English Version Force de Défense d'Israel sur Internet
Inscription gratuite
AccueilInfos IsraelBlogs Juifs et IsraéliensVidéo IsraelOpinions : monde Juif et IsraelLe MagTOP SitesLa BoutiqueJuif.org TV

Blog : Observatoire de l' islamisation

Conquête de Rome: le cheikh Al-Qaradawi annonce le programme

 

Qaradawi menant la prière place Tahrir le 18 février dernier devant un million de personnes. Ses priorités' Tuer tous les Juifs, les apostats, les homosexuels, conquérir Jérusalem, et  conquérir Rome. Sulfureux et manquant cruellement de finesse dans sa sincérité, l'UOIF ne l'invite plus lors de ses congrès du Bourget, mais préfère aujourd'hui inviter Robert Ménard ou d'autres chefs des Frères Musulmans trop inonnus des journalistes français pour qu'ils s'en indignent...

le Cheik Yussuf Al-Qaradawi préside le Conseil européen de la fatwa et de la recherche (CEFR structure juridique mère de l'UOIF). Ce Cheik, sûrement le plus influant du monde sunnite contemporain (ses émission sur Al-Jazira rencontrent une audience inégalée dans le monde musulman) a galvanisé des centaines de milliers de personnes place Tahrir (photo) au Caire pour la prière du vendredi au début de la révolution égyptienne. « Si l'islam mondial avait un chef, ce serait lui » écrivit Xavier Ternisien (responsable des questions islamiques à la rédaction du Monde) en août 2004 dans un article du quotidien Le Monde. Il préside le Conseil mondial des Oulémas, et fut souvent invité aux congrès de l'UOIF, fédération musulmane qui contrôle des centaines de mosquées en France (dont les monumentales de Poitiers, Caen, Nantes, bientôt Bordeaux...) des collèges et lycées privés. Qaradawi a souvent donné des cours dans les écoles d'imams de l'UOIF, les plus importantes de France, dont il inaugura la première à Saint-Léger du Fougeret dans la Nièvre en 1990, déjà. Il fut un ami intime de Said Ramadan, père de Tariq et responsable des Frères Musulmans pour l'Europe, il prononça un discours lors de l'enterrement de celui-ci en 1995. Tariq Ramadan dit de lui dans un livre d'entretiens : « Toute personne, musulmane ou non, qui a étudié les sciences et le droit islamiques contemporains, sait quelle est la contribution de Yussuf Al-Qaradawi au débat et combien certaines de ses propositions juridiques sont novatrices. J'éprouve un profond respect pour l'homme et le savant et serait le dernier à m'en cacher » Tariq Ramadan in Faut-il faire taire Tariq Ramadan ?, Aziz Zemouri, l'Archipel, 2005, page 135.

Dans une fatwa mise en ligne sur le site http://www.islamonline.net,  le cheik Al-Qaradhawi répond à la question d'un lecteur en se référant aux ?signes de la gloire de l'islam', mentionnés dans un hadith [enseignement oral] souvent cité: ?On posa au prophète Mahomet la question suivante: ?Quelle ville sera conquise en premier, Constantinople ou Romiyya ?? Il répondit: ?La ville d'Héraclès sera conquise en premier', c'est-à-dire Constantinople[*]? Romiyya est la ville aujourd'hui appelée ?Rome', capitale italienne. La ville d'Héraclès [qui devint ensuite Constantinople] fut conquise en 1453 par Mohammed Ben Morad, jeune Ottoman de 23 ans, connu sous le nom de Mohammed le Conquérant. L'autre ville, Romiyya, reste [à conquérir], et nous espérons et croyons [qu'elle sera conquise]. Cela signifie que l'islam retournera en Europe en conquérant et en vainqueur, après en avoir été expulsé deux fois: une fois d'Andalousie, au sud, l'autre fois à l'Est, après qu'il eut frappé à plusieurs reprises aux portes d'Athènes.?

Le cheik Al-Qaradhawi nuance alors son propos: ?Je soutiens que, cette fois, la conquête ne se fera pas par l'épée, mais par la prédication et l'idéologie'?

Al-Qaradhawi a tenu un discours similaire en d'autres circonstances, notamment dans son émission religieuse hebdomadaire, diffusée sur Al-Jazira, où il a déclaré: ?Les amis du Prophète ont entendu [de sa bouche] que deux villes seraient conquises par l'islam, Romiyya et Constantinople, le Prophète ayant précisé qu'Héraclès [qui deviendra plus tard Constantinople] serait conquise en premier. Romiyya est Rome, capitale italienne, tandis que Constantinople était la capitale de l'Etat de la Rome byzantine, aujourd'hui Istanbul. Il a décrété qu'Héraclès serait conquise en premier, et c'est ce qui est arrivé? Constantinople a été conquise, mais la deuxième partie de la prophétie, c'est-à-dire la conquête de Rome, reste à réaliser. Cela signifie que l'islam retournera en Europe. L'islam est entré deux fois en Europe, et deux fois l'a quittée' Peut-être que la prochaine conquête, avec la volonté d'Allah, se fera par la prédication et l'idéologie. Toute terre n'est pas obligatoirement conquise par l'épée'. [La conquête de la Mecque] ne s'est pas faite par l'épée ou la guerre, mais par un traité [de Houdaybia] et par des moyens pacifiques' Peut-être allons-nous conquérir ces terres sans armées. Nous voulons qu'une armée de prédicateurs et d'enseignants présentent l'islam dans toutes les langues et tous les dialectes'?

En une autre occasion, le cheik Al-Qaradhawi insiste: ?Le hadith dit que la ville de Constantinople, ville d'Héraclès, sera conquise d'abord. Nous avons conquis Constantinople, mais la deuxième partie de la prophétie reste à accomplir - la conquête de Romiyya. Celle-ci implique le retour de l'islam en Europe. Dans l'une de mes précédentes émissions, j'ai dit qu'à mon avis, cette conquête ne se ferait pas au moyen de l'épée ou des armées, mais par les sermons et l'idéologie. L'Europe [finira par] se rendre compte qu'elle souffre de sa culture matérialiste et se cherchera une solution de remplacement, une échappatoire, un canot de sauvetage ; elle ne trouvera rien qui puisse la sauver, si ce n'est le message de l'islam, le message du muezzin, qui lui transmettra la religion sans renier le monde, la conduira aux cieux sans la déraciner de la terre. Avec la volonté d'Allah, l'islam retournera en Europe, et les Européens se convertiront à l'islam. Ils seront ensuite à même de propager l'islam dans le monde, mieux que nous, les anciens musulmans. Tout cela est possible pour Allah.?  

Observatoire de l'islamisation, avril 2011

1 commentaire
Ce personnage, maître à penser de l'UOIF et des musulmans en France, et pour lequel Tariq Ramadan ( persona grata au " Monde Diplomatique " ) éprouve " un profond respect " , est celui qui, il y a un an ou deux, avait déclaré, en substance, que Hitler n'avait pas fini le boulot mais qu'il espérait que les musulmans auraient, bismillah, l'honneur de le le faire.
C'est ce type dont Nicolas Sarkozy avait envoyé quérir l'avis sur la question du voile.
Envoyé par Edmond_002 - le Samedi 23 Avril 2011 à 23:32
Membre Juif.org





Dernière mise à jour, il y a 53 minutes