English Version Force de Défense d'Israel sur Internet
Inscription gratuite
AccueilInfos IsraelBlogs Juifs et IsraéliensVidéo IsraelOpinions : monde Juif et IsraelLe MagTOP SitesLa BoutiqueJuif.org TV

Blog : Torah-Box

Andor Stern, survivant de la Shoah met pour la première fois ses Téfilines

Andor Stern, rescapé du camp d’extermination d’Auschwitz à 17 ans, vient pour la première fois de revêtir Talith et Téfilines, à l’âge de 91 ans.

« Je remercie la vie pour tout ». Andor Stern est reconnaissant en posant pour la première fois ses Téfilines, ces phylactères que l’on lie habituellement lors de sa Bar Mitsva, à 13 ans. Avec 78 ans de retard, il a pu enfin réaliser cette Mitsva si importante dans sa ville natale de Sao Paulo, au Brésil. Tout un symbole : cette belle cérémonie s’est tenue dans la synagogue Kehilat Israël, la plus ancienne de la ville, lors du 81e anniversaire de la nuit de Cristal, ce pogrom nazi géant s’étant déroulé en Allemagne et en Autriche en novembre 1938, prélude des années noires qui allaient détruire le judaïsme européen.

Rav Touvia Weitman, responsable du mémorial de la Shoah de Sao Paulo et qui a dirigé cette cérémonie, a déclaré : « C’est notre réponse à Hitler et au nazisme. L’objectif poursuivi par Hitler n’était pas seulement le massacre physique du peuple juif mais aussi une extermination spirituelle. Il a échoué. Andor Stern continue à célébrer la vie avec sa famille, en lien avec ce qui est son essence », tandis que les exemples de rescapés de l’extermination nazie revenant à la religion se multiplient.

En 1936, la famille Stern s’était installée en Hongrie, où, en plus d’être juive, la nationalité brésilienne leur valut d’être considérée comme ennemis de l’Etat au moment où le Brésil rejoignit les Alliés dans la guerre contre le nazisme. La famille fut déportée en avril 1944 à Auschwitz, où il vit sa maman et ses grands-parents gazés avant d’être incinérés. Il fut libéré par les troupes américaines le 1er mai 1945 après 13 mois de déportation, à l’issue desquels il pesait 12 kilos à 17 ans.

« A Auschwitz, il n’y avait ni rabbin, ni Talith, ni Téfilines, ni Torah […] Je ne suis pas un héros. Malgré tout, je suis très reconnaissant envers la vie pour tout ce qu’elle m’a apporté », a-t-il déclaré. Souhaitons-lui Mazal Tov et qu’Hachem nous épargne toutes les souffrances avant la Délivrance tant attendue.

Membre Juif.org





Dernière mise à jour, il y a 21 minutes