English Version Force de Défense d'Israel sur Internet
Inscription gratuite
AccueilInfos IsraelBlogs Juifs et IsraéliensVidéo IsraelOpinions : monde Juif et IsraelLe MagTOP SitesLa BoutiqueJuif.org TV

Israël : Défense au Moyen-Orient

« Le Dôme de Fer est devenu un somnifère »

« Le Dôme de Fer est devenu un somnifère » - © Juif.org

Le lieutenant-colonel Yoni Chetboun, ancien député du parti Bayit Yéhoudi, et actuellement membre du conseil de Netanyahou et conseiller en matière de sécurité, a publié un article critiquant la dépendance d’Israël au Dôme de Fer il y a déjà huit ans. Aroutz Sheva a parlé avec lui du Dôme de Fer, à la lumière de la dernière escalade à Gaza.

« Le Dôme de Fer est devenu un somnifère pour le public et les autorités militaires », a déclaré Chetboun. « Depuis que le Dôme de Fer est entré en scène, les résidents d’Israël et les dirigeants se sont habitués à intercepter des missiles. Nous avons adopté une approche défensive en réponse aux attaques de missiles contre un état souverain. »

Dans ce contexte, Chetboun mentionne également les milliards investis dans la construction de la barrière, doté de technologies de pointe, le long de la frontière de Gaza en réponse au terrorisme. « Ils n’ont vaincu le terrorisme nulle part dans le monde grâce a des fortifications, du béton ou des clôtures », a ajouté Chetboun.

« Ironiquement, le Dôme de Fer était censé permettre à la défense de mener un campagne offensive dans la bande de Gaza afin d’éliminer le terrorisme. Au lieu de cela, nous nous sommes drogués et nous nous sommes habitués au tirs de roquettes constants contre nous. Nous payons toujours le prix pour cela aujourd’hui. »

« Nous devons revenir au concept de contrôle opérationnel dans la bande de Gaza. A la veille de l’opération Bouclier Défensif, le débat au sein de la défense était qu’il était impossible d’entrer dans la casbah de Naplouse et Jenine. En 2000, des dizaines de soldats et civils ont été tués chaque semaine. En 2002, les commandants de brigade ont pris l’initiative de présenter une proposition d’opération militaire logique et nécessaire à l’échelon supérieur. Nous avons lancé l’opération Bouclier Défensif et Israël est le seul pays à avoir fait la preuve qu’il était possible de frapper le territoire de l’ennemi chez lui lors d’une attaque opérationnelle. Entre 2002 et 2004, nous avons été le seule pays à avoir réussi à vaincre les terroristes kamikazes. »

« Le même sentiment existe aujourd’hui avec la bande de Gaza. Tsahal sait comment entrer dans la bande de Gaza et la contrôler pendant une longue période. Le prix à payer serait lourd, mais dans une perspective à long terme, un pays doit savoir comment déployer ses soldats et protéger ses citoyens. Il ne faut pas que nous nous habituions aux tirs de roquettes. »

Et qu’en est-il de la force civile ? Peut-être que les civils israéliens ne peuvent pas supporter une opération prolongée et ne sont pas intéressés à payer le lourd tribut impliqué ?

« L’opération Bordure Protectrice, contrairement à la Seconde Guerre du Liban, a prouvé que la société israélienne, de droite à gauche, donnait une large légitimité à opérer dans la bande de Gaza. Nous étions dans la bande de Gaza pendant 50 jours et le discours social était ‘laissez Tsahal gagner’. Le fait que nous n’ayons pas accompli cela est une autre histoire, mais beaucoup ont été surpris par la capacite du peuple juif à rester assis dans des abris antiaériens au fil du temps. Je suis convaincu que lorsqu’un leadership militaire et politique émergera et qui dira clairement que nous nous embarquons dans une opération militaire douloureuse pour vaincre le terrorisme, la société israélienne sera en mesure de s’y adapter. »

« Souvent les arabes nous font comprendre qu’il n’y a pas d’autre choix que de les attaquer de manière agressive, et cela finira par arriver », a déclaré Chetboun. « Au-delà de la logique, cette perception finira par se produire, car il est impossible de rester longtemps dans cette réalité. »

Chetboun clarifie le terme « contrôle opérationnel dans la bande de Gaza » pour nous. « Aujourd’hui, il n’y a pas d’implantation juive a Jenine, Naplouse et Ramallah, mais Tsahal entre librement et procède aux arrestations en toute liberté. La même liberté d’action doit être restituée dans la bande de Gaza. En fin de compte, le modèle professionnel et historique nous a appris qu’ils tireront des missiles de n’importe quel endroit où l’armée israélienne n’est pas présente. »

 

3 commentaires
Clair et juste ce commentaire , tsahal a perdu l habitude de vaincre , et cela grace a nos politiciens , netanyahou en tete . Qui ose dire aujourd hui que l armée d israel ai une puissance ? si demain ( que dieu nous protege ) le hezbollat ou encore mieux l iran , nous attaque , ont aurait bonne mine .
Envoyé par Gilbert_013 - le Lundi 6 Mai 2019 à 14:58
Bien vu colonel ; Israel ne fait que se défendre. Oui on prend l'habitude de se défendre, et on montre les griffes du lion devenu vieux; Ce qui lui reste c'est le rugissement agonisant qui ne fait plus peur même à l'âne qui gambade.
Envoyé par Blaise_001 - le Mardi 7 Mai 2019 à 08:46
Il y a bcp a perdre a rentrer en feutre avec Gaza et rien a gagner dans les conditions actuelles et les dirigeants d Israël le savent très bien.
Quand au arabes Les atta agressives sont pour eux un moyen de réguler leur surpopulation visiblement.


Tsahal peux raser Gaza en moins de qq minutes mais les conséquences serait lourdes( virement internationaux bloqués, embargo, export des produits israéliens impossibles ect)

Qui serai prêt a en assumer les conséquences ? Personne c eat clair.


Alors en attendant on attends....
Envoyé par Elie_049 - le Mardi 7 Mai 2019 à 23:42
Membre Juif.org





Dernière mise à jour, il y a 1 minute