English Version Force de Défense d'Israel sur Internet
Inscription gratuite
AccueilInfos IsraelBlogs Juifs et IsraéliensVidéo IsraelOpinions : monde Juif et IsraelLe MagTOP SitesLa BoutiqueJuif.org TV

Blog : Torah-Box

Histoire - En otage...

Cette histoire se passe en Israël. Après des années de célibat, Yaakov rencontre enfin l’âme-sœur ; le seul problème est qu’il n’a pas le moindre sou pour démarrer sa vie de couple. Lui et la jeune fille se sont plu et ont immédiatement organisé leurs fiançailles, mais les deux familles avaient du mal à joindre les deux bouts.

Deux semaines avant le mariage, les deux frères de Yaakov l’emmènent faire un tour en voiture dans le nord du pays pour lui changer les idées. Mais au bout d’une heure de route, la voiture tombe subitement en panne sans prévenir. Et évidemment, impossible de la faire redémarrer…

Après avoir fait du stop, les trois frères arrivent dans une station essence où ils achètent quelques boissons. En même temps, ils réussissent à contacter un dépanneur qui leur promet d’arriver dans la demi-heure suivante.

Au moment de se lever pour payer, ils s’aperçoivent d’un détail ennuyeux : ils ont oublié leurs portefeuilles dans la boîte à gants de leur voiture qu’ils ont laissée à quelques kilomètres d’ici. Lorsque l’un des frères de Yaakov va expliquer le problème au serveur, il se met à hurler :

- Je connais ces manigances ! Vous avez su vous asseoir et profiter, mais maintenant, quand il s'agit de payer, vous me racontez des histoires… Je ne me laisserai pas avoir ! Téléphonez pour qu'on vous apporte l'argent, vous ne sortirez pas d'ici avant d'avoir payé !

Les frères le regardent, impuissants. Yaakov lui dit alors :

- Vous savez quoi ? Je vais rester ici pendant que mes frères iront chercher l’argent, ça vous va ?

Le serveur accepte, à contrecœur. Le temps passe et les frères ne reviennent pas. Inquiet, Yaakov les appelle l’un après l’autre, mais aucun ne répond. Une demi-heure passe encore, toujours pas de nouvelle. Yaakov est de plus en plus angoissé : comment ne pas penser qu’il a pu leur arriver malheur ? Pour couronner le tout, le serveur commence à perdre patience et à lui mettre la pression.

Finalement, Yaakov craque et éclate en sanglots. Ses larmes contenaient toute la tension éprouvée au cours des dernières semaines, le stress, l'anxiété, la crainte du futur.  A deux semaines de son mariage, il se retrouvait prisonnier d’un serveur têtu dans une station d'essence en pleine brousse, sans aucune nouvelle de ses frères partis depuis des heures.  Silencieusement, il adresse une prière à Hachem pour Le supplier de voir sa détresse et d’arranger sa situation, tout en promettant de donner une somme d’argent à la Tsédaka.

Au beau milieu de cette crise de larmes, un homme élégant arrive accompagné de sa fille de 20 ans. Immédiatement, il aperçoit Yaakov et lui demande délicatement :

- Tu as besoin d’aide ?

Mas Yaakov était incapable de dire quoi que ce soit de cohérent, il était trop perturbé. L’inconnu discute alors avec le serveur qui lui explique tout. A la fin, il lui tend un billet de 50 Chékel, l’argent qu’il attendait, avant d’accompagner Yaakov à l’endroit où la voiture a été abandonnée.

Là-bas, se trouvaient la police, les pompiers et une ambulance, rien de très rassurant. Yaakov sort en courant de la voiture, il s’attendait au pire…

A ce moment, il entend des voix qui l’appellent, c’étaient ses frères :

- Comment tu es arrivé ici ?

Yaakov leur répond :

- Et vous, qu’est-ce qui s’est passé ? Pourquoi vous m’avez pas appelé ?!

- Impossible, répondent les frères, on n’avait plus de batteries…

Les frères racontent alors que le dépanneur ne s'était pas montré. Ils ont ensuite essayé de pousser la voiture pour la faire repartir, mais elle était partie tout droit dans le ravin. Le frère qui était au volant avait réussi à sauter à la dernière minute…

Après avoir repris ses esprits, Yaakov demande :

- Qu’est-ce qu’on va faire maintenant ?

