English Version Force de Défense d'Israel sur Internet
Inscription gratuite
AccueilInfos IsraelBlogs Juifs et IsraéliensVidéo IsraelOpinions : monde Juif et IsraelLe MagTOP SitesLa BoutiqueJuif.org TV

Blog : Philosémitisme

Médecins Sans Frontières serait-il devenu sioniste ?

Source: L'avis sauve, à condition d'éclairer
"Paris, le 22 décembre 2008 - Déplacements de civils massifs et forcés, violence et besoins médicaux non satisfaits en République Démocratique du Congo, Somalie, Irak, Soudan et Pakistan, ainsi que des urgences médicales négligées au Myanmar et au Zimbabwe, figurent parmi les pires urgences humanitaires et médicales au monde, selon Médecins Sans Frontières (MSF) dans sa liste annuelle du "Top" des crises humanitaires. Le dossier ici

Ni la Cisjordanie, ni Gaza ne figurent dans la liste.
On voit que quand on en arrive à citer les vrais drames et non pas ce qui se passe dans la tête des gens, la Palestine n'est pas mentionnée.
MSF n'a-t-il pas entendu parler du "camp de concentration de Gaza", expression utilisée avec délice par nombre d'activistes pro-palestiniens ? Tapez "gaza camp de concentration" dans google et vous trouverez 331.000 entrées.
Lu sur le site des Ogres
En 1940, plusieurs mois après avoir envahi la Pologne en septembre 1939, les nazis enfermèrent environ 500.000 juifs dans le Ghetto de Varsovie qu'ils entourèrent d'un mur. Des dizaines de milliers de Juifs moururent de faim et de maladie. Près de 300.000 d'entre eux furent envoyés dans les camps de la mort, en particulier à Treblinka, à l'est de la Pologne.

De la même manière, Israël incarcère actuellement près d'un million et demi de Palestiniens impuissants dans la Bande de Gaza, dans un enfer de même nature que le Ghetto de Varsovie. Le camp de concentration de Gaza n'est pas seulement équipé d'un mur, mais aussi de tout ce qu'on peut concevoir comme outils de répression, grilles électrifiées et tours de contrôle gérées par des soldats juifs à la gâchette facile comme la Gestapo, qui commencent par tirer et vous interrogent ensuite.

Et quelques images valent mieux qu'un long discours.
Sur le site de Free Palestine

Dessin du brésilien Carlos Latuff (Latuff a obtenu le deuxième prix au concours Concours International de Caricatures sur l'Holocauste de Téhéran en 2006)

Sur le site de ISM France (International Solidarity Movement. L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées). Ce n'est même plus un camp de concentration, mais d'extermination, et ils osent prétendre à la plus grande objectivité.

Dessin de Carlos Latuff
Voici maintenant l'enfer du "camp de concentration" de Gaza, qu'on pourrait aussi intituler les camps de concentration ne sont plus ce qu'ils étaient :

Lauren Booth, soeur de la femme de l'ex premier ministre britannique Tony Blair, activiste et journaliste, arrivée sur un bateau d'activistes pour protester contre le blocus de Gaza, fait ses courses à Gaza et contemple la famine qui dévaste le camp de concentration.
[A ce propos notons les stupéfiantes révélations du quotidien belge Le Soir (20/12), connu pour sa proverbiale hostilité à Israël, qui se décline quotidiennement dans les colonnes du journal. Le Soir rapporte les propos d'un pédiatre palestinien: "Il est courant de voir des enfants fouiller les poubelles pour rapporter ce qu'ils peuvent à la maison" et que des "familles se nourrissent de chats errants".]

Autres photos de Lauren Booth à Gaza, ici.

Premier camp de concentration où il y a des traders et des sociétés de bourse.
Gaza October 7, 2008. REUTERS/Ismail Zaydah (GAZA)

En 1967, lors de l'occupation de Gaza par Israël, il y avait 300 000 Palestiniens à Gaza. Aujourd'hui ils sont 1 million et demi, 5 fois plus en 40 ans. Espérance de vie dans le camp de concentration de Gaza : 70 ans.
Pour qu'un tel développement de la population soit possible, il a fallu des services hospitaliers et de la nourriture.

Après la liquidation du ghetto de Varsovie, il restait quelques dizaines de Juifs. (...)"
Membre Juif.org





Dernière mise à jour, il y a 50 minutes