Juif.org - Infos - Diplomatie Juif.org : toute l'actualit矤'Israꪠet du monde Juif sous forme de news, vid讳, photos et d'opinions! Wed, 01 Oct 2014 01:54:14 +0200 http://www.juif.org Une mission économique belge en Israël reportée - La Libre La mission économique tri-régionale multisectorielle prévue en Israël en décembre 2014 va être reportée, a indiqué mardi dans un communiqué Cécile Jodogne, la secrétaire d'Etat bruxelloise en charge du Commerce extérieur. Tue, 30 Sep 2014 19:04:03 +0200 http://www.juif.org/diplomatie-moyen-orient/199722,une-mission-economique-belge-en-israel-reportee.php JW-NEWS-199722 Netanyahou va demander la libération de Pollard à Obama - Juif.org

Un important membre de l'entourage du premier ministre Benyamin Netanyahou à New York a révélé que Netanyahou a l'intention de soulever la libération de Jonathan Pollard lors de sa rencontre mercredi avec le président américain Barack Obama.

Netanyahou est à New York pour l'assemblée générale de l'ONU, qu'il a adressé dimanche. En rencontrant Obama, il discutera du sort de Pollard, qui est maintenant dans sa 29e année d'incarcération dans une cellule américaine pour des accusations d'espionnage au profit d'Israël.

"Le premier ministre a l'intention d'aborder le sujet de Pollard lors de sa rencontre avec le président des Etats-Unis et demandera sa libération, comme cela a été fait les fois précédentes," a dit la source.

Il a été dit que la longue peine de prison de Pollard, sans précédent, accusé d'espionnage pour un pays allié, et qui a fêté le mois dernier ses 60 ans derrière les barreaux alors qu'il souffre de problèmes de santé, traverse les lignes de l'antisémitisme.

Selon la source, en dehors de Pollard, d'autres sujets de discussion comprendront le danger du nucléaire iranien, et les demandes d'Israël que le régime islamique ne se fasse pas accorder de concessions sur son programme nucléaire.

La source a également réfuté les critiques de la Maison Blanche sur la comparaison de Netanyahou entre les organisations terroristes Hamas et de l'Etat Islamique lors de son discours de l'ONU.

"Le Hamas et ISIS sont deux sources avec des ambitions similaires venant du même arbre empoisonné, et tout comme les Etats-Unis ne considèrent pas d'armer ISIS, les armes ne doivent pas être autorisés à arriver dans les mains du Hamas et de l'Iran," a dit la source. "Ils ont tous des ambitions similaires, dangereuses non seulement pour Israël, mais pour le monde entier."

Cependant, la source a ajouté que l'omission de la question d'un état palestinien dans le discours de Netanyahou n'indique pas un changement dans sa politique de négocier un tel état.

En effet, le premier ministre s'est engagé à un gel secret de la construction juive en Judée, en Samarie et à Jérusalem Est ces derniers mois dans ce que certains voient comme un effort de construire des faits sur le terrain en vue d'un état palestinien.

Netanyahou rencontrera mardi les représentants des fédérations juives d'Amérique du Nord, et plus tard le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon, avant de parler aux medias du monde.

Tue, 30 Sep 2014 18:30:13 +0200 http://www.juif.org/diplomatie-moyen-orient/199721,netanyahou-va-demander-la-liberation-de-pollard-a-obama.php JW-NEWS-199721
Abbas prêt à un « compromis historique » ? - Times of Israel

Le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas serait prêt à un compromis historique pour la paix, a déclaré lundi son porte-parole Nabil Abou Rudeineh.

Après la réponse musclée du Premier ministre Benjamin Netanyahu au discours à l’ONU de Mahmoud Abbas la semaine dernière dans lequel il a accusé Israël d’avoir mené un « génocide » dans la bande de Gaza, Abou Rudeineh a fait savoir que la solution devait être fondée sur les résolutions des Nations unies et l’Initiative de paix arabe, a rapporté la radio israélienne.

