English Version Force de Défense d'Israel sur Internet
Inscription gratuite
AccueilInfos IsraelBlogs Juifs et IsraéliensVidéo IsraelOpinions : monde Juif et IsraelLe MagTOP SitesLa BoutiqueJuif.org TV

Israël : Défense au Moyen-Orient

L’élimination de Soleimani marque le début d’une nouvelle politique américaine

L’élimination de Soleimani marque le début d’une nouvelle politique américaine - © Juif.org

L’assassinat ciblé du général iranien Qassem Soleimani était plus qu’une simple représailles des Etats-Unis pour des attaques contre des actifs américains dans la région, a déclaré lundi le secrétaire d’état américain Mike Pompeo, mais représente plutôt le début d’un changement plus important dans la politique américaine vis-à-vis de la dictature islamique.

S’exprimant lundi à l’Institut Hoover, un groupe de réflexion conservateur à Stanford, Pompeo a présenté les arguments de l’administration pour l’élimination de Soleimani.

Pompeo a cité la responsabilité de Soleimani, en tant que chef de la Force Qods du Corps des Gardiens de la Révolution, pour avoir dirigé des attaques qui ont tué quelques 600 soldats américains, la plupart en Irak. Le secrétaire d’état a comparé Soleimani au terroriste Oussama Ben Laden, qui a été tué lors d’une opération des forces spéciales américaines en 2011.

« Il n’y a pas de terroriste, a l’exception d’Oussama Ben Laden, qui a plus de sang américain sur les mains que Qassem Soleimani. Il a tué 600 de nos compatriotes américains. J’ai connu certains de ces jeunes hommes. Il est le cerveau des attaques les plus récentes contre nos forces en Irak, y compris une attaque meurtrière à la roquette par des milices pro-iraniennes contre une base irakienne abritant des forces américaines en décembre, et l’assaut qui a suivi contre l’ambassade américaine à Bagdad. »

L’élimination de Soleimani n’est cependant pas un acte isolé, a souligné Pompeo, affirmant que l’administration a lancé un effort pour « rétablir la dissuasion » vis-à-vis de l’Iran, critiquant les administrations précédentes pour « ne jamais faire assez contre l’Iran ».

« Je veux mettre cela dans le contexte de ce que nous avons essayé de faire. Il y a une stratégie plus large à cela. Le président Trump et ceux d’entre nous dans son équipe de sécurité nationale rétablissent la dissuasion – la vraie dissuasion – contre la république islamique. En termes stratégiques, cela signifie simplement persuader l’autre partie que les couts d’un comportement spécifique dépassent ses avantages. Cela nécessite de la crédibilité – en fait cela en dépend. Votre adversaire doit comprendre que non seulement vous avez la capacite d’imposer des couts, mais que vous êtes en fait disposé à le faire. »

« Soyons honnêtes. Pendant des décennies, les administrations américaines des deux partis politiques n’ont jamais fait assez contre l’Iran pour obtenir la dissuasion nécessaire pour assurer notre sécurité à tous. »

« L’accord nucléaire a aggravé les choses. Cela a permis à ce régime de créer de la richesse. Cela a ouvert des sources de revenus aux ayatollahs pour constituer les milices chiites – les réseaux mêmes qui ont tué un américain et imposé un risque énorme a notre ambassade à Bagdad. »

Les commentaires de Pompeo sur le raid contre Soleimani sont intervenus le même jour que le procureur général William Barr a défendu l’élimination, qualifiant le général iranien assassiné de « cible légitime ».

« Franchement, je ne pensais pas que c’était une décision serrée », a déclaré Barr aux journalistes, ajoutant : « le président avait clairement le pouvoir d’agir comme il l’a fait… Nous étions dans une situation d’actions violentes qui s’intensifient contre nos alliés, contre le peuple américain, nos troupes, dans le but avoué de nous chasser du Moyen Orient. »

Barr a également cité la dissuasion américaine comme raison de la décision d’éliminer le haut dirigeant iranien.

« Notre capacité à dissuader les attaques avait manifestement diminué », a déclaré le procureur général, faisant référence à une série d’affrontements croissants entre Washington et Téhéran qui ont précédé l’élimination de Soleimani.

 

 

1 commentaire
C'est définitivement un coup de maître; c'était une nécessité, au point où nous en étions rendus.

Que ceux qui faisaient partie de ses acolytes arrogants en prennent sérieusement conscience, leur avenir n'est pas assuré sur la terre des vivants, ils peuvent rapidement se retrouver en enfer avec Mahomet et sa troupe.
Envoyé par Guillemette - le Mardi 14 Janvier 2020 à 12:51
Ajouter votre commentaire !
Adresse email :
Mot de passe :
Votre commentaire : 0/1500 caractères
Ajouter le smiley Sourire Ajouter le smiley Rigole Ajouter le smiley Choqué Ajouter le smiley Clin d'oeil Ajouter le smiley En colère ! Ajouter le smiley Embarrassé Ajouter le smiley Tire la langue Ajouter le smiley Star Ajouter le smiley Triste
Vous devez être membre de Juif.org pour ajouter votre commentaire. Cliquez-ici pour devenir membre !
Membre Juif.org





Dernière mise à jour, il y a 33 minutes