English Version Force de Défense d'Israel sur Internet
Inscription gratuite
AccueilInfos IsraelBlogs Juifs et IsraéliensVidéo IsraelOpinions : monde Juif et IsraelLe MagTOP SitesLa BoutiqueJuif.org TV

Blog : Philosémitisme

Lauréat belge du concours négationniste de caricatures de Téhéran primé au Portugal

"Il ne faudrait pas oublier qu'en matière de persécution antijuive, [l'Europe] n'a pas besoin de l'Orient pour la pratiquer.  On peut même se demander si elle ne s'apprête pas à devenir la principale créatrice, à l'échelle mondiale, des diverses formes de la bonne conscience antijuive." (Jean-Claude Milner, linguiste)Au Portugal, le premier prix du concours de caricatures PortoCartoon a été attribué au caricaturiste belge Luc Descheemaeker, l'un des lauréats du concours négationniste de Téhéran de mai 2016. Ce fait n'a aucunement gêné l'organisateur du concours, le Musée National de la Presse, " l'un des hauts lieux culturels de la ville de Porto", dont le président Luís Humberto Marcos a justifié la décision en qualifiant le dessin de de M. Descheemaeker de "travail artistique exceptionnel".  Il représente le président Donald Trump avec une face de caméléon et deux billets de dollars dans la gueule.

Pour l'historien Joël Kotek, professeur à l'ULB,  "le caractère négationniste" du dessin primé à Téhéran "ne fait aucun doute":


"[...] caricaturiste belge Luc Descheemaeker, l'un des lauréats du concours négationniste de Téhéran de mai 2016. Pour rappel, sa caricature figurait la célèbre inscription du portail d'Auschwitz «Arbeit macht Frei» sur le mur de séparation construit aux abords de la Cisjordanie par Israël. Le caractère négationniste de la vignette ne fait aucun doute pour assimiler la politique israélienne à celle de l'Allemagne nazie. Son dessin minimise grossièrement «c'est-à-dire à l'extrême et, par là même, de manière grave, outrancière ou offensante» les crimes nazis, au sens où le précisait en juillet 1996 la Cour d'Arbitrage (arrêt n° 45/96).

Qu'on s'en offusque ou non, la barrière de sécurité construite dans sa majeure partie sur la ligne verte séparant Israël de la (future) Palestine ne s'apparente en rien aux crimes nazis à moins de caractériser de nazis, pour cause de clôture de séparation, le Maroc (Sahara espagnol), l'Espagne (Ceuta et Melilla) ou encore la France et le Royaume uni (Calais).  [?]En nazifiant Israël, le dessinateur flamand ne caricature pas, n'exagère pas, ne déforme pas la réalité d'Israël mais l'invente, à l'instar d'un Dieudonné. Sa dénonciation d'Israël est politico-idéologique pour procéder du seul registre de l'indignation, propre aux dessins de presse nazis d'avant-guerre. [?]D'aucuns rappelleront, à la décharge de l'artiste, qu'il ne saurait être suspect de négationnisme pour avoir monté dans le cadre de son enseignement au Lycée catholique du Torhout deux spectacles intimement liés à la persécution des Juifs, Cabaret de Bob Fosse et Maus d'Art Spiegelman. Loin d'exonérer, ces deux initiatives sont plutôt à charge d'un dessinateur précisément au fait des tenants et aboutissants de la Shoah. Sa démarche n'en est que plus perverse puisqu'il sait pertinemment tricher avec la réalité historique (idée de dol général). On ne s'inscrit pas par hasard à un concours que l'on sait négationnisme et se féliciter ensuite sur son blog d'avoir remporté le prix spécial du jury.Lire également à propos de Luc Descheemaeker:
- Antisemitic cartoonist named "cultural ambassador" for Belgian town
- Un lauréat du concours antisémite sur la Shoah d'Iran nommé 'ambassadeur culturel' en Belgique
- Un observatoire belge dénonce une caricature antisémite de Stephen Miller
Un dessinateur de BD à l'honneur lors du festival de caricatures sur l'Holocauste en Iran, est accusé d'avoir réalisé une caricature nazie du conseiller de la Maison Blanche
- Le président de la Knesset évoque au Parlement belge le lauréat belge du concours négationniste de Téhéran nommé 'ambassadeur culturel'...

1 commentaire
Toutes ces situations d'antisémitisme et de négationnisme avérés doivent être jugées en Israël par un tribunal spécial, puisque les tribunaux européens ne le feront jamais, encourageant ainsi la récidive et l'escalade.
On pourra alors retenir de ce dessinateur belge : Ah oui, celui qui a été condamné à 5 ans de prison ferme et à 100 millions d'euros d'amende pour antisémitisme, négationnisme, incitation à la haine raciale et encouragement de meurtres racistes (le dédommagement des victimes se calculant à part)
Une mesure qui en calmerait quelques uns ?
Envoyé par Thierry_051 - le Vendredi 15 Mars 2019 à 16:22
Membre Juif.org





Dernière mise à jour, il y a 31 minutes