Tue, 30 Sep 2014 11:47:55 +0200 http://www.juif.org/diplomatie-moyen-orient/199713,abbas-pret-a-un-compromis-historique.php JW-NEWS-199713
Le nucléaire iranien, moindre menace que l'EI? - i24 News

"La porte-parole de la diplomatie américaine Jennifer Psaki le 10 mars 2014, lors du briefing quotidien du département d'Etat à Washington"

L'Iran n'est pas une menace plus importante que l'Etat islamique selon les Etats-Unis, a indiqué la porte-parole du Département d'Etat, Jenifer Psaki, en réaction au discours du Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou devant l'ONU lundi.

Au cours de son allocution, Netanyahou a comparé la menace posée par le Hamas pour Israël à la menace de l'État islamique pour la communauté internationale. "Le Hamas, comme l'État islamique, veut un califat," a-t-il dit et a mis l'accent sur le danger d'un Iran nucléarisé.

"Vaincre l'Etat islamique et laisser à l'Iran la capacité d'obtenir la bombe atomique "serait comme gagner une bataille et perdre la guerre", a-t-il ajouté. Les capacités nucléaires de l'Iran "doivent être totalement démantelées", a-t-il affirmé.

Tue, 30 Sep 2014 09:03:13 +0200 http://www.juif.org/diplomatie-moyen-orient/199710,le-nucleaire-iranien-moindre-menace-que-l-ei.php JW-NEWS-199710
Les Etats-Unis se distancient du discours de Netanyahou - Juif.org

Le département d'état américain s'est distancié lundi des commentaires formulés par le premier ministre Benyamin Netanyahou lors de son discours à l'assemblée générale des Nations Unies.

S'adressant aux journalistes, la porte-parole du département d'état, Jen Psaki, a évoqué en particulier la comparaison de Netanyahou entre le Hamas et l'Etat Islamique (ou ISIS), ainsi que ses critiques du conseil des droits de l'homme (CDH).

"Nous pensons qu'ils sont tous les deux des organisations terroristes," a-t-elle dit, en réponse à une question concernant la comparaison de Netanyahou entre le Hamas et ISIS.

"Nous ne pensons pas que le premier ministre Netanyahou ni quiconque en Israël suggère que les Etats-Unis lancent une campagne militaire contre le Hamas, donc, bien que les deux soient désignés comme des organisations terroristes par les Etats-Unis, nous voyons certainement des différences, en termes de menace et autre," a-t-elle dit.

Psaki s'est aussi distancé des commentaires de Netanyahou disant que le CDH "est devenu un conseil des droits de l'homme terroriste", même si elle a reconnu que Washington avait quelques problèmes avec certaines des actions du CDH.

"Nous ne serions pas d'accord avec cela," a-t-elle dit, quand on lui a demandé si les Etats-Unis étaient d'accord avec la déclaration de Netanyahou disant que le CDH est une "commission de terroristes".

"Nous avons évidemment exprimé nos préoccupations quand a des actions qu'ils prennent, mais non, nous ne serions certainement pas d'accord avec cette qualification," a ajouté Psaki.

"Nous ne voyons pas la nécessite d'une rhétorique enflammée. Mais évidemment, il y a des moments où nous sommes certainement d'accord, et nous avons également exprimé nos préoccupations dans le passé sur la même organisation et comment elle fonctionne," a-t-elle dit.

Psaki a également rappelé que Washington partage les préoccupations d'Israël sur la possibilité que l'Iran obtienne la bombe nucléaire, mais elle a dit ne pas partager l'avis de Netanyahou que l'Iran était une plus grande menace que l'Etat Islamique.

"Evidemment, nous dépensons beaucoup de temps et d'énergie parce que nous sommes préoccupés, comme Israël, que l'Iran acquière l'arme nucléaire… nous sommes également préoccupés par la menace de l'Etat Islamique, étant donné toute l'énergie que nous mettons dans cela," a-t-elle dit.

