English Version Force de Défense d'Israel sur Internet
Inscription gratuite
AccueilInfos IsraelBlogs Juifs et IsraéliensVidéo IsraelOpinions : monde Juif et IsraelLe MagTOP SitesLa BoutiqueJuif.org TV

Israël : Défense au Moyen-Orient

3 membres des Gardiens de la Révolution tués dans le nord de l’Iran

3 membres des Gardiens de la Révolution tués dans le nord de l’Iran - © Juif.org

Trois membres du Hamza Saiyid al-Shohada, une force locale du corps des Gardiens de la Révolution iraniens, ont été tués près de Piranshahr, à quelques kilomètres à peine de la frontière irakienne, dans le nord-ouest de l’Iran. Il s’agit d’un incident grave et même si aucun groupe n’a initialement revendiqué sa responsabilité, les yeux se tournent vers les groupes kurdes dissidents qui opèrent dans les régions kurdes du nord-ouest de l’Iran.

L’automne dernier, les Gardiens de la Révolution ont lancé des missiles balistiques sur Koya, dans le nord de l’Irak, visant des groupes d’opposition kurdes iraniens. Cela a conduit à la cessation des attaques de plusieurs groupes kurdes, notamment le PJAK, le KDPI et le PDKI, qui s’opposent tous au régime iranien et qui auraient été à l’origine de plusieurs attaques à l’été 2018.

L’agence de presse iranienne Tansim a déclaré que les membres des Gardiens de la Révolution avaient été attaqués à l’entrée de la ville par des « terroristes » qui, selon l’Iran, étaient « affiliés à l’arrogance du monde », une généralisation voulant dire que l’Iran voit les Etats-Unis et l’Occident derrière l’attaque. Les noms de deux des personnes tués ont été publiés mardi soir.

Kurdistan24, une chaine kurde, a déclaré que l’attaque intervient alors que les affrontements se sont multipliés dans les zones kurdes d’Iran où divers groupes d’opposition existent. L’attaque la plus grave depuis presque un an entrainera probablement une présence accrue des forces iraniennes dans les zones frontalières et pourrait signifier que l’Iran exigera une répression de l’Irak contre tous les groupes dissidents iraniens opérant en Irak.

Dans le passé, il y a eu des discussions sur la coopération entre la Turquie et l’Iran contre des groupes kurdes, en particulier le Parti des Travailleurs du Kurdistan contre lequel la Turquie se bat dans le nord de l’Irak. Toutefois, la politique régionale complexe entre en jeu dans les relations entre l’Iran et les groupes kurdes de la région, car l’Iran entretient des relations étroites avec le régime syrien, qui entretenait auparavant des relations amicales avec des groupes kurdes de gauche. En outre, l’Iran a de grands intérêts commerciaux dans la région autonome kurde du nord de l’Irak et ne souhaite pas d’agitation dans la région frontalière.

 

1 commentaire
c'est leurs problèmes
Envoyé par Blaise_001 - le Mercredi 10 Juillet 2019 à 11:43
Membre Juif.org





Dernière mise à jour, il y a 33 minutes