English Version Force de Défense d'Israel sur Internet
Inscription gratuite
AccueilInfos IsraelBlogs Juifs et IsraéliensVidéo IsraelOpinions : monde Juif et IsraelLe MagTOP SitesLa BoutiqueJuif.org TV

Blog : Torah-Box

Comment être heureux ? La réponse en 4 clés

Apprendre à être heureux, l’idée peut vous paraître farfelue, et pourtant le bonheur ça s’apprend !

Vous vous sentez au creux de la vague ? vous vivez mal votre situation de famille ou votre vie professionnelle ? Vous vous sentez seul et subissez la morosité ambiante ? Cet article est pour vous ! 

Un jour un jeune affirma à un grand rabbin qu’il possédait la capacité d’être toujours heureux. Le rabbin lui a alors demandé de s’expliquer et voici les paroles du jeune homme : « Quand j’avais 11 ans, j’ai reçu de D.ieu le don d’être heureux. Alors que je faisais du vélo, un fort coup de vent me projeta sur le sol, sur la trajectoire d’un camion. Le camion roula sur moi et me sectionna une jambe. Alors que je restais à me lamenter, je réalisai que je devrai vivre le reste de ma vie avec une jambe en moins. Que c’était déprimant ! Ainsi je réalisai que rester en état de dépression ne me rendrait pas ma jambe. Alors je décidai ici et maintenant de ne plus gaspiller ma vie à me désespérer. Quand mes parents arrivèrent à l’hôpital, ils furent choqués et peinés. Alors je leur dis : je me suis adapté. Dorénavant, vous devrez aussi vous y habituer. Depuis lors, je vois mes amis se faire du souci pour des choses insignifiantes : leur bus arrive en retard, ils ont eu une mauvaise note à leur examen, quelqu’un les a insultés. Mais moi je profite simplement de la vie. »

Le bonheur est donc un choix. On décide d’être heureux. Mais comment ça marche exactement ? Alors qu’il était âgé que de onze ans, ce jeune homme réalisa que se focaliser sur ses manques est une perte d’énergie. La clé du bonheur réside dans l’appréciation de ce que nous possédons. En effet, le contentement est l’une des conditions du bonheur. Tout celui qui est satisfait de son sort est riche. L’une des quatre clés du bonheur est donc le contentement. Mais ce n’est pas tout. L’on confond souvent bonheur et plaisir. Le plaisir est une sensation fuguasse générée par un élément extérieur. Une friandise procure du plaisir le temps de sa consommation. Le bonheur, quant à lui, est un sentiment quasi métaphysique. Il est généré par notre être intérieur. L’apprentissage du bonheur suppose la connaissance et l’acceptation que la félicité est en nous. Inutile de chercher le bonheur dans les agences de tourisme ou les galeries marchandes. 

Maintenant, voyons concrètement comment vous pouvez devenir heureux. Il y a quatre conditions au bonheur : le contentement, l’intellect, la Foi en D.ieu, la confiance en D.ieu 

L’intellect est la deuxième des quatre clés du bonheur. Notre raison nous permet de relativiser les souffrances et les déceptions. En effet, les principaux vecteurs du malheur sont les conceptions irrationnelles de certaines situations. Nos pulsions nous poussent à voir le verre à moitié vide. Grâce à l’intellect, nous sommes en mesure d’apprécier et de nous focaliser sur les bienfaits que D.ieu nous offre. 

La foi en D.ieu est une clé fondamentale du bonheur. D.ieu est amour infini. Il nous a créés pour nous prodiguer son amour le plus total. L’acceptation de cette réalité est en soi un immense vecteur de bonheur.   

La confiance en D.ieu s’associe à la Foi dans l’accession au bonheur. Croire en D.ieu c’est bien. Mais c’est la confiance en Lui qui détermine la façon de vivre les évènements au quotidien. Lorsque j’ai confiance en D.ieu, le fait de rater mon bus n’affecte pas mon bonheur. Car j’ai la conviction que ce D.ieu fait, Il le fait pour le bien. 

Que D.ieu nous apporte à tous le bonheur !

Membre Juif.org





Dernière mise à jour, il y a 57 minutes