas seuls : chez tous les voisins, le même phénomène s'était produit. Partout, les eaux s'étaient divisées. L'évènement devint le sujet du jour. Tout le monde essaya de formuler des hypothèses différentes pour expliquer ce phénomène étrange.

Le plus grand choc fut causé lorsque de nombreuses personnes qui avaient pris la mer à ce moment-là témoignèrent que d'un coup, leur navire fut secoué sérieusement et, toutes les eaux furent déplacées sur les côtés, à des hauteurs formidables tandis qu'au milieu, la mer était sèche. Les histoires continuèrent à se répandre de bouche à oreille. Les hypothèses se multiplièrent. Après quelques jours, lorsqu'arrivèrent les nouvelles troublantes de la chute soudaine de la puissance mondiale numéro un, l'Egypte, chacun eut une image plus claire des événements de la dernière période. Des témoins proches des lieux relatèrent que les enfants d'Israël étaient sortis d'Egypte et, lorsque les Egyptiens les poursuivirent pour les ramener, un grand miracle leur fut fait et les eaux de la Mer Rouge furent partagées en leur honneur. Ces mêmes eaux noyèrent par la suite, tous les Egyptiens et de cette façon, l'empire égyptien s'effondra d'un seul coup.

Voilà comment fut proclamé dans le monde entier le nom de l'Eternel (qu'Il soit élevé et béni) dont la puissance transforme tous les systèmes de la nature pour Ses enfants bien-aimés, le Peuple d'Israël.
 

Poursuite au milieu de la mer

Retournons au camp égyptien, et au malheureux qui s'occupe de sa main blessée. Il n'est pas resté longtemps à lécher sa blessure. Ce n'est assurément pas le moment le plus approprié. Ce qui importe maintenant est de se venger de son esclave Zévouloun.

« Si cela n'a pas marché une fois, cela ne veut pas dire qu'il faille se décourager, essayons une nouvelle fois ! » se dit-il. Mais ce nouvel essai se solde par une blessure supplémentaire au pied gauche lorsque la nuée lui renvoya à nouveau sa flèche en retour de son tir. Telle une bête blessée, il décide de tenter sa chance en jetant des pierres, ce qui lui vaut une bosse sérieuse sur le front. Après quelques autres échecs douloureux, l'Egyptien arrive à la conclusion que "l'affaire ne convient pas". Il n'est pas possible de tuer à distance ces petits juifs, il faut simplement les saisir à la main et en terminer ainsi.

« Il faut se presser. Le projet n'est pas si facile dans l'obscurité régnante, mais heureusement que l'on voit au moins le camp des Hébreux et que l'on connaît la direction de la marche ». Et voilà que, de manière subite, l'Egyptien sent une secousse très violente. Un vent puissant se met à souffler, il va presque s'envoler sur place. « Que se passe-t-il ? Qu'est-ce que ce vent ? Je pensais que l'hiver était fini ! Je n'ai même pas pris de manteau avec moi. Ah, mais cela n'aurait servi à rien. Quel est ce vent ? Ce n'est pas un vent, c'est un ouragan ! ».

Puis, l'Egyptien se frotte les yeux sans y croire. Le vent a soulevé les eaux sur les côtés et les a gelées ! Quel phénomène de la nature aussi rare et qu'intéressant est celui-là ? L'Egyptien s'efforce de mieux voir ce que font en ce moment les Hébreux. « Oh ! Ils rentrent dans la mer ! Ils pensent qu'ils vont pouvoir s'échapper... Quels insensés ! Pensent-ils qu'ils sont seuls à avoir vu la mer s'ouvrir ? Nous aussi, nous le voyons ! Tout de suite, nous allons les poursuivre et les rattraper ».

