English Version Force de Défense d'Israel sur Internet
Inscription gratuite
AccueilInfos IsraelBlogs Juifs et IsraéliensVidéo IsraelOpinions : monde Juif et IsraelLe MagTOP SitesLa BoutiqueJuif.org TV

Israël : Défense au Moyen-Orient

Trump impose de nouvelles sanctions au Hezbollah

Trump impose de nouvelles sanctions au Hezbollah - © Juif.org

Le président américain Donald Trump a signé jeudi de nouvelles sanctions visant le groupe terroriste Hezbollah, considéré comme une organisation terroriste par les Etats-Unis, a rapporté CNN.

"Au cours de l'année écoulée, nous avons imposé les sanctions les plus sévères jamais imposées au Hezbollah – en une seule année, et de loin. Il y a quelques instants à peine, j'ai signé une loi imposant des sanctions encore plus sévères contre le Hezbollah pour les affamer davantage. Et ils en mourront de faim," a déclaré Trump lors d'un événement marquant le 35e anniversaire de l'attaque de la caserne des Marines à Beyrouth.

Le projet de loi a été parrainé par le sénateur Marco Rubio. Le projet de loi augmente les exigences en matière de rapports et impose de nouvelles sanctions économiques et financières contre le groupe.

"Nous allons cibler, perturber et démanteler leurs efforts opérationnels et financiers, qu'ils ont pleinement… et nous n'oublierons jamais ce qu'ils ont fait à nos Marines à Beyrouth", a déclaré Trump.

Le président a critiqué l'Iran avant d'annoncer de nouvelles sanctions à l'encontre du groupe, affirmant que "l'Iran avait contribué à la fondation du Hezbollah" et demeurait son "principal patron aujourd'hui".

"Nous faisons un grand chiffre sur l'Iran aujourd'hui, au cas où vous ne l'auriez pas remarqué. Je vais vous dire quoi, ils ne sont pas le même pays que quand je suis entré en fonction", a ajouté Trump, qui a souligné que les iraniens "se déchainent dans leurs rues".

"Leur monnaie s'est effondrée. Leurs vies sont très différentes et ils ne regardent pas vraiment vers la Méditerranée. (…) Maintenant ils veulent survivre. C'est un tout autre accord," a-t-il déclaré, appelant l'accord nucléaire iranien dont il s'est retiré en mai dernier le "désastre nucléaire iranien".

Les Etats-Unis ont par le passé imposé plusieurs séries de sanctions au Hezbollah et à des responsables du groupe terroriste.

La semaine dernière, le procureur général des Etats-Unis, Jeff Sessions, a désigné cinq groupes, y compris le Hezbollah, comme organisations criminelles transnationales à cibler avec des enquêtes et des poursuites plus sévères.

Plus tôt cette année, le trésor a sanctionné un des financiers du Hezbollah et son représentant en Iran, ainsi que cinq entités basées en Europe.

Les sanctions sont intervenues un jour après que les Etats-Unis et leurs partenaires du Golfe aient imposé des sanctions aux dirigeants du Hezbollah, notamment à son secrétaire général, Hassan Nasrallah, et à son adjoint, Naim Qassem.

En octobre dernier, Washington avait offert des récompenses de plusieurs millions de dollars pour deux responsables du Hezbollah alors que Trump développait sa stratégie de lutte contre l'influence régionale croissante de l'Iran.

En février, les Etats-Unis ont imposé des sanctions à six personnes et à sept entreprises ayant des liens présumés avec le financier du Hezbollah, Adham Tabaja, un homme d'affaires libanais considéré comme un des cinq hommes les plus influents du groupe terroriste.

L'attaché de presse de la Maison Blanche, Sarah Sanders, a déclaré dans un communiqué que les sanctions approuvées jeudi "isoleront davantage le Hezbollah du système financier international et réduiront son financement".

"Ces sanctions viseront les personnes étrangères et les agences gouvernementales qui aident ou soutiennent sciemment le Hezbollah et les réseaux affiliés au Hezbollah qui se livrent au trafic de drogue ou à d'autres crimes transnationaux", a-t-elle ajouté.

3 commentaires
Il aura fallu 35 ans et l'élection du président Trump pour voir enfin des sanctions
à l'encontre du Hezbollah qui a fait exploser la caserne des marines à Beyrouth.
Tous les présidents successifs ont passé ce massacre en perte et profit sans
une réaction militaire qui aurait normalement du suive contre cette organisation
criminelle.
Le " courageux Obama " englué dans l'obtention de son prix Nobel s'est
dégonflé en Syrie en laissant les mains libres à Poutine qui en a profité pour
intervenir militaire en Crimée et en Ukraine démontre si cela était encore
nécessaire la veulerie d'Obama qui a causé la perte de la crédibilité des USA.
Maintenant, l'Iran et son vassale le Hezbollah vont souffrir et comme il est dit :
LA VENGENCE EST UN PLAT QUI SE MANGE FROID ils vont voir ce que cela
va leur couter. Clin d'oeil
Envoyé par Yvan_001 - le Vendredi 26 Octobre 2018 à 11:36
bravo ivan 001 je n'aurai pas mieux formuler votre commentaire j'ajouterai simplement .que l'ue merite amplement ce commentaire ;la lacheté permanente le laisser faire de abbas qui paye des assassins d'israeliens et qui les encourage a perpetré d'avantage d'assassinat .sans compter du hamas qui nagit a sa guise encouragé par l'ue qui trouve disproportionné la defense d'israel sans condamner une seule fois le ravage des incendies des milliers d'hectares partis en fumée .l'ue n'a jamais condamné l'iran qui utilise le territoire syrien pour amasser des armes sofistiqués .constuit meme des usines d'armement .il en tanfere sans vergogne au hesbollah .tout lemonde sait ce qui se passe en syrie ,il y a un troisieme laron dans ce fatra de malveillants il y a la russie tapie dans l'ombre ,mais voyons tous la strategie de ces russes qui portent sur eux le mlaheur que ce soit en ujkraine etc..pendant ce temps la l'eu est incapable les bras ballants c'est triste ,avec macron merkek et ou mogherini nous ne sommes pas a l'abris
Envoyé par Sam_022 - le Vendredi 26 Octobre 2018 à 12:19
Je ne dits plus riens c'est c'est bon, c'est cinglant pour ces vautours du Hezbollah; merci Yvan, merci Sam .
Envoyé par Blaise_001 - le Vendredi 26 Octobre 2018 à 16:06
Membre Juif.org





Dernière mise à jour, il y a 3 minutes