English Version Force de Défense d'Israel sur Internet
Inscription gratuite
AccueilInfos IsraelBlogs Juifs et IsraéliensVidéo IsraelOpinions : monde Juif et IsraelLe MagTOP SitesLa BoutiqueJuif.org TV

Israël : Défense au Moyen-Orient

Juste un autre chapitre dangereux dans la tragédie syrienne

Juste un autre chapitre dangereux dans la tragédie syrienne - © Juif.org

Beaucoup de gens espéraient que l'éradication de l'Etat Islamique (ISIS) en Syrie, une fois cet objectif atteint, entrainerait la fin de la guerre dans ce pays.

Mais la réalité syrienne montre une tendance opposée : les vieilles rivalités entre les joueurs qui se sont enrôlés pour combattre ISIS, les Etats-Unis, la Russie, l'Iran, le régime Assad, la Turquie et les kurdes, occupent à nouveau le devant de la scène.

Le processus pour un accord en Syrie a été promu sur trois différents canaux diplomatiques : à Astana – dirigé par la Russie, l'Iran et la Turquie – à Genève – dirigé par les Nations Unies – et à Sotchi – dirigé par la Russie – et aucun n'a porté ses fruits.

Voyant qu'un accord diplomatique et militaire est bloqué, le régime syrien bombarde brutalement les zones tenues par l'opposition. Le président Bashar Assad et ses partenaires continuent à perpétrer des actes horribles encore plus intensément contre des organisations rivales, en particulier au sein d'une population civile, cette fois dans la région de la Ghouta, à l'est de Damas.

Malheureusement, le monde s'est habitué à cette situation et choisit de se tenir à l'écart, de tourner la tête et d'accepter la violation des résolutions du conseil de sécurité concernant un cessez-le-feu.

Les développements sont maintenant au niveau régional et international. Au cours du dernier mois, les pays et les puissances mondiales se sont affrontés en menant des batailles directes. Ainsi, au lieu de voir le conflit s'apaiser et se règlementer, nous assistons à une escalade qui pourrait déboucher sur un conflit international direct – plutôt que simplement une guerre par procuration – tout en allumant d'anciens/nouveaux fronts :

Etats-Unis-Russie : Dans un affrontement entre les forces américaines et les forces du régime Assad, qui ont tenté de traverser l'Euphrate vers l'Est, les américains ont tué 300 combattants ennemis, y compris des "mercenaires" russes. L'incident a été réduit au silence en Russie, mais l'argument que la présence américaine en Syrie n'est plus légitime après la défaite d'ISIS a eu un impact énorme.

Le rapport sur le déploiement de l'avion furtif de la Russie en Syrie avance également un programme clair contre la présence américaine là-bas. De plus, il met au défi d'autres armées dans la région, en particulier Tsahal, et soulève des questions sur les perspectives d'empêcher un affrontement israélo-russe dans le ciel syrien.

Une autre cause de tension entre Washington et Moscou est les déclarations américaines sur une future réponse suite aux attaques chimiques du régime d'Assad.

Turquie-Russie : La Turquie est impliquée en Syrie depuis le début des combats dans le pays, principalement de manière indirecte. La demande d'Ankara de destituer Assad a été rejetée a la fois par Téhéran et par Moscou. La création d'un district autonome kurde à Afrin, une région contrôlée par le PYD, une organisation kurde affiliée au parti turco-kurde PKK, qui est répertoriée comme une organisation terroriste en Turquie, a été considéré comme une ligne rouge par les turcs, qui ont envahi la Syrie début février dans le cadre de l'opération Branche d'Olivier.

Une tournure intéressante des événements a eu lieu lorsque les kurdes ont reçu l'aide des forces du régime d'Assad, leurs rivaux amers au cours des années de combats. Maintenant, ils protègent ensemble le territoire syrien contre l'invasion turque.

Etats-Unis-Turquie : Un conflit potentiel entre deux membres de l'OTAN. Une armée kurdo-arabe a mené à la victoire sur l'Etat Islamique, avec l'aide des Etats-Unis, dans le district kurde à l'Est de l'Euphrate. Ici aussi, les trucs s'inquiètent de la création d'une région autonome kurde à leur frontière sud. Ils menacent de l'envahir et devraient alors affronter les forces américaines restées dans la région pour soutenir la reconstruction de la zone.

Israël-Iran : les combats de la journée du 10 février ont montré le potentiel d'un affrontement israélo-iranien dans la zone nord, impliquant la Syrie et le Hezbollah. La détermination de l'Iran de continuer à s'imposer en Syrie et la détermination d'Israël à y mettre un terme sont dangereusement explosives, surtout lorsque les forces d'Assad et de Téhéran commenceront à rétablir leur domination dans les hauteurs du Golan, et bien entendu si les iraniens poursuivent leur intention de construire une industrie de missiles balistiques à guidage de précision en Syrie et au Liban.

Toutes les forces en place en Syrie, tant internes qu'externes, ont récemment prouvé qu'elles étaient prêtes à aller plus loin : utiliser la force militaire, ignorer les résolutions de l'ONU et les efforts de médiation et de stabilisation, et continuent à essayer de promouvoir leurs intérêts.

Dans une bataille avec tant de joueurs qui sont prêts à agir directement contre leurs rivaux, 2018 ne marque pas la fin de la guerre en Syrie. C'est le début d'un autre dangereux chapitre de la tragédie qui se déroule à notre frontière nord.

Le major-général (rés.) Amos Yadlin est directeur de l'institut d'études sur la sécurité nationale (INSS) de l'Université de Tel Aviv et a été chef de la direction du renseignement militaire de Tsahal.

1 commentaire
Est ce que par hasard les russes qui viennent de positionner leurs avions furtifs de 5ème
génération ne sont pas tentés de vouloir défier ceux des américains pilotés par des pilotes
israéliens dans les cieux syriens ?
Si demain, Assad arrive à vaincre les poches rebelles et reprendre une grande partie de la Syrie
avec l'aide des russes; des iraniens et de la milice du hezbollah, Israël va devoir se heurter sur
le Golan à des attaques répétées et violentes
Comment dans ce cas là, une confrontation russo-iranienne ne va pas s'engager contre Israël ?
Qu'en penses-tu Moshé ?
Dans cet imbroglio et ce jeu d'échec j'ai du mal à y voir clair Triste
Envoyé par Yvan_001 - le Mercredi 28 Février 2018 à 10:01
Membre Juif.org





Dernière mise à jour, il y a 21 minutes