Il entend que ses amis sont du même avis que lui, et ainsi, sans attendre, l'armée égyptienne s'engage dans la mer divisée pour poursuivre les enfants d'Israël. La poursuite est usante et épuisante. Le vent terrible qui tourbillonne ne s'arrête pas un seul instant, tenir en selle est alors extrêmement compliqué. De temps en temps, les chevaux se heurtent les uns les autres en raison de l'obscurité environnante et réveillent ainsi la douleur des anciennes blessures et des coups encaissés par les flèches et les pierres, mais leur objectif les fait surmonter toutes les difficultés. C'est là la force de la haine qui fait détourner du droit chemin au dessus de toute imagination.

Les Egyptiens s'étonnent de voir que les enfants d'Israël avancent justement de manière calme. Ils ne paraissent pas être secoués par ce vent terrible et, comme si cela ne suffisait pas, les Egyptiens parviennent à distinguer que les Bné Israël disposent de bons fruits qu'ils dégustent avec plaisir, calme et joie.
 

Consternation de mort

La poursuite dura presque toute la nuit. Les enfants d'Israël traversèrent la mer, les Egyptiens à leur trousse. Lorsque l'aube approcha, ils avaient eu le temps, jusqu'au dernier d'entre eux, de traverser la mer et de mettre pied sur la terre ferme, alors que le camp égyptien était tout entier, jusqu'au dernier d'entre eux, à l'intérieur de la mer. C'est à ce moment que l'Eternel décida de jeter sur eux Son courroux. A l'approche de l'aube naissante, Il révéla Sa présence parmi eux à travers une colonne de feu et des nuées ce qui sema une panique indescriptible parmi l'armée égyptienne.

Soudain, on entendit des bruits énormes de grêle et de feu qui éclatèrent. La colonne de nuée commença à ramollir la terre sous les pieds des Egyptiens et la faisait bouillir.  Ainsi, le sol (sous-marin) se transforma en une sorte de boue brûlante. Du fait de l'intensité de la chaleur, les sabots des chevaux se détachèrent de leurs pieds. De même, les roues des chars se mirent à brûler. Ces derniers se traînaient en "boitant" et leurs occupants furent puissamment secoués d'un côté à l'autre. Les grandes murailles d'eau commencèrent à fondre et sur la tête des Egyptiens, atterrissaient de lourds blocs de glace qui leur fendaient le crâne. Et comme si cela ne suffisait pas, des maladies plus étranges les unes que les autres comme la lèpre, les hémorroïdes, les maux de ventre et autres s'abattirent sur eux.

Imaginons un peu ce qui a pu se passer : voilà un Egyptien assis dans son char en pleine poursuite épuisante, dans des conditions climatiques difficiles d'obscurité et de tempête de vent. Soudain, le cheval fait un bond comme pris de folie. L'Egyptien chute avec fracas au fond du char et se brise l'épaule. « Qu'est-il arrivé au cheval ? » se demande l'Egyptien avec colère.

Il ne s'est pas encore relevé qu'une des roues du char se détache, il reçoit un grand coup et penche sensiblement du coté de la roue manquante. L'Egyptien se roule puissamment dans "la forte pente", ce qui lui "permet de se casser encore quelques os." Mais ce n'est pas tout, le cheval semble être devenu fou : il saute, se démène et entraîne avec lui le char qui est agité d'un côté à l'autre en fonction du sens de la pente. L'Egyptien est malmené de tous les côtés, de droite à gauche, de gauche à droite et, de là en arrière, et de l'arrière à l'avant. Il n'est pas certain qu'il lui reste encore un os entier après ces mouvements si violents. Il décide de mettre fin à ce terrible cauchemar immédiatement. Il décide de descendre de ce char et de sortir le plus rapidement possible. Mais comment ?

Tout son corps est brisé et il n'a presque pas la possibilité de bouger un membre. Au prix d'efforts surhumains, il attrape le bord du char pour éviter de tomber à nouveau et sort ses pieds. A présent il va descendre du char et en finir avec cette horreur. D'un coup, il s'éjecte du char et... que se passe t-il ?  Ses souliers fondent ! Il n'a pas eu le temps de comprendre que déjà, il se retrouve pieds nus, et alors... Un cri de douleur s'échappe de sa bouche. Le sol est en ébullition. Des brûlures énormes et profondes lui roussissent la plante des pieds. Instinctivement il lève un pied et le repose et soulève le second dommage qu'il ne puisse pas lever les deux pieds à la fois. Ainsi, il continue à lever alternativement une fois le pied droit et une fois le pied gauche. Son corps est couvert de brûlures effroyables des pieds à la tête. Cette danse étrange lui rappelle la plaie des poux où il avait aussi effectué une danse semblable !