Netanyahou a également mis en garde la communauté internationale contre "l'offensive de charme" de l'Iran, affirmant que "une fois que l'Iran produira des bombes atomiques, le charme et les sourires disparaîtront".

Psaki, cependant, a insisté que la campagne de relations publiques de l'Iran n'aura pas d'impact sur la nature de l'accord sur son nucléaire.

"Je peux assurer tout le monde que l'accord conclu ne sera pas fondé sur une offensive de charme ou comment elle nous touche, mais sur les faits et les détails. Nous n'allons pas être d'accord sur un accord que ne répond pas à nos normes," a-t-elle dit. "Nos négociations et nos discussions sont sur les faits et les détails et sur ce à quoi ressemblera un paquet technique final."

Tue, 30 Sep 2014 08:11:37 +0200 http://www.juif.org/diplomatie-moyen-orient/199709,les-etats-unis-se-distancient-du-discours-de-netanyahou.php JW-NEWS-199709
L'Iran puissance nucléaire, plus grave menace mondiale, selon Netanyahu - 20Minutes Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a martelé lundi à la tribune de l'ONU qu'un Iran doté de l'arme atomique serait une menace encore plus grande pour le monde que les jihadistes de l'organisation Etat islamique.
Tue, 30 Sep 2014 01:04:02 +0200 http://www.juif.org/diplomatie-moyen-orient/199705,l-iran-puissance-nucleaire-plus-grave-menace-mondiale-selon.php JW-NEWS-199705
Nétanyahou compare le Hamas à l'État islamique - Le Figaro À la tribune des Nations unies, le premier ministre israélien a répliqué au discours prononcé vendredi par le chef de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, qui réclame un calendrier de retrait d'Israël des «territoires occupés». Mon, 29 Sep 2014 21:04:01 +0200 http://www.juif.org/diplomatie-moyen-orient/199704,netanyahou-compare-le-hamas-a-l-tat-islamique.php JW-NEWS-199704 "Le Hamas c'est l'EI et l'EI c'est le Hamas" (Netanyahou) - i24 News

"Je dis à Mahmoud Abbas: vous êtes responsable des crimes de guerre commis par le Hamas", dit Netanyahou

"Hamas et Etat islamique sont les branches du même arbre vénéneux", a déclaré lundi le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou à la tribune des Nations unies à New York.

Netanyahou a évoqué le danger croissant de "l''islamisme radical qui n'est pas l'Islam" et estimé que le monde arabe commençait à constater les bénéfices de travailler de concert avec Israël.

Un Iran possédant l'arme nucléaire représenterait "la plus grave menace pour nous tous", a martelé lundi le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou à la tribune de l'ONU.

"Vaincre le groupe Etat islamique et laisser à l'Iran la capacité d'obtenir la bombe atomique "serait comme gagner une bataille et perdre la guerre", a-t-il ajouté. Les capacités nucléaires de l'Iran "doivent être totalement démantelées", a-t-il affirmé.

Mon, 29 Sep 2014 20:23:12 +0200 http://www.juif.org/diplomatie-moyen-orient/199703,le-hamas-c-est-l-ei-et-l-ei-c-est-le-hamas-netanyahou.php JW-NEWS-199703
Erekat prétend que « 96 % des morts à Gaza étaient des civils » - Times of Israel

Confirmant l’assaut rhétorique de la direction palestinienne à destination d’Israël, le négociateur en chef de l’Autorité palestinienne, Saeb Erekat, lundi, a affirmé que 96 % des habitants de Gaza tués lors du conflit de cet été étaient des civils. Il a réitéré la charge du président de l’AP Mahmoud Abbas selon laquelle les Israéliens auraient commis un « génocide » et a accusé Israël d’imposer un apartheid contre les Palestiniens.

Dans une interview à la radio militaire menée en anglais, Erekat a également affirmé qu’Israël a tué 12 000 personnes et en a blessé 12 000 autres à Gaza, mais il est possible qu’il se soit mal exprimé et ait voulu dire 2000 morts, un chiffre largement accepté.

