English Version Force de Défense d'Israel sur Internet
Inscription gratuite
AccueilInfos IsraelBlogs Juifs et IsraéliensVidéo IsraelOpinions : monde Juif et IsraelLe MagTOP SitesLa BoutiqueJuif.org TV

Communauté Juive

Lettre ouverte au Rabbin Gilles Bernheim

Brand Yehiel Paris, Mars 2008

Lettre ouverte au Rabbin Gilles Bernheim

"J’ai lu avec beaucoup d’attention l’ouvrage que vous avez  écrit avec le cardinal Philippe Barbarin, Le rabbin et le cardinal. Vos positions sur plusieurs sujets m’ont interpellé et posent problème, c’est pourquoi je souhaite développer un certain nombre de remarques sur ce livre.

Cette démarche critique rejoignant finalement la votre, d’autant que vous déclarez
vous-même appartenir à l’école des pharisiens.

Les réflexions qui vous amènent aujourd’hui à favoriser un rapprochement avec le monde chrétien, ainsi que votre revendication d’une participation de l’Eglise et de la Synagogue à un combat commun afin d’agir pour le respect et l’efficacité des lois de civilisation, sont-elles conformes à l’interprétation de nos Sages ?

Même si votre inquiétude au sujet d’une déjudaisation de bien des juifs ne peut que rencontrer
mon approbation, ce rapprochement intime est-il utile et prudent ?

Je vous propose d’examiner des questions essentielles, sur lesquelles on ne peut laisser planer
une quelconque ambiguité...."

Pour télécharger la suite: la lettre complète du rav Brand au Rabbin Bernheim, CLIQUEZ-ICI

 

Articles connexes
3 commentaires
1) A l'heure des élections au poste de Grand Rabbin de France, aucune attaque contre l'un des candidats ne saurait être déconnectée du terrain politique.2) Le Rav Brand pour qui j'ai du respect reste connu pour être une personnalité du judaïsme très attachée à un ultra-légalisme laissant peu de place au dialogue avec les moins pratiquants, le 'Hassidisme ou le Moussar (vieille discipline juive orthodoxe de la morale).3) Le texte du Rav Brand part d'un a priori répété marquant une hostilité à tout dialogue avec les chrétiens. Il omet les passages où Bernheim déclare son attachement extrême aux Mitsvoth ou ses points de rupture absolus avec le christianisme sont omis.Bernheim s'attache justement à éloigner toute tentation judéo christianisante (dont l'accable très injustement le Rav Brand) en mettant à nu les vrais points de rupture entre juifs et chrétiens.Les sionistes orthodoxes américains et israéliens ont depuis fin 2006 entamé un immense effort de rapprochement stratégique avec les chrétiens face à la montée de l'islamisme : "le Caucus". Le très orthodoxe Rav Elon en Israël y mène ce dialogue. Comme de nombreuses instances : les Consistoires (dont Joël Mergui ou Gilles Bernheim), Michel Gurfinkiel, Yerouchalmi... Notons que le Rav Brand s'isole du Consistoire : sa critique de Bernheim ne peut être lue que dans ce contexte et dans celui des élections au poste de Grand Rabbin de France.Avertissons vos lecteurs que son analyse est très partiale.
Envoyé par Noémie - le Mercredi 28 Mai 2008 à 21:03
Je fais partie de ces personnes qui cherchent à comprendre au lieu de déclencher à tort des déchaînements inutiles. Je tiens à préciser que je suis traditionnaliste, j'ai suivi le même cursus que vous 5 ans après vous, à Aquiba (Strasbourg) et j'ai eu les mêmes professeurs que vous. Mais, il se trouve que je connais aussi le Rav Brand (gendre du Rav Hajkin, Yeshiva de Aix-Les-Bains, réputée), qui est un homme très sage, ouvert au dialogue et qui a commenté votre ouvrage comme celà se fait souvent dans les médias avec certains écrivains.
Avant Strasbourg, j'étais dans une école catholique (pour le bon enseignement, dit-on, que l'on y reçoit) et je tiens à vous dire que si je n'étais pas imprégnée et convaincue de mes valeurs juives, dans ma famille, celà aurait fait bien longtemps que je me serais ralliée au christianisme, tant les paroles des soeurs de l'institution étaient empreintes d'amour.
Je me souviens qu'étant jeune, mon père, ouvert au dialogue inter-religieux, recevait des catholiques le dimanche matin, et l'un d'eux lui a dit un jour : si nous atteignons notre but ultime, celui de vous convertir au christianisme, celà sera une grande victoire pour nous.

Dernièrement, l'envoyée de la paroisse de mon quartier frappe à ma porte et me demande à quelle religion j'appartiens. Je réponds : israélite. Là-desus elle me répond : 'ce n'est pas grave, nul n'est parfait, dites-moi quand je peux vous rendre visite pour avoir une discussion avec vous'.

Ces quelques exem
Envoyé par Be - le Vendredi 13 Juin 2008 à 16:07
C'est fou a quel point les Juifs de France se trouvent à mes yeux faibles, et peureux de ne pas savoir repondre clairement à des chretiens qui nous sommes, et combien nous n'avons en rien besoin de nous convertir !

Il faut gentiment leur expliquer, sans complexe et sans tabou, que par exemple, le judaisme de Jesus, etait bien plus proche de la pratique juive orthodoxe d'aujourd'hui que le christianisme tel qu'il est vecu aujourd'hui.

Il faut bien rappeler que le christianisme est dans ses fondations un judaisme super allégé, afin de susciter l'adhesion a des valeurs un peu plus profondes que le grand vides à des païens.

J'insinue ici que le christianisme est en effet un prolongement du judaisme, qui a sa vocation, mais pas pour les Juifs, car nous sommes dejà comblés.

A ce titre, nous disposons, nous Juifs, d'un substrat qui nous permet de repondre sans rougir.

Le grand souci, est qu'a force de renfermement extreme sur soi, d'une etude que "spirituel" et non plus historique. Certains ne trouve pas les arguments pour repondre.

Comment expliquer a un Juif, qu'il est tout simplement insensé de mettre en comparaison le judaisme avec le christianisme ou l'islam. Pour la simple est bonne raison que nous avons entre 1500 et 2000 d'ecart..

Il faut simplement bien connaitre notre heritage, notre histoire, et ce n'est que par ce billet la, que nous n'aurons aucune crainte quant à discuter clairement avec d'autres nations, ou autres orientations religieuses
Envoyé par Michael_010 - le Vendredi 20 Juin 2008 à 16:41
Membre Juif.org





Dernière mise à jour, il y a 46 minutes