English Version Force de Défense d'Israel sur Internet
Inscription gratuite
AccueilInfos IsraelBlogs Juifs et IsraéliensVidéo IsraelOpinions : monde Juif et IsraelLe MagTOP SitesLa BoutiqueJuif.org TV

Communauté Juive

Réflexion sur le 9 Av : qu'est-ce que la Sinat 'hinam ?

Réflexion sur le 9 Av : qu'est-ce que la Sinat 'hinam ? - © Torah Box

Ticha BéAv approchant, il convient de chercher comment s’améliorer, afin de s’assurer que cette année soit la dernière sans Beth HaMikdach. La célèbre Guemara dans Guitin concernant Kamtsa et Bar Kamtsa est très riche en enseignements sur la cause de la destruction du Beth HaMikdach et sur ce que nous devons rectifier pour qu’il soit reconstruit.

La Guemara nous apprend que Yérouchalaïm fut détruite à cause de Kamtsa et Bar Kamtsa. Un homme dont le nom n’est pas divulgué était l’ennemi juré de Bar Kamtsa, mais un ami de Kamtsa. Il envoya son domestique inviter Kamtsa à un festin, mais le messager invita par erreur Bar Kamtsa. Lorsque Bar Kamtsa arriva, l’hôte, furieux, voulut qu’il s’en aille. Mal à l’aise, il proposa de payer sa part et d’avoir le droit de rester. Quand cette proposition fut rejetée, il se déclara prêt à payer la moitié du coût total du banquet, pour peu qu’on ne le mette pas à la porte, mais cela aussi lui fut refusé. Plusieurs rabbins présents restèrent silencieux durant ce regrettable incident. Indigné de leur passivité, Bar Kamtsa entreprit de médire du peuple juif devant les autorités romaines, ce qui donna lieu à de malheureux événements et pour conclure, à la destruction du Temple.

Le Iyoun Yaacov zt’’l demande pourquoi Kamtsa est jugé coupable d’une partie de ces événements, alors qu’il n’a rien fait dans cette histoire… Le Ben Ich ‘Haï zt’’l propose la réponse suivante : Kamtsa était en réalité présent au festin et vit comment Bar Kamtsa fut traité. Il aurait pu éviter tout ceci en expliquant le malentendu des invitations. Or, il existe un principe selon lequel, si quelqu’un peut protester contre un méfait, mais ne le fait pas, il est tenu pour responsable de cet acte. Le Ben Ich ‘Haï poursuit en ajoutant que selon le Maarcha, Bar Kamtsa était le fils de Kamtsa… S’il en est ainsi, Kamtsa était certainement au courant de la mésentente entre son fils et son ami, mais n’a tout de même rien fait pour les réconcilier. À cause de cette passivité, Kamtsa est en partie coupable de la destruction du temple.

D’autre part, les rabbins semblent aussi être partiellement fautifs dans ces incidents, car ils ne firent rien pour éviter l’humiliation de Bar Kamtsa. L’inaction et l’insensibilité sont donc au centre de cette histoire et furent la cause des terribles conséquences que l’on sait. Si l’une des personnes présentes s’était efforcée d’éviter les injustices, le Beth HaMikdach n’aurait peut-être pas été détruit. Leur indifférence devant la tragédie qui se déroulait à leurs yeux conduisit à leur passivité.

1 commentaire
Chem Chamaim est Rahoum ve Hanoune, lent a la colere , i a fallu plus d'une affaire comme Bar Kamtsa, pour entrainer la destruction du temple. S'il est vrai que la haine gratuite (sinat h"inam) est une abomination pour l'Eternel, devant les agresseurs nos ancetrres au lieu de prier ont,abandonné la relation avec ACHEM, pour se fier a se muscles et a la politique de soumission a l'ennemi, ayant abandonné le sait beni soit il , D n'avait pas de raison de maintenir . La techouva est donc possible pour la reconstruction du Troisieme et dernier BETH HAMIKDACHE. Encore faut il que les Jufs cessent de reciter le sidour et apprenne a prier du fond du coeur . Ceux qui font confiance a la politique et aux politicards ou journaleux ou même a Tsahal, se mettent une coquille devant chaque oeuil
Envoyé par Johanan_002 - le Dimanche 18 Juillet 2021 à 09:03
Membre Juif.org





Dernière mise à jour, il y a 28 minutes