English Version Force de Défense d'Israel sur Internet
Inscription gratuite
AccueilInfos IsraelBlogs Juifs et IsraéliensVidéo IsraelOpinions : monde Juif et IsraelLe MagTOP SitesLa BoutiqueJuif.org TV

Culture Israël

L’histoire riche du site de Sussita dorénavant largement accessible aux visiteurs

Le Kibbutz Ein Gev, un petit village de pêcheurs et d’agriculteurs, était la seule implantation juive sur la côte orientale du Lac de Tibériade pendant la guerre de l’Indépendance israélienne, en 1948. Même s’il se situait juste en-dessous d’un certain nombre de bases militaires syriennes situées sur le plateau du Golan, il n’avait pas été attaqué avant le 14 mai 1948, jour où Israël avait proclamé son indépendance. Immédiatement après, les forces syriennes avaient commencé à pilonner sans pitié la petite implantation.

Depuis sa base militaire installée à Sussita, une colline située à 350 mètres au-dessus du lac et surplombant directement Ein Gev, l’armée syrienne avait tenté de conquérir le kibboutz à trois reprises. Chaque assaut avait été repoussé par les défenseurs de l’implantation.

Il avait été toutefois manifeste que tant que les Syriens resteraient à Sussita, Ein Gev ne pourrait jamais être en sécurité. Dans une attaque-surprise qui avait eu lieu le 17 juillet, les résidents d’implantation et les soldats israéliens avaient monté le versant sud raviné de Sussita, grimpant sa crête orientale étroite, et ils étaient parvenus à prendre la montagne. Suite à cette réussite, l’armée avait construit des fortifications en haut de la colline et les militaires étaient restés là jusqu’à ce qu’Israël prenne le contrôle du plateau du Golan pendant la guerre des Six jours, en 1967.

Membre Juif.org





Dernière mise à jour, il y a 14 minutes