English Version Force de Défense d'Israel sur Internet
Inscription gratuite
AccueilInfos IsraelBlogs Juifs et IsraéliensVidéo IsraelOpinions : monde Juif et IsraelLe MagTOP SitesLa BoutiqueJuif.org TV

Israël : Défense au Moyen-Orient

Horreur en Samarie : un terroriste palestinien tue une famille de 5 personnes

Horreur en Samarie : un terroriste palestinien tue une famille de 5 personnes - © Juif.org
Horreur en Samarie : un terroriste qui s’est infiltré samedi matin dans l’implantation d’Itamar, au sud-est de Naplouse (Sh’hem), a poignardé cinq membres d’une même famille à mort.
 
L’attaque choquante s’est produite vers une heure du matin, quand le terroriste est entré dans la maison familiale et a tué les trois enfants, âgés de 11 ans, 3 ans et une petite fille bébé, ainsi que leurs parents. Les victimes dormaient lorsque le terroriste est entré dans la maison.
 
Des résidents d’Itamar ont rapporté que des tirs ont été entendu dans la région, le terroriste a réussi à fuir les lieux.
 
Trois autres enfants présents dans la maison, une fillette de 12 ans et ses deux frères âgés de 6 et 2 ans, ont réussi à s’échapper vers une maison voisine et informer leurs voisins de l’attaque.
 
Le terroriste qui a perpétré le massacre a découpé la clôture entourant Itamar et est entré dans la maison des victimes à travers une fenêtre, selon une première enquête. Les autorités ne pouvaient pas immédiatement écarter la possibilité que plus d’un palestinien ait participé à l’assassinat.
 
Suite aux premières informations sur l’attaque, des importantes forces de Tsahal et de police se sont précipitées sur les lieux. La force aérienne a également participé aux efforts pour traquer le ou les terroristes, déployant de nombreux avions dans la région. Le ciel nocturne était éclairé par des fusées éclairantes, que Tsahal et les forces de police utilisaient pour s’aider dans leur chasse à l’homme.
 
Les services d’ambulance du Maguen David Adom ont prononcé les victimes mortes sur les lieux. Le porte-parole du MDA, Zaki Heller, a déclaré que le service d’ambulance a reçu un appel vers environ 1 heure du matin, et a dépêché de nombreuses équipes d’ambulanciers dans la région.
 
« Quand les forces de secours sont entré dans la maison, elles sont tombées sur un ‘spectacle’ très difficile… Il y avait là 5 personnes gisant dans leur sang. Nous n’avons rien pu faire d’autre que de les prononcer mortes, » a-t-il dit.
 
Le secouriste Kabaha Muayua était parmi les premiers à pénétrer sur le site, et décrit la scène horrible qui lui faisait face.
 
« Nous n’avons pas pu aider les quatre premières victimes des coups de couteau. Suite à une inspection de la scène, j’ai repéré un enfant d’environ trois ans qui avait encore un pouls. Nous nous sommes engagés dans de longs efforts pour le réanimer, mais avons du constater son décès. La scène du massacre était choquante. Des jouets d’enfants juste à côté des mares de sang. »
 
Un autre paramédic présent sur les lieux a déclaré : « les parents étaient couchés côte à côte dans leur chambre ... nous avons trouvé trois corps dans la chambre principale, les deux parents et un bébé. »
 
Le président du conseil de la Yesha, Danny Dayan, arrivé sur le site paraissait choqué par l’attaque brutale.
 
« C’est sans doute une des pires attaques de ces dernières années, » a-t-il dit aux journalistes présents sur place.
 
« Les mots ne peuvent décrire l’étendue de l’horreur et de la douleur qu’il y a ici, » a-t-il dit. « Ceux qui sont tentés de croire que les palestiniens ont arrêté leurs actes meurtriers voient qu’ils n’ont peur d’aucune tactique ni d’aucune victime juive, quel que soit l’age qu’ils ont. »
 
« Le temps est venu pour le gouvernement de reprendre ses esprits et de commencer à sauvegarder les implantations, qui restent vulnérables sur le front, » a-t-il dit.
 
Le premier ministre Benyamin Netanyahou a plus tard dans la journée accusé les palestiniens de créer une atmosphère d’incitation qui a mené à cette attaque brutale.
 
« Une société qui permet de telles incitations fini par tuer des enfants, » a-t-il déclaré samedi suite à l’attaque.
 
Plus tôt, le ‘ministre des affaires étrangères’ palestinien, Riyad al-Maliki, a condamné l’attaque, mais se posait des questions sur l’origine palestinienne du meurtrier. « Aucun palestinien dans le passé n’a tué un bébé ou massacré des gens de cette manière pour des motifs de revanche ou nationalistes. Cela soulève des doutes sur l’accusation israélienne disant que ce sont des palestiniens qui ont commis ce geste. » Al-Maliki semble subitement oublier les milliers d’enfants et de femmes, massacrés de la même manière, sous les ordres de ses dirigeants ou associés. Le mensonge et l’effronterie des palestiniens, qui prétendent vouloir la paix, connaissent dans cette déclaration toute leur réalité.
 
Pendant ce temps, à Gaza, des hommes, femmes et enfants célébraient le massacre d’une famille juive en Samarie, à coups de klaxons et de distributions de bonbons dans les rues.
 
Aujourd’hui toujours, les Etats-Unis ont condamné l’attaque et pressent les palestiniens de faire la même chose de manière équivoque.
 

« Il n’y a aucune justification possible pour le meurtre de parents et d’enfants dans leur maison. Nous appelons l’autorité palestinienne à condamner cette attaque terroriste sans équivoque, » a déclaré la Maison Blanche dans une dépêche.

201 commentaires
Tu ne crains pas/plus de semer la haine Michel?
Envoyé par Elie_010 - le Vendredi 18 Mars 2011 à 11:03
Membre Juif.org





Dernière mise à jour, il y a 9 minutes