English Version Force de Défense d'Israel sur Internet
Inscription gratuite
AccueilInfos IsraelBlogs Juifs et IsraéliensVidéo IsraelOpinions : monde Juif et IsraelLe MagTOP SitesLa BoutiqueJuif.org TV

Blog : Torah-Box

Nouveau cycle du Daf Hayomi - Le vrai loisir du peuple juif

L’un des aspects les plus remarquables de l’époque moderne est la nécessité de trouver du temps pour les loisirs. Au-delà du travail quotidien, il faut avoir le temps de se détendre, de se reposer. Le temps libéré ainsi, il importe de le remplir : alors, il faut aller au cinéma, au théâtre, assister à des matchs de football, ou alors si l’on veut rester à la maison, se rattacher à la télévision. Aujourd’hui, toutes sortes de « loisirs » sont proposés à nos contemporains. On peut dire, sans exagération, que le loisir est un élément essentiel de la civilisation moderne, car le travail quotidien invite le loisir, comme le jour invite la nuit.

Dans l’optique de la Torah, le loisir importe, car l’homme doit se détendre et trouver du temps pour se reposer. Cependant, la perspective du simple fidèle est évidemment toujours, dans son activité professionnelle comme dans ses moments de détente, de ressentir la présence de la spiritualité. Cette confrontation avec le Créateur ne doit en aucun cas être un facteur de tension mais accompagne le croyant dans tous les instants de son existence. C’est, si l’on réfléchit bien, cette rencontre avec le Tout-Puissant qui donne un sens, un but à notre existence. Cela s’exprime aussi bien au niveau de l’habillement qu’au niveau de la parole, au niveau de l’activité professionnelle qu’au niveau de la vie familiale ; en fait, cette présence de la spiritualité engage tout l’individu. Cela se résume bien dans un verset des Psaumes : « Je ressens constamment la présence de l’Eternel devant moi » (Psaumes 16, 8).

Dans une civilisation marquée par la nécessité du loisir, il est évident que le loisir ne peut que traduire une autre perspective de la Présence spirituelle. Il ne saurait y avoir, c’est évident, d’espace vide dans la spiritualité. Le loisir est, comme le reste de l’existence, un temps spirituel. Ici vient se loger la trouvaille géniale du Rav Méir Chapira, de Lublin, d’il y a presque 90 ans.

On sait que les Traités du Talmud Babli – qui furent imprimés pour la première fois au 15ème siècle – sont divisés entre Traités contenant de la Guemara, et Traités n’ayant que des Michnayoth. Les Traités avec Guemara comprennent quelque 2 700 Dapim (pages recto-verso), qui contiennent le texte de la Guémara, entouré d’une part des commentaires de Rachi sur une colonne, et d’autre part des Tossafot, sur la 2ème colonne, tous sages de l’époque médiévale (Richonim). C’est l’étude quotidienne de l’une de ces pages recto-verso (« Daf » – page – « Yomi » – quotidienne) qui constitue le « Daf Hayomi ». Cette étude inclut aussi le Chass (Chicha – six – Sidrei – parties), les Six parties essentielles du Talmud (pour les traités qui sont pourvus d’une Guémara), et de ce fait presque toute la Torah orale. Il est clair qu’il y a ici de quoi occuper les loisirs de ceux qui savent que la Torah est une « essence de vie » – Sam ‘Haïm. Chaque jour, consacrer au moins 2 heures à l’étude de la Torah, n’est-ce pas la réponse merveilleuse apportée par les fidèles juifs à la civilisation des loisirs ? Se consacrer entièrement à finir en 7 ans et demi toutes les Guémarot du Talmud de Babylone, c’est, en fait, se ressourcer. Toutes les questions sont posées, tous les sujets sont traités dans ces livres. C’est une véritable rencontre avec les Rabbanim qui deviennent, pour celui qui étudie comme il faut, presque présents. Dans ces conditions, l’activité quotidienne, pour la Parnassa, la subsistance, devient presque secondaire.

Il va de soi que les Talmidé ‘Hakhamim (érudits en Torah) qui consacrent toute leur journée à l’étude de la Torah ne sont concernés que partiellement par cette initiative, car pour eux, l’intimité avec les textes talmudiques est quotidienne. Cependant, ils peuvent, évidemment, eux aussi, consacrer une ou deux heures de leur étude pour affermir leurs connaissances. Mais il est certain que le but de l’étude du Daf Hayomi s’adresse essentiellement à ceux qui ne sont pas occupés uniquement par l’étude de la Torah. En effet, cette étude remarquable est le véritable « loisir » du peuple juif : connaître et aimer la Torah. Heureuse l’époque qui voit cette étude se développer ! Heureux ceux qui s’adonnent quotidiennement à cette étude ! Sans le moindre doute, cette initiative est une étape essentielle dans l’approche messianique !


- Goûter au Daf Hayomi en Vidéo avec Torah-Box (3 enseignants) : www.torah-box.com/daf-hayomi
- S'inscrire au Daf Hayomi avec Torah-Box (gratuit) : https://torahbox.com/CCTY

Membre Juif.org





Dernière mise à jour, il y a 16 minutes