English Version Force de Défense d'Israel sur Internet
Inscription gratuite
AccueilInfos IsraelBlogs Juifs et IsraéliensVidéo IsraelOpinions : monde Juif et IsraelLe MagTOP SitesLa BoutiqueJuif.org TV

Israël : Défense au Moyen-Orient

L’Iran aura assez d’uranium pour une arme nucléaire dans un mois

L’Iran aura assez d’uranium pour une arme nucléaire dans un mois - © Juif.org

L’Iran est en passe d’obtenir suffisamment d’uranium enrichi pour une bombe nucléaire d’ici un mois, selon un rapport publié lundi par l’Institut pour la science et la sécurité internationale (ISIS), un groupe de réflexion basé aux Etats-Unis.

L’institut a estimé, dans le pire des cas, que l’Iran pourrait produire suffisamment d’uranium de qualité militaire pour une arme nucléaire en un mois seulement. En trois mois, il pouvait produire assez pour une deuxième arme et en cinq mois pour une troisième.

L’Iran possède déjà 200 grammes d’uranium métal enrichi, qui fait partie intégrante de la production d’armes nucléaires.

Le dernier rapport d’ISIS paru mardi ne signifie pas que la République islamique pourrait tirer une arme nucléaire, car cela nécessite des tâches supplémentaires liées à la détonation et à la livraison. Mais si cela est correct, cela signifierait que Téhéran est à un nouveau seuil nucléaire où tout ce qui est nécessaire est la décision politique.

Cette prédiction désastreuse du groupe de réflexion s’est accompagnée de critiques du dernier accord de l’AIEA avec Téhéran dimanche dans lequel un nouveau dialogue a été ouvert avec le nouveau gouvernement iranien sur les questions nucléaires, mais sans que l’Iran n’arrête ses violations de l’accord de 2015 en enrichissant à 60%.

Depuis avril, l’Iran a augmenté son enrichissement de 5% et 20% au niveau de 60%, ce qui n’est considéré qu’à un niveau inférieur au niveau de 90% requis pour fabriquer une arme.

A des niveaux inférieurs, l’Iran dispose en fait d’une quantité suffisante pour plusieurs bombes nucléaires depuis plusieurs mois.

Cependant, ce qui était le plus important dans le rapport est qu’il était présenté en termes scientifiques quantitatifs basés sur les rapports de l’AIEA elle-même, par opposition aux déclarations parfois plus vagues d’israéliens ou d’autres politiciens.

Les critiques noteront que le fondateur du groupe de réflexion ISIS, David Albright, est un faucon sur les questions iraniennes, mais le rapport est basé sur les données de l’AIEA.

Le rapport conclu que toutes les mesures iraniennes visent à faire pression sur les Etats-Unis pour qu’ils fassent des concessions dans les négociations nucléaires, qui ont échouées entre mai et juin et ont été totalement gelées depuis l’élection du nouveau président iranien Ebrahim Raisi.

L’actuel et l’ancien gouvernement israélien s’opposent tous deux à un retour à l’accord de 2015 sans changements massifs pour combler les trous alors que l’administration Biden a agi de manière agressive pour revenir à l’accord.

A ce jour, les responsables de l’administration US ont vaguement menacé que leur patience pour que l’Iran revienne à la table des négociations n’était pas illimité, mais ont évité toute échéance réelle.

Le ministre israélien de la défense, Benny Gantz, a déclaré en aout que l’Iran était à deux mois de l’acquisition de l’arme nucléaire.

 

1 commentaire
Évidemment, c'est une hypothèse, mais si la chose serait possible, ce serait à considérer comme stratégie:
Qu'arriverait-il si on pouvait localiser la quantité d'uranium produite et qu'on l'enverrait en poussière ... (hypothèse), cela pourrait réduire à rien le plan iranien?

La réaction nucléaire se produirait-elle se produire si un tel plan voyait le jour?
Envoyé par Guillemette - le Mardi 14 Septembre 2021 à 23:20
Membre Juif.org





Dernière mise à jour, il y a 5 minutes