En réponse à l’interview de M. Erekat, le ministre de la Communication Gilad Erdan d’Israël a déclaré que la direction palestinienne fonctionnait comme « une industrie du mensonge» visant à délégitimer Israël et qu’il n’y avait « personne à qui parler » de paix côté palestinien.

Mon, 29 Sep 2014 14:52:59 +0200 http://www.juif.org/diplomatie-moyen-orient/199698,erekat-pretend-que-96-des-morts-a-gaza-etaient-des-civils.php JW-NEWS-199698
Frappes contre les terroristes : le double standard - Juif.org

Israël a été critiqué à l'échelle internationale au cours de sa récente opération de contre-terrorisme contre des cibles du Hamas cachées au sein de la population de Gaza. Maintenant, le monde semble largement moins perturbé par la campagne similaire opérée par les Etats-Unis, la France, la Grande-Bretagne et même la Belgique contre des terroristes en Syrie et en Irak, malgré le coût élevé pour les civils.

Les Etats-Unis et leurs "alliés" mènent des frappes aériennes contre l'Etat Islamique en Irak, et depuis la semaine dernière, également en Syrie. Dimanche soir, les raids ont compris le bombardement de l'usine à gaz de Kuniko dans la ville de Deir al-Zor, au nord de la Syrie.

L'usine a été visée de manière à nuire au financement de l'Etat Islamique, mais elle alimente une centrale électrique à Homs fournissant de nombreuses provinces en électricité, selon Reuters.

Selon Rami Abdelrahman, de l'Observatoire Syrie des Droits de l'Homme basé à Londres, les frappes aériennes ont fait tripler le prix du diesel dans la province d'Alep.

"Le prix est passé de 9 000 livres syriennes (56$) à 21 000 (131$) à Alep. La destruction de cette raffinerie a touché les gens ordinaires, maintenant ils doivent payer des prix plus élevés," a-t-il déclaré.

En plus de nuire aux civils par l'augmentation du prix du gaz, les organisations humanitaires accusent les frappes d'également tuer des civils, comme ce fut le cas pour 7 d'entre eux dans la province d'Idlib, au nord de la Syrie, mardi dernier.

Selon Human Right Watch, ces raids devraient êtres soumis à des enquêtes pour "violation des lois de la guerre".

Il est intéressant de noter que quand il s'est agi de l'opération défensive d'Israël contre le Hamas, qui a tiré des milliers de roquettes sur la population civile israélienne, les Etats-Unis et le reste du monde ont été prompts à critiquer Israël pour des frappes sur des cibles du Hamas qui ont conduit à la mort de civils.

La critique de ces raids a atteint le point où Barack Obama a annulé une livraison de routine de missiles Hellfire au cours de l'opération, ordonnant un examen plus approfondi des futurs transferts.

La question est donc posée : est-ce que ce double standard est la preuve de l'antisémitisme latent du monde à l'égard de l'état juif ?

D'autant que ni les Etats-Unis, ni la France, ni le Royaume Unie, pas plus que la Belgique n'ont été attaqué par l'Etat Islamique. Pire encore, ces pays n'utilisent AUCUN des moyens utilisés par Tsahal pour protéger les civils de leurs frappes aériennes, ils ne téléphonent pas aux civils de la zone visée, n'envoient pas de messages papiers pour prévenir les civils, pas plus qu'ils n'utilisent la technique de "frappe sur le toit" mise au point par Tsahal, qui consiste à tirer une bombe non explosive sur le bâtiment visé quelques minutes avant sa destruction par des missiles bien réels.

Ce double standard, venant de la part de pays "va-t-en-guerre" qui n'ont aucune raison de viser les terroristes et les civils irakiens et syriens, est inacceptable, et devrait au minimum être dénoncé par Israël devant les institutions internationales.

On ne peut qu'espérer que cela fera partie du discours de Benyamin Netanyahou à l'assemblée générale de l'ONU, mais nous en doutons fortement.

