English Version Force de Défense d'Israel sur Internet
Inscription gratuite
AccueilInfos IsraelBlogs Juifs et IsraéliensVidéo IsraelOpinions : monde Juif et IsraelLe MagTOP SitesLa BoutiqueJuif.org TV

Israël : Défense au Moyen-Orient

Marwan Barghouti appelle les Palestiniens à ''la lutte populaire''

Le chef des Tanzim emprisonné en Israël, Marwan Barghouti, appelle les Palestiniens à entamer une ''lutte populaire contre l'expansion des implantations, la judaïsation de Jérusalem, le blocus de Gaza, la confiscation de terres et la barrière de sécurité''. ''Depuis toujours je préconise de combiner efficacement négociations, résistance, politique, diplomatie, et une action populaire'', a déclaré celui qui pourrait bien devenir le successeur du président Abbas.
29 commentaires
Le compte de ce membre a été suspendu.
Envoyé par Hilda - le Samedi 21 Novembre 2009 à 09:05
Le compte de ce membre a été suspendu.
Envoyé par Hilda - le Samedi 21 Novembre 2009 à 09:08
Merci de tous ces détails Hilda. je ne suis même plus étonnée de ce vote honteux en faveur d'un terroriste par "le pays des droits de l'homme" qui a littralement "baissé son froc" devant les djellabas depuis belle lurette.

C'est vraiment le début de la fin de notre civilisation...

AM ISRAEL HAY Choqué En colère ! Embarrassé Star Triste
Envoyé par Viviane_005 - le Samedi 21 Novembre 2009 à 09:45
http://www.youtube.com/watch?v=71GMrGB1KKo&feature=player_embedded

ecouter cette vidéo dont j ' ai mis le lien ci-desus ...c 'est vachement bien ...vous aurez tort ne ne pas l ' écouter Rigole
Envoyé par Jacqueline_013 - le Samedi 21 Novembre 2009 à 10:07
Le compte de ce membre a été suspendu.
Envoyé par Jean_010 - le Samedi 21 Novembre 2009 à 11:07
LE RACO....extrait .....

Car ne nous y trompons pas, la retraite imminente de Mahmoud Abbas risque à coup sûr de défaire toute la direction palestinienne. En dehors de l'actuel président, personne en effet ne semble avoir aujourd'hui la capacité, ni même la volonté nécessaire pour s'imposer comme un interlocuteur crédible face à l'Etat hébreu. Le Congrès du Fatah organisé l'été dernier n'a pas permis de faire émerger la moindre figure charismatique à même de prendre le relais de Mahmoud Abbas que ce soit parmi les représentants de la vieille garde en exil comme chez les plus jeunes d'ailleurs.

Marwan Barghouti est l’unique et seul qui peut et doit remplacer Mahmoud Abbas. Car il est l'un des rares aujourd'hui à pouvoir sans aucun doute assumer ce rôle. Mais les Israéliens l’ont bien compris depuis fort longtemps, c’est pour cela qu’ils le font croupir ignoblement en prison. Il purge actuellement une peine de prison à vie en Israël. Quant à Mohamed Dahlan, ce droitier proche de Mahmoud Abbas, sa réputation d'intransigeant ne fait certainement pas de lui l'homme providentiel capable d'aller négocier un accord de paix avec Israël.

Dans ces conditions, le danger, et bien c'est de voir les islamistes profiter de la brèche ainsi ouverte. C'est sans d'ailleurs la raison pour laquelle Mahmoud Abbas ne jettera pas l'éponge avant les prochaines échéances électorales. Selon la Constitution, et en cas de démission, ce serait en effet au président du Parlement de prendre sa place. Or depuis la victoire du Hamas au précédent scrutin de 2006, cela reviendrait tout simplement à donner les clefs de la maison palestinienne aux islamistes et ce sur l'ensemble du territoire, Cisjordanie comprise. Un autre scénario reste toutefois possible : la dissolution de l'Autorité palestinienne. Nombreux sont ceux notamment au sein de l'opposition qui considère en effet cette autorité comme un gouvernement inféodé aux israéliens.
Envoyé par Jacqueline_013 - le Samedi 21 Novembre 2009 à 11:30
Marwan Barghouti est l’unique et seul qui peut et doit remplacer Mahmoud Abbas. !!!!!

qu 'en pensez-vous ? c 'est grâve non ???
Envoyé par Jacqueline_013 - le Samedi 21 Novembre 2009 à 11:32
Le compte de ce membre a été suspendu.
Envoyé par Jean_010 - le Samedi 21 Novembre 2009 à 12:32
wikipdia extrait

Président de l'Autorité palestinienne [modifier]
À la mort de Yasser Arafat en novembre 2004, Mahmoud Abbas remporte l'élection présidentielle du 9 janvier 2005. Trois jours avant, il avait déclaré : « Je suis obligé de poursuivre la politique de Yasser Arafat. Je suis lié au dernier discours d'Arafat devant le Conseil constitutif — du 18 août 2004 — S'il s'agit d'un discours extrémiste, comme certains le prétendent, je suis également extrémiste, mais en fait je ne le suis pas. Je l'ai relu et je peux vous confirmer que les propos d'Arafat sont logiques et pragmatiques et que j'y adhère complètement ». Il prend ses fonctions dès le 16 janvier. Ariel Sharon déclare que la condition sine qua non à tout progrès vers la relance d'un processus politique est « l'arrêt total du terrorisme » c’est-à-dire de toutes les phases de la résistance à l'occupation, y compris de la lutte contre l'armée d'occupation et contre les colons, ainsi que l'écrasement de toutes les organisations décrites comme "terroristes" par Israël, « Il s'agit d'actes sur le terrain et non pas de paroles en l'air. »

Dès le 13 janvier, dans la semaine même de l'élection, des activistes palestiniens tuent six Israéliens dans une attaque contre le poste-frontière de Karni entre Israël et la bande de Gaza. L'attentat est revendiqué, comme une action conjointe, par les Brigades Izz al-Din al-Qassam, par la branche militaire du Hamas, par les Bataillons de Saladin, par les Brigades des martyrs d'Al-Aqsa, un mouvement de la mouvance du Fatah, le propre parti de Mahmoud Abbas. Le poste-frontière de Karni est particulièrement stratégique, car il est le seul point d'entrée des marchandises qui ravitaillent la bande de Gaza et les 1,5 million de Palestiniens qui y vivent.
Envoyé par Jacqueline_013 - le Samedi 21 Novembre 2009 à 16:11
Membre Juif.org





Dernière mise à jour, il y a 1 minute