English Version Force de Défense d'Israel sur Internet
Inscription gratuite
AccueilInfos IsraelBlogs Juifs et IsraéliensVidéo IsraelOpinions : monde Juif et IsraelLe MagTOP SitesLa BoutiqueJuif.org TV

Blog : Torah-Box

Histoire - N'oublie pas qui tu es, ma petite Rose

Sur le quai d’un port polonais, une petite jeune fille se tient à côté de son père, au pied d’un bateau à vapeur. Parmi ses 9 frères et sœurs, Rose, âgée de 12 ans, est choisie pour être envoyée en Amérique. En Pologne, la vie est rude et manger à sa faim est très rare. Après beaucoup d’efforts, la famille de Rose réussit à économiser assez d’argent pour acheter un aller simple pour les Etats-Unis, dans l’espoir d’une ville meilleure pour leur fille.

Son père prend la malle sur son épaule et marche en silence. Le poids de la vie est apparent sur les traits de son visage, et Rose perçoit les efforts qu’il déploie pour maîtriser ses émotions.

Il se tourne vers sa fille et met sa main tremblante sur sa joue en lui disant :

- Rose, retiens bien ceci : D.ieu veille sur toi à chaque étape. Souviens-toi de Ses lois et respecte-les scrupuleusement. N’oublie jamais ce principe : les Juifs ont gardé le Chabbath, mais c’est surtout le Chabbath qui a gardé les Juifs. La vie sera dure dans ce nouveau pays. Observe le Chabbath, quoi qu’il en coûte.

Rose enlace son père et le serre une dernière fois dans ses bras avant d’éclater en sanglots, jusqu’à ce que l’appel du navire les force à se séparer.   

Pour Rose, ce voyage est rempli de questions et d’incertitudes. Sa famille à New York va-t-elle l’accueillir chaleureusement ou devra-t-elle se débrouiller toute seule dans ce nouveau pays ? Elle ne supporte pas l’idée d’une nouvelle vie loin des siens.

Alors que le bateau arrive au port de New York, Rose reste à l’écart, timide et incertaine. Heureusement, ses cousins l’attendent, impatients de l’accueillir. Grâce à son apparence mûre, Rose ne tarde pas à trouver un travail comme opératrice de machines à coudre.

Cependant, la jeune fille ne tarde pas à s’apercevoir que chez ses cousins, la pudeur, le respect de la Cacheroute et la Torah ont été abandonnés, au même titre que l’habillement. Pour eux, la religion est "vieux jeu", un accessoire inutile en Amérique. Malgré tout, Rose n’a jamais oublié les paroles de son père à son départ. Elle est obligée de porter les nouveaux habits offerts par sa famille et de se couper les cheveux pour s’adapter à la mode, mais elle n’a jamais renoncé au Chabbath.

Chaque semaine, Rose invente une nouvelle excuse pour justifier son absence au travail le samedi. Mais au bout d’un mois, elle finit par être convoquée par son patron qui lui annonce :

- Rose, j’aime ton travail et je t’apprécie, mais cette histoire de Chabbath doit cesser. Soit tu viens travailler ce Chabbath, soit tu cherches un autre job. 

En apprenant la nouvelle, les cousins de Rose lui mettent la pression :

- Tu vois, tu n’as pas le choix ! Tu dois absolument travailler pendant Chabbath, c’est pour ton propre bien !

Rose commence alors à douter. Elle est tiraillée entre les paroles de son père et le fait de faire plaisir à ses cousins qui l’accueillent chez eux. Elle finit par se dire qu’après tout, il faut peut-être en passer par là pour s’adapter à ce nouveau pays, mais elle n’arrive pas à prendre une décision.

Le vendredi, Rose se rend au travail en se demandant si elle viendrait le lendemain. Elle réfléchit pendant toute la journée, jusqu’à ce qu’elle se dise :

- Je suis juive et je vais observer le Chabbath, un point c’est tout. La question ne se pose pas !

Samedi matin, Rose n’a pas le courage d’affronter ses proches et de leur faire part de sa décision, elle préfère quitter la maison en prétendant aller au travail. Elle commence alors à se promener dans les rues de Manhattan, jusqu’à arriver dans un parc où elle s’assoit sur un banc en fredonnant des chants de Chabbath, les larmes aux yeux.

A la fin de Chabbath, épuisée, Rose a finalement respecté les paroles de son père, mais cela allait lui coûter cher : elle n’a plus de travail et a menti à sa famille… Elle avance en direction de la maison la boule en ventre, redoutant la réaction de ses cousins.

Alors qu’elle s’approche de chez eux, elle entend son cousin Joe hurler :

- Rose ! Mais qu’est-ce que tu fais ici ? Où étais-tu passée ?

Elle lui répond en commençant à pleurer :

- Joe, qu’est-ce que je vais devenir ? J’ai observé le Chabbath, mais j’ai perdu mon travail. Tout le monde sera en colère et déçu par moi…

Joe lui lance un regard étrange et lui dit :

- Rose, tu n’es pas au courant ?

- Au courant de quoi ?

- Il y a eu un incendie terrible à l’usine, seules 40 personnes ont survécu. Il n’y avait aucune sortie de secours à ce bâtiment. Certains ont même trouvé la mort en sautant par la fenêtre… Rose, tu comprends ce que ça veut dire ? Tu as survécu grâce à ton observance du Chabbath !

Sur 190 employés, Rose Goldstein a fait partie de la minorité des survivants. Le samedi 25 Mars 1991, le terrible incendie de l’usine « Triangle Shirtwaist » a coûté la vie à 146 travailleurs immigrants. Comme son père le lui avait dit : c’est le Chabbath qui garde les Juifs plus que les Juifs ne gardent le Chabbath…

Chabbath Chalom !

Membre Juif.org





Dernière mise à jour, il y a 42 minutes