Mon, 29 Sep 2014 13:15:15 +0200 http://www.juif.org/diplomatie-moyen-orient/199696,frappes-contre-les-terroristes-le-double-standard.php JW-NEWS-199696
Nétanyahou à New York pour réfuter les « mensonges » d'Abbas - Radio-Canada | Nouvelles Le premier ministre israélien a quitté son pays, dimanche, pour se diriger vers le siège des Nations unies à New York, où il entend réfuter « tous les mensonges » sur la récente guerre entre Israël et le Hamas dans la bande de Gaza. Mon, 29 Sep 2014 12:04:06 +0200 http://www.juif.org/diplomatie-moyen-orient/199695,netanyahou-a-new-york-pour-refuter-les-mensonges-d-abbas.php JW-NEWS-199695 Abbas menace Israël de "guerre politique" - Juif.org

Le chef de l'autorité palestinienne menace Israël d'une "guerre politique".

Le responsable du Fatah Nabil Shaath a déclaré dimanche à l'agence de presse (…) Maan que cette "guerre politique" commencera si il y a une réponse négative aux exigences d'Abbas à l'ONU.

"C'est la dernière chance pour le monde pour accepter la résolution qui est en cours d'élaboration au conseil de sécurité," a déclaré Shaath à Maan.

Si les Etats-Unis opposent leur veto à la résolution comme cela est prévu, Abbas donnera le feu vert pour "la guerre internationale de boycott contre Israël" et lui demandera des comptes à la cour pénale internationale, a déclaré Shaath.

Abbas a annoncé son intention de faire pression sur les Nations Unies pour fixer un délai pour qu'Israël se "retire" de la Judée et de la Samarie, une décision unilatérale qui est en violation directe avec les accords d'Oslo. Le geste a reçu le soutien des 57 nations de l'Organisation de la Coopération Islamique.

En 2012, l'autorité palestinienne s'était unilatéralement tourné vers l'ONU et a été reconnue comme un état observateur non membre par l'assemblée générale.

Depuis lors, l'autorité palestinienne a menacé à plusieurs reprises, si les pourparlers échouent, des pourparlers qu'elle prend bien soins de faire échouer, de se tourner vers les institutions internationales et à chercher à poursuivre Israël devant la cour pénale internationale.

Malgré leurs menaces constantes de se tourner vers la CPI, les responsables de l'AP se rendent compte du risque que cela représente, car cela donnerait à Israël un forum pour poursuivre pour crimes de guerre l'autorité palestinienne et le Hamas.

Dans une récente interview, l'émissaire de l'autorité palestinienne au conseil des droits de l'homme des Nations Unies a admis que l'AP n'avait aucun espoir d'accuser Israël devant les tribunaux internationaux, parce que les groupes terroristes palestiniens sont de bien pires violateurs du droit international eux-mêmes.

En avril, l'autorité palestinienne a demandé à participer à 15 agences internationales en violation aux conditions des pourparlers de paix qui étaient en cours avec Israël à ce moment-là.

En réponse, Israël avait annulé la quatrième libération de terroristes comme "geste de bonne volonté", et s’était retiré des négociations, après que l'AP ait signé un "pacte d'unité" avec le groupe terroriste islamiste Hamas qui dirige la bande de Gaza.

Mon, 29 Sep 2014 07:51:57 +0200 http://www.juif.org/diplomatie-moyen-orient/199691,abbas-menace-israel-de-guerre-politique.php JW-NEWS-199691
Abbas ne sera pas soutenu à l'ONU - i24 News

La Chine, la Russie et la Jordanie se seraient mis d'accord pour une résolution contenant un calendrier exigeant la fin de la souveraineté israélienne dans la bande occidentale du Jourdain et la création d'un Etat indépendant, selon des sources palestiniennes. Mais les mêmes sources rapportent que les membres de la délégation de Mahmoud Abbas à l'Assemblée générale de l'ONU à New York ont reçu un "non" définitif des États-Unis, de la Grande-Bretagne et de l'Australie concernant ce projet de résolution du Conseil de sécurité.

