English Version Force de Défense d'Israel sur Internet
Inscription gratuite
AccueilInfos IsraelBlogs Juifs et IsraéliensVidéo IsraelOpinions : monde Juif et IsraelLe MagTOP SitesLa BoutiqueJuif.org TV

Blog : Torah-Box

Histoire rapportée par le Rav Kanievsky : "L'âme de ton emprunteur fut réincarnée dans un âne"

Histoire rapportée par le Rav Kanievsky : "L'âme de ton emprunteur fut réincarnée dans un âne" - © Torah-Box

Rav ‘Haïm Kaniewsky recommande aux prêteurs d'argent de ne pas garder les actes d’emprunt qui n’ont pas été remboursés. « Il est écrit dans le Ari zal que lorsqu’un homme quitte ce monde sans avoir remboursé ses dettes, non seulement qu’il reviendra en Guilgoul (transmigration des âmes) dans ce monde-ci, mais même son créancier reviendra sur terre pour que l’emprunteur lui rembourse son dû. De ce fait, il est important de ne pas laisser au Gma’h (caisse de prêt d’argent) d’actes d’emprunts non remboursés », ainsi le Rav Kaniewsky justifia ses propos.

Le Rav ‘Haim Kaniewsky a rapporté à ce sujet une histoire fascinante qui eut lieu avec le Ari zal.

« Une fois, le Ari zal fut invité chez un homme fortuné. Soudain, il exprima une requête bien étonnante : il demanda au maître de maison de visiter son écurie. Le riche homme retint sa stupéfaction et indiqua à son hôte comment se rendre vers ses écuries. Le Ari zal observa attentivement de part et d’autre et pointa sur l’un des ânes. "Accepterais-tu de me donner cet âne ?", demanda-t-il au propriétaire de l’écurie.

"Vous voulez cet âne particulièrement ?", répliqua le riche fort surpris avant de refuser. "Je ne pourrai pas vous le remettre. Il est si travailleur que son efficacité équivaut à celle de plusieurs ânes à la fois et j’en tire énormément de bénéfices. "Le Ari zal garda le silence et regagna le salon du notable. Ensuite, il lui demanda de lui exposer tous les actes de prêts dont il disposait. Le riche homme sortit une grande pile de contrats. "Celui-ci est l’acte du voisin juif. Celui-ci est l’acte d’untel, un notable de la ville voisine qui a récemment eu à faire face à des difficultés financières".

Le Ari zal pointa alors du doigt un vieux papier : "A qui appartient cet acte ?", demanda-t-il à son hôte. "À un Juif qui est décédé depuis bien longtemps. Il n’y a plus de chance que cette somme d’argent ne me soit un jour restituée".

"Est-ce que tu accepterais de me donner cet acte en cadeau ?", demanda le Ari zal. Le riche haussa les épaules et s’exclama : "Pourquoi pas ?"

Le Ari zal prit alors ce papier et le déchira en morceaux. "À présent, va prendre des nouvelles de ton âne". C’est ce que fit le propriétaire et il revint stupéfié." L’âne est mort. Je ne sais pas ce qu’il lui est arrivé. C’était celui qui se portait le mieux et il était le plus fort de tous les animaux qui sont en ma possession", s’exclama-t-il.

"Sache, lui dit le Ari zal, en cet âne a été réincarné l’âme de celui qui est décédé sans avoir pu te rembourser son prêt. Du ciel, il a été décidé que son âme revienne sur terre pour te rembourser sa dette. Maintenant que tu lui as pardonné, son âme en souffrance a retrouvé la paix et est remontée dans les cieux". »

Le Rav Kaniewsky conclut cette histoire qui met en relief le devoir d’être vigilant au vol et l’importance de ne pas laisser d’actes de prêts qui n’ont pas été remboursés.

Ajouter votre commentaire !
Adresse email :
Mot de passe :
Votre commentaire : 0/1500 caractères
Ajouter le smiley Sourire Ajouter le smiley Rigole Ajouter le smiley Choqué Ajouter le smiley Clin d'oeil Ajouter le smiley En colère ! Ajouter le smiley Embarrassé Ajouter le smiley Tire la langue Ajouter le smiley Star Ajouter le smiley Triste
Vous devez être membre de Juif.org pour ajouter votre commentaire. Cliquez-ici pour devenir membre !
Membre Juif.org





Dernière mise à jour, il y a 27 minutes