English Version Force de Défense d'Israel sur Internet
Inscription gratuite
AccueilInfos IsraelBlogs Juifs et IsraéliensVidéo IsraelOpinions : monde Juif et IsraelLe MagTOP SitesLa BoutiqueJuif.org TV

Culture Israël

En Hollande, l’une des ménorah les plus chères au monde cachée en pleine lumière

Rien dans l’apparence de l’objet numéro MB02280 présenté au sein du musée d’histoire juive ne laisse suggérer que cette ménorah de Hanoukka est la plus chère de toute la capitale, valant plus de la moitié du prix moyen d’un appartement en duplex.

De la forme du corps d’un violon, elle mesure seulement un peu plus de 40 centimètres. Son socle accueille huit petits godets à huile détachables qui servent de bougies pour Hanoukka, lorsque les Juifs en allument pour commémorer la révolte survenue en l’an 167 avant l’ère commune contre les Grecs. Ils sont placés contre la surface de la ménorah, régulière et réfléchissante, dont les angles sont formés de reliefs rococos.

Mais malgré tous ses charmes, la ménorah de Nieuwenhuys – son créateur était l’orfèvre Harmanus Nieuwenhuys, un non-Juif – ne se distingue pas véritablement des autres également présentées à ses côtés au musée. Loin d’être la plus ancienne, la ménorah ne semble très certainement pas à la hauteur de son prix estimé de 450 000 dollars.

La ménorah de Nieuwenhuys peut ainsi se cacher au grand jour parce que sa valeur est davantage « relative à son histoire qu’à ses caractéristiques physiques », commente Irene Faber, conservatrice des collections du musée.

Membre Juif.org





Dernière mise à jour, il y a 27 minutes