Les fonctionnaires ont rencontré des émissaires de tous les 15 Etats membres de l'organe des Nations Unies au cours des derniers jours afin d'évaluer la réponse à une telle résolution. La Chine et la Russie, ainsi que la Jordanie, auraient donné leur accord. Les autres Etats ne fournissent pas de réponse définitive.

Mon, 29 Sep 2014 07:13:39 +0200 http://www.juif.org/diplomatie-moyen-orient/199690,abbas-ne-sera-pas-soutenu-a-l-onu.php JW-NEWS-199690
Nétanyahou entend réfuter les «mensonges» d'Abbas - JournalMetro.com JÉRUSALEM – Le premier ministre israélien a quitté son pays, dimanche, pour se diriger vers le siège des Nations unies à New York, où il entend réfuter «tous les mensonges» sur la récente guerre entre Israël et le Hamas dans … Tous les détails Mon, 29 Sep 2014 04:04:07 +0200 http://www.juif.org/diplomatie-moyen-orient/199686,netanyahou-entend-refuter-les-mensonges-d-abbas.php JW-NEWS-199686 Quand Livni rencontre des dirigeants arabes en off - Times of Israel

La ministre de la Justice Tzipi Livni a assisté à un dîner à New York avec les ministres des Affaires étrangères et les hauts fonctionnaires d’un certain nombre de pays arabes, parmi eux certains n’ayant pas de relations diplomatiques avec Israël, selon un rapport publié dans les médias israéliens.

Tzipi Livni, elle-même ancienne ministre des Affaires étrangères, était à New York lundi dernier, officiellement pour assister à un événement officiel organisé par l’ancien président américain Bill Clinton et l’ancienne secrétaire d’Etat Hillary Clinton, qui devrait briguer la présidence en 2016.

Sun, 28 Sep 2014 18:19:28 +0200 http://www.juif.org/diplomatie-moyen-orient/199682,quand-livni-rencontre-des-dirigeants-arabes-en-off.php JW-NEWS-199682
Même les Etats-Unis rejettent le discours de Mahmoud Abbas à l’ONU - JSS News Washington a fustigé le discours prononcé à la tribune de l’ONU par Mahmoud Abbas. Il y avait dans « le discours du président Abbas des descriptions offensantes qui sont profondément décevantes et que nous rejetons », a dénoncé la porte-parole du département d’Etat Jennifer Psaki. Sun, 28 Sep 2014 18:17:21 +0200 http://www.juif.org/diplomatie-moyen-orient/199680,meme-les-etats-unis-rejettent-le-discours-de-mahmoud-abbas-a-l-onu.php JW-NEWS-199680 "Le monde a cessé de payer attention à Abbas" - Juif.org

Le monde a cessé de payer attention au chef de l'autorité palestinienne Mahmoud Abbas, a déclaré dimanche le ministre des affaires étrangères Avigdor Lieberman à la radio de l'armée, avant de quitter Israël pour New York pour assister à la séance d'ouverture de la 69e assemblée générale des Nations Unies.

"L'homme n'est pas un partenaire pour quoi que ce soit, certainement pas diplomatiquement. Il a épuisé tout le monde, pas seulement les israéliens, mais toute la communauté internationale. Même le monde arabe est fatigué d'Abou Mazen (Abbas)," a déclaré Lieberman.

"Je ne me souviens pas d'un moment où le conflit israélo-palestinien a pris la banquette arrière à un tel point qu'il l'a été à cette session d'ouverture. Ils parlent de tout, du virus Ebola, de l'Irak, d'ISIS, de l'Ukraine. Mais la question palestinienne est presque inexistante. Nous devons comprendre que pour parler d'une percée ou d'un nouvel horizon diplomatique, vous ne pouvez pas le faire tout seul," a dit Lieberman.

"Vous avez besoin d'un partenaire de confiance, un partenaire sérieux, qui peut livrer les marchandises," a déclaré Lieberman.

