English Version Force de Défense d'Israel sur Internet
Inscription gratuite
AccueilInfos IsraelBlogs Juifs et IsraéliensVidéo IsraelOpinions : monde Juif et IsraelLe MagTOP SitesLa BoutiqueJuif.org TV

Israël : Défense au Moyen-Orient

L’Iran commence à travailler sur du combustible à base d’uranium métal

L’Iran commence à travailler sur du combustible à base d’uranium métal - © Juif.org

L’Iran a commencé à travailler sur du combustible a base d’uranium métal pour un réacteur de recherche, a annoncé mercredi l’organisme de surveillance nucléaire de l’ONU et Téhéran, selon Reuters.

Cette décision marque la dernière violation par l’Iran de l’accord nucléaire signé en 2015.

« Le directeur général de l’Agence internationale de l’Energie atomique, Rafael Mariano Grossi, a informé aujourd’hui les états membres de l’AIEA des récents développements concernant les projets de l’Iran de mener des activités de R&D sur la production d’uranium métal dans le cadre de son objectif déclaré de concevoir un type de combustible amélioré pour le réacteur de recherche de Téhéran », a déclaré l’AIEA dans un communiqué.

Le rapport confidentiel de l’AIEA aux états membres, obtenu par Reuters, a déclaré que l’Iran avait indiqué qu’il prévoyait de produire de l’uranium métal à partir d’uranium naturel, puis de produire de l’uranium métal enrichi à 20% comme combustible pour le réacteur de recherche de Téhéran.

L’Iran a progressivement réduit son respect de l’accord de 2015 en réponse au retrait des Etats-Unis de l’accord en mai 2018.

La semaine dernière, l’Iran a fait savoir qu’il avait repris l’enrichissement de l’uranium sur son site souterrain de Fordow. L’Iran prévoit d’enrichir l’uranium à 20%, un niveau atteint pour la dernière fois avant l’accord de 2015.

Les violations continues de l’accord par l’Iran sont considérées comme un moyen de défier le président élu américain Joe Biden, qui a adopté une approche différente de l’accord que Trump et a exprimé le désir de rejoindre l’accord. Il a récemment déclaré au New York Times qu’il le ferait si l’Iran revenait à s’y conformer.

Le gouvernement iranien, cependant, a exclu la possibilité de renégocier l’accord nucléaire, affirmant qu’il avait été discuté en détail il y a cinq ans, et qu’il ne nécessitait aucune renégociation.

 

 

1 commentaire
Le depart de Trump, l'arrivée de Biden et une Europe carpette, les ayatollahs en profitent.
Envoyé par Claude_107 - le Jeudi 14 Janvier 2021 à 07:43
Membre Juif.org





Dernière mise à jour, il y a 23 minutes