English Version Force de Défense d'Israel sur Internet
Inscription gratuite
AccueilInfos IsraelBlogs Juifs et IsraéliensVidéo IsraelOpinions : monde Juif et IsraelLe MagTOP SitesLa BoutiqueJuif.org TV

Blog : Torah-Box

L'Ukraine autorise un pèlerinage limité à Ouman pour Roch Hachana

Le gouvernement ukrainien vient d’autoriser au moins 5000 pèlerins à se rendre à Ouman pour les fêtes de Roch Hachana cette année, sur le site du tombeau de Rabbi Na’hman de Breslev.

Retournement de situation pour les adeptes de Roch Hachana en terre ukrainienne : après avoir formellement interdit le pèlerinage à Ouman cette année, le gouvernement ukrainien est revenu sur sa décision en autorisant un contingent d’au moins 5000 pèlerins à se rendre sur le site de la tombe de Rabbi Na’hman de Breslev. Selon Rabbi Yaakov Dov Bleich, grand rabbin d’Ukraine, il pourrait y avoir jusqu’à 8000 pèlerins encadrés par de strictes règles sanitaires : interdiction de rassemblements de plus de 30 personnes et obligation de porter des masques. D’autres mesures sont à l’étude par les autorités ukrainiennes, à l’instar de tests à l’aéroport ou d’obligation de téléchargements d’applications de suivi sur les téléphones.

Les autorités sanitaires israéliennes ont manifesté leur préoccupation face à cette volte-face du gouvernement ukrainien et envisagent désormais des mesures d’isolement pour ses citoyens de retour d’Ouman.

Le gouvernement ukrainien avait en effet initialement interdit cette année aux israéliens cette tradition populaire de se rendre en Ukraine pour le jour du Jugement sur la tombe de Rabbi Na’hman de Breslev. Israël est en effet le cinquième pays le plus frappé au monde actuellement en proportion par la pandémie de Coronavirus Covid-19.

La lettre officielle de l’Etat avait énuméré les différentes raisons de la décision gouvernementale :

la situation épidémiologique actuelle en Israël le place sur la « liste rouge » des pays contaminés par la pandémie virale ; selon la loi ukrainienne, les rassemblements sont actuellement interdits ; les hôpitaux ukrainiens n’ont pas la possibilité d’accueillir un nombre de malades trop important, et les capacités d’urgence liées à la pandémie (ventilateurs, lits de réanimation) ne sont pas suffisantes ; les autorités ne sont pas prêtes à suivre un si grand nombre de personnes pour la sécurité des citoyens ukrainiens ainsi que des milliers de ressortissants étrangers ; la police n'est pas suffisamment préparée pour faire appliquer les directives de quatorzaine, de masques, de distanciation sociale, etc.

La lettre indiquait que de nombreuses discussions et réunions entre des représentants israéliens et ukrainiens, ainsi que des responsables de la santé avaient eu lieu au début du mois de juillet. 

Pour ceux qui ne pourront pas partir : Hakol letova ! Tout est pour le bien : le côté clairement positif de cette actualité pour les pèlerins est que, cette année, ils auront enfin l’occasion de passer ce jour si important du calendrier juif en terre d’Israël et en famille.

Membre Juif.org





Dernière mise à jour, il y a 15 minutes