« D'un fossé, je suis tombé dans un précipice » pense-t-il en lui-même. La situation sur le char était plus supportable... Après de nombreux efforts, il remonte sur le char et continue à subir des coups et des cassures, mais à présent il reçoit les souffrances "avec plus d'amour". C'est préférable aux terribles brûlures. L'Egyptien a déjà renoncé à essayer de se lever, il est allongé sur le fond du char et continue de recevoir des coups. Les blessures à la plante des pieds le consument comme du feu surtout que de la boue encandescente est restée collée. Lorsqu'il essaie de l'ôter, il se brûle les mains. Puis, d'un coup, son corps commence à se couvrir d'ulcères : il manque de force pour affronter ce terrible cauchemar... Il sent qu'il perd presque la "sensation" de souffrance.

Des os brisés, des maladies, des coups, des brûlures, tel était le camp des Egyptiens : tout entier plongé dans une terreur mortelle. A ce stade seulement, les Egyptiens réalisèrent que l'Eternel combattait en faveur d'Israël. Ils comprirent que les ministres du culte de Pharaon s'étaient trompés dans leur interprétation lorsqu'ils avaient dit que l'Eternel avait abandonné les Bné Israël à leur sortie d'Egypte. Ainsi, D.ieu se vengeait de l'Egypte, et il ne leur restait plus qu'à tenter de sauver leur propre vie.

Les Egyptiens décidèrent alors de faire marche arrière. Sans force, ils essayèrent de tirer les rênes des chevaux et de les diriger en direction de la terre ferme. Des "bouchons" se formèrent et empêchèrent la circulation. Les chars bloquèrent, les malades couchés étaient sans aucun moyen de s'en sortir, des caisses tombèrent des chariots. L'Eternel fit ainsi pour empêcher leur fuite.


Sans issue de secours

Tout cela ne fut qu'une "préface" car c'est avant la montée du jour que se produisit la plus grande chute. L'Eternel dit alors à Moché : « Etends ta main sur la mer ». Moché étendit sa main sur la mer et à l'approche du matin, celle-ci reprit son niveau tandis que les Egyptiens cherchaient désespérément à se sauver. L'Eternel secoua alors les Egyptiens au milieu de la mer et soudain, lorsque Moché fit le mouvement de la main, les gigantesques murailles d'eau s'affaissèrent et recouvrirent à nouveau le sol. Les vagues déchaînées emportèrent avec colère les Egyptiens terrifiés.

Ceux qui étaient proches de la plage essayèrent de fuir, mais les chevaux les firent entrer dans la mer par force. Ceux qui savaient nager pensaient pouvoir être sauvés et regagner la terre, mais la mer agitée ne leur permit pas de le faire. D'autres essayèrent de s'en sortir par la force de la magie, mais l'ange de la mer dit : « Est-il possible que je les laisse sortir de mes mains alors que l'Eternel m'a confié une mission ? ». Et alors, les eaux se précipitèrent sur les Egyptiens et les tirèrent en arrière vers elles, avec force.

Il y avait en Egypte deux sorciers particulièrement puissants. Leurs noms étaient Yohani et Mamré. Ils se firent des ailes par magie, s'envolèrent et ils prirent place à l'endroit le plus haut du monde. L'ange Gabriel dit : « Par Ta majesté souveraine, Tu détruis Tes adversaires ». Immédiatement, Hachem dit à l'ange Mikhaël : « Va et fais justice sur eux ». Mikhaël les saisit par les cheveux et les jeta dans les flots.