Il parlait en réaction au discours d'Abbas devant l'assemblée générale des Nations Unies vendredi dans lequel il a accusé Israël d'avoir commis un génocide contre le peuple palestinien. Il a également parlé d'un plan pour faire pression pour une résolution du conseil de sécurité des Nations Unies qui fixerait un calendrier pour une solution à deux états sur les lignes d'avant 1967.

Lieberman a déclaré que des années avant un tel discours d'Abbas accusant Israël de crimes de guerre, il avait déjà compris qu'Abbas était nocif pour le processus de paix.

"Je suis venu à mes conclusions il y a de nombreuses années. Je suis désolé qu'il ait fallu à d'autres aussi longtemps pour y arriver," a dit Lieberman.

"Si nous n'avions pas perdu notre temps avec Abou Mazen nous aurions obtenu de meilleurs résultats. Mais nous ne devions pas dicter aux palestiniens qui devraient être leurs dirigeants," a ajouté Lieberman.

Quand il sera à New York, Lieberman rencontrera ses homologues de l'Inde, du Canada, de la Nouvelle-Zélande, de l'Ouganda, de l'Autriche, de la République Tchèque, de Malte et du Rwanda. Il s'entretiendra également avec le nouveau haut commissaire des Nations Unies pour les droits de l'homme, le prince Zeid Raad Al Hussein de Jordanie.

Le premier ministre Benyamin Netanyahou se dirige également vers New York dimanche. Il s'adressera à l'assemblée générale des Nations Unies lundi et rencontrera le secrétaire général Ban Ki-moon. Netanyahou se rendra mercredi à Washington pour une entrevue avec le président américain Barack Obama.

Sun, 28 Sep 2014 14:28:43 +0200 http://www.juif.org/diplomatie-moyen-orient/199675,le-monde-a-cesse-de-payer-attention-a-abbas.php JW-NEWS-199675
Le bloc islamique appuie les poursuites de l'AP contre Israël - Juif.org

Le bloc des grands pays islamiques a fait du lobbying pour que l'autorité palestinienne (AP) rejoigne la cour pénale internationale (CPI) afin qu'elle puisse poursuivre les politiciens et chefs militaires israéliens pour crimes de guerre, crimes contre l'humanité et génocide, a déclaré le chef du bloc à l'Associated Press samedi.

Iyad Madani a déclaré que les 57 pays de l'Organisation de la Coopération Islamique (OCI) soutiennent fermement le plan de Mahmoud Abbas de demander au conseil de sécurité des Nations Unies d'imposer une date limite pour un "retrait" d'Israël de Judée Samarie.

"En tant qu'OCI, nous le pressons d'adhérer au Traité de Rome et d'ouvrir la porte en tant que membre de la CPI pour apporter les accusations contre les hommes politiques et les militaires d'Israël qui sont responsables de toutes ces atrocités, dont la plus récente est la bande de Gaza," a déclaré Madani.

Il a dit que l'OCI est d'accord avec la déclaration d'Abbas a l'assemblée générale de vendredi que des crimes de guerre, crimes contre l'humanité et génocide ont été commis dans la bande de Gaza.

Madani a accusé Israël de traitement "déshumanisant" des arabes palestiniens depuis des décennies, "et nous pensons qu'il s'agit d'un cas solide pour classer le gouvernement actuel d'Israël comme un état d'apartheid qui doit être traité au niveau international comme un état d'apartheid."

L'autorité palestinienne a menacé pendant des années de poursuivre Israël devant la CPI. Le ministre des affaires étrangères de l'autorité palestinienne, Riyad al-Maliki, a rencontré récemment des représentants de la CPI et s'est enquis des procédures juridiques nécessaires pour que l'AP rejoigne la CPI et signe le statut de Rome, lui permettant ainsi de prendre des mesures contre d'éventuels crimes de guerre israéliens à Gaza.

Cette démarche vient alors que l'autorité palestinienne a demandé à participer à 15 agences internationales en violation aux conditions des pourparlers qui étaient en cours avec Israël à ce moment-là.

