English Version Force de Défense d'Israel sur Internet
Inscription gratuite
AccueilInfos IsraelBlogs Juifs et IsraéliensVidéo IsraelOpinions : monde Juif et IsraelLe MagTOP SitesLa BoutiqueJuif.org TV

Israël : Défense au Moyen-Orient

Rapport : Trump a approuvé un raid sur l’Iran, puis a fait marche arrière

Rapport : Trump a approuvé un raid sur l’Iran, puis a fait marche arrière - © Juif.org

Le New York Times a rapporté jeudi soir que le président Donald Trump avait approuvé des frappes militaires contre l’Iran en guise de représailles pour avoir abattu un drone de surveillance américain, mais a fait marche arrière.

Selon le rapport, vers 19h00, responsables militaires et diplomatiques s’attendaient à un raid après de vives discussions et débats à la Maison Blanche entre les plus hauts responsables de la sécurité nationale et des dirigeants du Congrès.

Des responsables ont déclaré que le président avait initialement approuvé des raids contre une poignée de cibles iraniennes, telles que des batteries de rader et de missiles.

L’opération en était à ses débuts quand elle a été annulée, a déclaré un haut responsable de l’administration. Il n’était pas clair si Trump avait simplement changé d’avis sur les raids ou si l’administration avait changé de cap pour des raisons de logistique ou de stratégie.

Interrogés sur les projets de raid et sur la décision d’annuler, la Maison Blanche et les responsables du Pentagone ont refusé de commenter.

Dans le même temps, l’Administration de l’Aviation Fédérale (FAA) américaine a publié jeudi une ordonnance d’urgence interdisant aux exploitants américains de survoler une zone trop proche de l’espace aérien contrôlé par Téhéran au-dessus du détroit d’Ormuz et du golfe d’Oman en raison de l’exacerbation des tensions dans la région, a rapporté Reuters.

La FAA a indiqué dans un avis séparé adressé aux opérateurs que, selon des applications de suivi de vols, l’avion civil le plus proche opérait à environ 45 miles nautiques d’un drone américain Global Hawk lorsqu’il a été abattu par un missile sol-air iranien cette semaine.

« Au moment de l’interception, de nombreux avions civils opéraient dans la région », a déclaré la FAA.

 

5 commentaires
Trump a une grande gueule , mais comme le chien , il ne mord pas . Avec lui les mollats iraniens ne risquent rien , est il le savent .Trump n est pas Poutine .
Envoyé par Gilbert_013 - le Vendredi 21 Juin 2019 à 08:15
Avant d'allumer la mèche qui risque d'enflammer toute la région sans possibilité
de faire marcha arrière j'approuve la décision de Trump de prendre le temps et
le moment propice pour bombarder les positions militaires iraniennes
De plus, nous sommes à quelques jours de la date où l'Iran aura dépasser la
quantité d'uranium enrichi pour fabriquer la bombe atomique
Donc, la ligne rouge sera franchie et permettra à Trump de donner l'ordre de
s'attaquer aux installations atomiques iranienne.
Envoyé par Yvan_001 - le Vendredi 21 Juin 2019 à 11:04
C'est à force de ne pas être intervenus plus tôt, que le danger a cru. Dès lors que Trump a rétabli les sanctions contre l'Iran; il misait sur le renversement du régime par les iraniens eux- mêmes or; il n'est pas venu. Donc ? Israël ne peut vivre sous la menace de la bombe atomique iranienne.
Le but d'Israël est d'exister....pas de détruire l'Iran comme consolation ! Donc ? Il faut détruire ce régime iranien avant qu'il puisse nucléariser Tel Aviv ou Haifa. C'est évident !
C'est à Poutine de laisser faire les américains. Reste à savoir de quelles armes, dispose l'Iran.
Envoyé par Laurent_064 - le Vendredi 21 Juin 2019 à 12:47
Trop de communication pour agir tout se passe comme si les USA craignaient les iraniens ! Il aurait fallu intervenir il y a quelques années ...
Mais c'était les islamo collabo au pouvoir.
Envoyé par Laurent_064 - le Samedi 22 Juin 2019 à 20:45
Ça n'a aucun sens de reculer...les mollahs ne changeront pas.
C'est Poutine qui a dù dire:"NIet". L'armement russe surclasse celui de tous les autres pays. En cas de conflit important, les russes gagneraient de beaucoup. La vérité est que c'est Poutine qui dirige au niveau géostratégique aujourd'hui et pour un bon moment, vu l'avance militaire sur les autres. Poutine n'autorise pas Trump à infliger à l'Iran un gvnt pro-américain.....ce qui ne veut pas dire qu'il autorise l'Iran à user du nucléaire contre Israël. Le maître du monde ; ce n'est pas Trump...c'est Poutine ! (Voir les video de jp Petit sur les armes de la Russie.)
Envoyé par Laurent_064 - le Dimanche 23 Juin 2019 à 00:08
Membre Juif.org





Dernière mise à jour, il y a 41 minutes