Extrait du livre « Lois et Récits de PESSAH » - Editions Torah-Box - © Tous droits réservés

Thu, 09 Apr 2015 16:21:20 +0200 http://www.juif.org/communaute-juive/205000,le-partage-de-la-mer-rouge-midrachim.php JW-NEWS-205000
50000 Juifs assistent à la prière des Cohanim au Mur de Jérusalem - i24 News

Au cours de la cérémonie biblique, les membres de la caste de descendants d'Aaron bénissent la foule

Au moins 50 000 fidèles juifs ont assisté à une cérémonie de prière au Mur occidental de Jérusalem lundi qui marque la fête de Pessah cette semaine, a indiqué la police.

Connue comme la bénédiction sacerdotale, la cérémonie rassemble des Juifs de la caste des Cohanim pour bénir les foules dans un rituel qui remonte aux temps bibliques.

Des centaines de Cohanim drapés dans des châles de prière blancs traditionnels ont béni la foule en récitant des versets du livre des Nombres dans la Torah.

La bénédiction ne peut être effectuée que par les hommes juifs qui sont censés être de descendance patrilinéaire directe d'Aaron, frère de Moïse.

Deux grands rabbins d'Israël ont assisté à la cérémonie en compagnie du rabbin du Mur occidental, le site le plus sacré de prière pour les Juifs.

Mon, 06 Apr 2015 14:13:17 +0200 http://www.juif.org/communaute-juive/204905,50000-juifs-assistent-a-la-priere-des-cohanim-au-mur-de-jerusalem.php JW-NEWS-204905
Après 500 ans, des haggadot de Catalogne rentrent à la maison - Times of Israel

Au 14e siècle, la Catalogne hébergeait l’une des communautés juives les plus cultivées au monde. C’est ici que quelques-unes des plus célèbres hagadot enluminées ont été réalisées.

Cependant, quand, en 1492, les rois catholiques ont publié le décret d’Alhambra, les Juifs ont été officiellement expulsés des royaumes de Castille et d’Aragon et les Juifs n’avaient devant eux que deux choix : se convertir au catholicisme ou fuir.

Bien que les haggadot de Catalogne aient suivi leurs propriétaires juifs en 1492, certaines de ces célèbres œuvres liturgiques seront exposées « à la maison », du 26 mars au 5 juillet, dans le cadre d’une exposition au Musée d’Histoire de Barcelone.

Sat, 04 Apr 2015 19:16:54 +0200 http://www.juif.org/communaute-juive/204855,apres-500-ans-des-haggadot-de-catalogne-rentrent-a-la-maison.php JW-NEWS-204855
Pessah Casher VeSameah - Juif.org

La rédaction de Juif.org souhaite à tous ses lecteurs et lectrices d'excellentes fêtes de Pessah, qu'elles soient pour chaque Juif et tout le peuple d'Israël synonyme de délivrance, de bonheur et de Torah B''H.

Fri, 03 Apr 2015 14:11:35 +0200 http://www.juif.org/communaute-juive/204841,pessah-casher-vesameah.php JW-NEWS-204841
Confiné à Sanaa, l’un des derniers Juifs yéménites : « Nous ignorons ce que les Houthis prévoient » - Times of Israel

En juin 2012, le père de Yahya Zandani, Aharon, a été poignardé à mort au marché principal de Sanaa. Son corps a été transporté en Israël pour y être enterré. Néanmoins, Yahya est retourné au Yémen, où son beau-père et ses trois frères vivent encore.

Aujourd’hui, la famille fait partie des 60 derniers Juifs du Yémen – dont 40 sont entassés dans un camp fermé du gouvernement au cœur de la capitale, Sanaa, aujourd’hui contrôlée par les rebelles.

S’exprimant par téléphone au Times of Israel mardi, Zandani, 31 ans, raconte que, malgré leur credo ouvertement antisémite, les rebelles houthis ne menacent pas les Juifs, du moins pas encore. Mais il confie ses peurs profondes face à l’avenir.