Un haut responsable de l'AP a récemment déclaré qu'Abbas avait cependant bloqué l'initiative de se tourner vers la CPI afin de faire avancer une nouvelle offre de pourparlers de paix.

Malgré leurs menaces constantes de se tourner vers la CPI, les responsables de l'AP se rendent compte du risque que cela représente, car cela donnerait à Israël un forum pour poursuivre pour crimes de guerre l'autorité palestinienne et le Hamas.

Dans une récente interview, l'émissaire de l'autorité palestinienne au conseil des droits de l'homme des Nations Unies a admis que l'AP n'avait aucun espoir d'accuser Israël devant les tribunaux internationaux, parce que les groupes terroristes palestiniens sont de bien pires violateurs du droit international eux-mêmes.

Sun, 28 Sep 2014 07:45:02 +0200 http://www.juif.org/diplomatie-moyen-orient/199665,le-bloc-islamique-appuie-les-poursuites-de-l-ap-contre-israel.php JW-NEWS-199665
Netanyahou promet de "réfuter les mensonges" contre Israël à l'ONU - Juif.org

Le premier ministre Benyamin Netanyahou a juré de se battre contre les "mensonges et les calomnies" lancés contre Israël quand il s'adressera à l'assemblée générale de l'ONU la semaine prochaine.

S'exprimant samedi soir alors qu'il se préparait à partir pour New York, Netanyahou a déclaré qu'il considérait comme sa responsabilité de défendre le peuple d'Israël, à la suite d'une série de discours hostiles visant l'état juif durant la pause de Rosh Hashana.

"Après le discours frauduleux du président iranien, et le discours d'incitation d'Abou Mazen (Mahmoud Abbas), je vais dire la vérité au nom des citoyens d'Israël devant le monde entier," a déclaré Netanyahou, alors qu'il s'apprêtait à se rendre à New York.

"Dans mon discours à l'ONU ainsi que dans toutes mes réunions, je vais représenter les citoyens d’Israël et je vais réfuter en leur nom les mensonges et les calomnies exprimées sur leur pays."

Prenant la parole à l'assemblée générale des Nations Unies vendredi, le chef de l'autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, a accusé Israël de "crimes de guerre" et de "génocide" au cours de son opération défensive de 50 jours contre les terroristes de la bande de Gaza, dans un discours incendiaire défini comme "offensant" par le gouvernement américain.

En dehors de riposter à ces accusations et d'autres à l'ONU, Netanyahou utilisera également cette occasion pour rencontrer plusieurs dirigeants du monde et resserrer les relations bilatérales avec ses principaux alliés. La première réunion du premier ministre à New York sera avec son homologue indien, Narendra Modi. Les deux pays entretiennent déjà des liens forts, mais Modi est considéré comme particulièrement favorable à l'état juif, et les responsables israéliens espèrent renforcer encore plus les relations entre les deux pays.

Netanyahou rencontrera également le président américain Barack Obama, qui a utilisé mercredi son discours à l'assemblée générale pour critiquer les israéliens qui sont sceptiques sur le "processus de paix" avec l'autorité palestinienne. Abbas lui a démontré une fois de plus pourquoi deux jours après, mais comme à son habitude, Obama vole d'erreurs en erreurs, sans jamais regarder en arrière.

Sat, 27 Sep 2014 20:03:29 +0200 http://www.juif.org/diplomatie-moyen-orient/199661,netanyahou-promet-de-refuter-les-mensonges-contre-israel-a-l-onu.php JW-NEWS-199661
PO: Abbas réclame la fin de l'occupation israélienne, les USA fulminent - RIA Novosti Washington a fustigé le discours du président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas qui avait réclamé depuis la tribune des Nations unies la fin de l'occupation israélienne comme préalable à la reprise des négociations de paix, rapportent les médias internationaux. Sat, 27 Sep 2014 17:04:02 +0200 http://www.juif.org/diplomatie-moyen-orient/199660,po-abbas-reclame-la-fin-de-l-occupation-israelienne-les-usa.php JW-NEWS-199660