L’inconnu, pris de compassion, leur dit :

- Montez dans ma voiture, je vous emmène. Vous allez où ?

Yaakov lui répond :

- Nous habitons à Bné Brak, mais vous pouvez nous déposer où vous voulez, on se débrouillera.

L’homme répond :

- Non, non, je vous ramène chez vous.

Les frères le remercient chaleureusement et se rendent compte que sa voiture est un vrai bijou. Son propriétaire devait sûrement être très riche. Sur le chemin, ils font connaissance et Yaakov lui raconte comment ils en sont arrivés là.

La fille de cet homme, silencieuse jusque-là, demande à voix basse à son père de vérifier si les trois frères connaissaient le Rav de Bné Brak qu’ils cherchaient.

L’homme leur demande :

- Connaissez-vous le Rav ‘Haïm Kaniewski ? Comment peut-on être reçu chez lui ?

Yaakov répond :

- Bien sûr, tout le monde le connaît. J’ai même des relations avec l’un des proches du Rav, je vais le joindre tout de suite.

Yaakov appelle alors son contact qui lui promet un rendez-vous avec le Rav dans la demi-heure qui suit !

L’homme n’en revient pas :

- Vous m'avez été envoyés par le Ciel ! Vous savez depuis combien de temps j'essaie de voir ce Rav ? Ma fille souffre d’une grave maladie. J’ai consulté les meilleurs spécialistes, mais personne n’a réussi à la guérir. Je ne suis pas religieux, mais j’ai fini par m’adresser à des rabbins qui m’ont tous conseillé d’aller voir le Rav Kaniewski.

Arrivé chez le Rav, l’homme lui confie ses soucis. Après l’avoir écouté, le Rav lui demande :

- Vous faites Chabbath ?

- Non, répond l’homme.

Le Rav lui dit :

- Dans ce cas, je ne peux pas vous donner de bénédiction.

L’homme supplie alors le Rav :

- S’il vous plaît, je ne suis peut-être pas religieux, mais ma fille a commencé à observer le Chabbath, et aussi à manger Cachère. Par pitié, bénissez-là, c’est ma fille unique, et dites-moi ce que je peux faire pour qu’elle aille mieux.

Le Rav répond :

- Très bien, je lui donne ma bénédiction et lui souhaite une guérison totale. Quant à vous, vous devez faire Chabbath et aider un élève de Yéchiva à se marier.

De retour à la voiture, l’homme dit à Yaakov :

- Tu es bien un élève de Yéchiva qui va se marier, n’est-ce pas ?

Yaakov répond :

- Oui, comme je vous l’ai raconté.

L’homme sourit et dit :

- Qu’est-ce que tu crois ? Que cette histoire est un hasard ? J’entre dans un poste à essence, je découvre un jeune homme en larmes accablé de soucis, je l'aide à retrouver ses frères qu'il croyait disparus. Ensuite, tu m’obtiens sur-le-champ une rencontre avec Rav Kaniewski qui me conseille d’aider un élève de Yéchiva. Je ne suis pas religieux, mais même moi je dois admettre que ça fait beaucoup de coïncidences…

Yaakov ne savait pas quoi dire. L’homme rédige alors immédiatement un beau chèque et lui dit :  

- Tiens, prends-le. Cela financera ton mariage, ton loyer pour toute une année et les choses de première nécessité.

Très ému, Yaakov se met à pleurer une nouvelle fois, mais cette fois-ci, ce sont des larmes de joie.

Plein de reconnaissance pour celui qui l’avait si généreusement aidé, Yaakov décide de faire tout son possible pour que sa fille guérisse. Il organise des prières sur la tombe du ‘Hazon Ich et consacre des heures d’étude de Torah dans ce but.

Un an après le mariage de Yaakov, l’homme riche rend visite au jeune couple et lui annonce :

- Grâce à D.ieu,  ma fille est guérie et nous progressons dans la religion. Je suis venu vous annoncer la bonne nouvelle.

Alors que Yaakov avait touché le fond deux semaines avant son mariage et que la situation semblait désespérée, il a suffi d’une prière du fond du cœur pour qu’Hachem débloque tout très rapidement et d’une façon incroyable. Hachem n’attend qu’une chose pour faire des miracles : l’appel de Ses enfants…

Membre Juif.org





Dernière mise à jour, il y a 2 minutes