Wed, 01 Apr 2015 19:19:50 +0200 http://www.juif.org/communaute-juive/204791,confine-a-sanaa-l-un-des-derniers-juifs-yemenites-nous-ignorons.php JW-NEWS-204791
Le Séder secret d’un camp de concentration nazi - JSS News

Les conditions de vie, à l’intérieur du camp de concentration de Vaihingen étaient horribles, surtout pendant le terrible hiver de 1944-1945.

Les Juifs qui vivaient dans ce camp de concentration nazi venaient du Ghetto Radom de Pologne et étaient destinés à travailler comme esclaves 12 heures par jour, sans interruption.

Ils ont construit des armes, ont creusé des tunnels pour les abris anti bombes, et effectué de nombreuses tâches très physiques pour le compte des nazis, qui tentaient de déplacer sous terre leurs usines d’armement en raison des intenses bombardements alliés.

Les conditions inhumaines et le traitement des prisonniers du camp de concentration Vaihingen faisait qu’il y avait l’un des taux de mortalité les plus élevés de tous les camps de concentration.

Sun, 29 Mar 2015 15:08:22 +0200 http://www.juif.org/communaute-juive/204702,le-seder-secret-d-un-camp-de-concentration-nazi.php JW-NEWS-204702
La Turquie restaure et inaugure une synagogue de l’ère ottomane - Times of Israel

Les autorités islamo-conservatrices turques ont inauguré jeudi en grande pompe la synagogue restaurée d’Edirne, l’ancienne Andrinople (nord-ouest), qui abritait jusqu’au milieu du XXe siècle une importante communauté juive aujourd’hui réduite à une seule famille.

Après cinq ans de travaux, la Grande synagogue remise à neuf a été réouverte par le vice-Premier ministre Bülent Arınç. Une centaine d’invités étrangers assistaient à la cérémonie ainsi que le rabbin des juifs de Turquie, Ishak Ibrahimzadeh, qui a dirigé un premier office religieux, a rapporté l’agence de presse progouvernementale Anatolie.

Fri, 27 Mar 2015 09:51:13 +0100 http://www.juif.org/communaute-juive/204668,la-turquie-restaure-et-inaugure-une-synagogue-de-l-ere-ottomane.php JW-NEWS-204668
L’exode d’un vin: de la vigne à la bouteille… - JSS News Familles et amis se réunissent chaque année autour du repas du Seder afin de se souvenir de l’incroyable histoire de Pessa’h. Une histoire qui toute entière nous rappelle les difficultés endurées par le peuple juif il y a de cela des milliers d’années, alors qu’il était esclave en Egypte, et était en voie de rédemption. Wed, 25 Mar 2015 06:55:11 +0100 http://www.juif.org/communaute-juive/204617,l-exode-d-un-vin-de-la-vigne-a-la-bouteille.php JW-NEWS-204617 Copenhague: une chaîne humaine devant la synagogue - JournalMetro.com COPENHAGUE – Des milliers de personnes de différentes confessions religieuses ont formé une chaîne humaine à Copenhague, à l'extérieur de la synagogue où un agent de sécurité a été tué le mois dernier. L'organisateur, Niddal El-Jabr, a expliqué que l'idée … Tous les détails Sat, 14 Mar 2015 18:04:07 +0100 http://www.juif.org/communaute-juive/204237,copenhague-une-chaine-humaine-devant-la-synagogue.php JW-NEWS-204237 Attentats : L'Hyper Cacher va rouvrir dimanche - Le Figaro Deux mois après la sanglante prise d'otages d'Amedy Coulibaly, le 9 janvier, le magasin Hyper Cacher de la Porte de Vincennes à Paris rouvrira dimanche, selon des sources proches des dirigeants de l'entreprise. Le magasin, très endommagé lors du drame et de l'assaut des forces de l'ordre, a été rénové et va rouvrir avec une équipe constituée "de nouveaux" salariés, a précisé cette source, confirmant une information d'Europe 1. Une dizaine d'employés recrutés spécialement. Très marqués, les anciens salariés ne sont pas aptes à reprendre le travail. Selon Europe 1, l'enseigne Hyper Casher rappelant le drame sera remplacée. Pour l'instant aucune devanture n'a été apposée. A l'intérieur tout a changé, des murs blanc au mobilier fushia. Les lieux ont été organisés en milieu de semaine. Le djihadiste Amédy Coulibaly avait attaqué ce magasin casher de l'est de Paris le 9 janvier, deux jours après l'attentat des frères Chérif et Saïd Kouachi au siège de Charlie Hebdo. Quatre individus de la communauté juive avaient été tués dans cette prise d'otage qui s'était terminée par la mort d'Amédy Coulibaly. LIRE AUSSI : » Prise d'otages à Vincennes : Amedy Coulibaly «trahi» par un téléphone mal raccroché » Lassana Bathily, le héros de l'Hyper Cacher : «Mon coeur a parlé et m'a fait agir» » "S'inspirer du héros de l'Hyper Cacher" (Obama) Fri, 13 Mar 2015 15:04:01 +0100 http://www.juif.org/communaute-juive/204213,attentats-l-hyper-cacher-va-rouvrir-dimanche.php JW-NEWS-204213 Lorsque l’impossible devient possible - Vaad Harabanim

