English Version Force de Défense d'Israel sur Internet
Inscription gratuite
AccueilInfos IsraelBlogs Juifs et IsraéliensVidéo IsraelOpinions : monde Juif et IsraelLe MagTOP SitesLa BoutiqueJuif.org TV

Blog : France-Israel

DIEUDONNE ET FAURISSON, UN BIEN TRISTE SKETCH

Éternelle hésitation: faut-il ignorer et censurer Dieudonné ou le dénoncer en montrant ses dérives. J'ai choisi de monter ce sketch où Dieudionné tente un 20 ème degré pitoyable en compagnie du révisionniste Faurisson affublé d'une kippa et qui joue le rôle d'un représentant de la communauté juive.

Pathétique spectacle d'un clown désespéré et banni qui excelle desormais dans le mauvais goût. Difficile de trouver des adjectifs pour qualifier cette vidéo. Trop facile de tomber dans l'insulte qui ferait tant plaisir à ces deux hommes perdus pour de bon. Il fut un tant ou Dieudonné était drôle. Aujourd'hui il fait surtout de la peine.


Dieudonné Faurisson le sketch !!!


Via Egoblog sur Twitter.
10 commentaires
Ce commentaire a été modéré.
Envoyé par Joseph_015 - le Mercredi 25 Mars 2009 à 20:16
Ce commentaire a été modéré.
Envoyé par Joseph_015 - le Mercredi 25 Mars 2009 à 20:16
Conneriedonné se compare à un rat.
ENFIN UNE VERITE
Envoyé par Sylviane_001 - le Mercredi 25 Mars 2009 à 22:28
pitoyable Triste
Envoyé par Avigail - le Jeudi 26 Mars 2009 à 16:44
"Heureux l'homme... qui ne s'assoit pas en compagnie des railleurs" (Psaume 1)
Envoyé par Avigail - le Jeudi 26 Mars 2009 à 16:48
Je ne comprends meme pas qu'on en parle! c'est lui faire de la publicité et cela sert son "aura"! ignorons tout ce qui vient de lui! c'est un lache et ses propos ne doivent pas nous atteindre!
Envoyé par Bellina - le Jeudi 26 Mars 2009 à 16:57
C'est vrai que c'est tiré par les cheveux
mais traiter un homme de negre c'est aussi le cas
Envoyé par Nadine_005 - le Jeudi 26 Mars 2009 à 16:58
Paroles Nuit Et Brouillard
Jean Ferrat

Artiste: Jean Ferrat
Chanson: Nuit Et Brouillard

Ils étaient vingt et cent, ils étaient des milliers
Nus et maigres, tremblants, dans ces wagons plombés
Qui déchiraient la nuit de leurs ongles battants
Ils étaient des milliers, ils étaient vingt et cent

Ils se croyaient des hommes, n'étaient plus que des nombres
Depuis longtemps leurs dés avaient été jetés
Dès que la main retombe il ne reste qu'une ombre
Ils ne devaient jamais plus revoir un été

La fuite monotone et sans hâte du temps
Survivre encore un jour, une heure, obstinément
Combien de tours de roues, d'arrêts et de départs
Qui n'en finissent pas de distiller l'espoir

Ils s'appelaient Jean-Pierre, Natacha ou Samuel
Certains priaient Jésus, Jéhovah ou Vichnou
D'autres ne priaient pas, mais qu'importe le ciel
Ils voulaient simplement ne plus vivre à genoux

Ils n'arrivaient pas tous à la fin du voyage
Ceux qui sont revenus peuvent-ils être heureux
Ils essaient d'oublier, étonnés qu'à leur âge
Les veines de leurs bras soient devenues si bleues

Les Allemands guettaient du haut des miradors
La lune se taisait comme vous vous taisiez
En regardant au loin, en regardant dehors
Votre chair était tendre à leurs chiens policiers

On me dit à présent que ces mots n'ont plus cours
Qu'il vaut mieux ne chanter que des chansons d'amour
Que le sang sèche vite en entrant dans l'histoire
Et qu'il ne sert à rien de prendre une guitare

Mais qui donc est de taille à pouvoir m'arrêter ?
L'ombre s'est faite humaine, aujourd'hui c'est l'été
Je twisterais les mots s'il fallait les twister
Pour qu'un jour les enfants sachent qui vous étiez

Vous étiez vingt et cent, vous étiez des milliers
Nus et maigres, tremblants, dans ces wagons plombés
Qui déchiriez la nuit de vos ongles battants
Vous étiez des milliers, vous étiez vingt et cent
Envoyé par Sylviane_003 - le Jeudi 26 Mars 2009 à 17:30
Habituellement je suis modéré beaucoup me le reproche vous avez censuré deux posts ou je déclarait toute ma contrition et mon dégout devant ces deux pitoyables individus je m'étonne de votre réaction. Je suis adulte et j'ai le droit de m'exprimer à la hauteur de l'infamie de ce simulacre de sketch. D'autre part J4AI LE DROIT DE M4OFFUSQUER QU4UN SYMBOLE DU JUDAISME AUSSI FORT QUE CELUI DU PORT DE LA KIPPA SYMBOLE D4HUMILITE soit ridiculisé et bafoué par le port de ce symbole par l'un des pires monstres d'après seconde guerre mondiale. Il serai utile que vous expliquiez pourquoi vous m'avez ainsi censuré.
Deux infames crapules ne méritent pas même le qualificatif d'humain. C'est à gerber.
Envoyé par Joseph_015 - le Jeudi 26 Mars 2009 à 20:17
un infame simulacre... oui Triste
la kippa est symbole d'humilité, comme tu le dis, Joseph, plus précisément de crainte de Dieu... ces deux pauvres individus ne sont ni les premiers ni les derniers à tourner en dérision les juifs (les nazis et d'autres avant eux ont massacré des juifs après les avoir humiliés de façon indicible... ça dure depuis l'antiquité ; si tu lis ce qu'écrit Flavius Joseph sur les massacres perpétrés par les romains... et puis toujours les mêmes scenari tout au long des siècles, au nom de la bêtise humaine, au nom de l'ignorance, au nom de Dieu (!), au nom de la Race... leur haine n'est jamais morte. Je ne vais pas te faire un cours là-dessus. Le terme de "railleur" dans la Bible est très fort. Il implique l'absence la plus absolue et la plus enracinée dans le coeur de l'homme de crainte de Dieu. Ils se croient malins.
Ils sont tellement enfoncés dans leur fiel, leur "apikorsout", qu'ils sont incapables de voir où ils sont réellement.
Quant à nous, vigilance, mais n'y prêtons pas trop attention non plus.
J'ai entendu les propos que peut tenir l'ignoble Faurisson sur les chambre à gaz. J'ai eu concrètement envie de vomir.
A gerber, oui, et après, ça va mieux ! On peut passer à autre chose.
Encore une fois c'est le Psaume 1 qui me vient à l'esprit : Heureux l'homme qui ne va pas dans la voie des méchants... ne siège pas parmi les railleurs.
Eux sont de la race d'Amalek. Tu sais ce qu'il en est écrit.
'Hazak Sourire
Envoyé par Avigail - le Jeudi 26 Mars 2009 à 22:58
Membre Juif.org





Dernière mise à jour, il y a 59 minutes