D'année en année, le Vaad Harabanim laisse son empreinte dans le monde caritatif. Et pour cause : l'Association émanant des grands décisionnaires de la génération multiplie les initiatives pour venir en aide aux plus démunis. Ce Pourim sera l'occasion pour elle de mener une nouvelle campagne contre la précarité, initiée par Rav Haïm Kanievsky.

Le jour de Pourim, le Vaad Harabanim sait prendre des risques : l'Association emprunte une grande somme d'argent afin de la distribuer aux nécessiteux en temps et en heure. David, responsable de la section française, explique : « Cette méthode permet aux donateurs d'accomplir la mitsva de la meilleure façon possible. Nous suivons en cela les instructions de Rav Elyachiv zatsal, qui fut président de l'Association jusqu'à sa disparition et aujourd'hui celles de Rav Haïm Kanievsky. À l'approche de Pourim, un responsable communautaire lui a demandé à qui il était conseillé de donner les matanoth laevionim. Il a répondu par écrit, par une missive claire et concise : « Donner les matanoth laevionim au Vaad Harabanim, c'est accomplir la mitsva dans toute sa perfection. »

L'aide apportée est substantielle, puisqu'elle concerne des milliers de familles, sans distinction aucune. Pour beaucoup, l'argent reçu ce jour-là va remplir le réfrigérateur pour de nombreuses semaines...

Bravant tous les dangers

Les dirigeants du Vaad Harabanim n'ont pas froid aux yeux. La prière organisée chaque année en Iran, à Hamadan, en est la preuve. L'Association dépêche sur place, à 400 km de Téhéran, une délégation de la communauté iranienne afin de prier sur les tombeaux de Morde'haï et d'Esther. « Il est vrai que cela peut paraître un peu fou ! poursuit David, mais en fait, nous avons minimisé les risques en passant toujours par des intermédiaires. Cette prière est très émouvante et intense. Les listes des donateurs ainsi que leurs requêtes sont transmises à nos délégués qui énoncent chacun d'entre eux. Le lieu et l'ambiance particulière qui s'en dégage le jour de la prière, jour du jeûne d'Esther, sont particulièrement propices pour demander la miséricorde divine. Noua en avons tous tant besoin en ces temps difficiles ! Cette prière s'associe à celle des Grands Sages d'Israël qui bénissent tous les donateurs. »

Pour accomplir la Mitsvah de Matanot Laevyonim : http://vaadharabanim.org/en-direct.php?id=200

La vidéo du Vaad harabanim en Iran : https://www.youtube.com/watch?v=3bamS3ZoPoY

Mon, 02 Mar 2015 14:19:41 +0100 http://www.juif.org/communaute-juive/203861,lorsque-l-impossible-devient-possible.php JW-NEWS-203861