English Version Force de Défense d'Israel sur Internet
Inscription gratuite
AccueilInfos IsraelBlogs Juifs et IsraéliensVidéo IsraelOpinions : monde Juif et IsraelLe MagTOP SitesLa BoutiqueJuif.org TV

Israël : Défense au Moyen-Orient

Rapport : le responsable du CGRI éliminé a été impliqué dans des attaques contre des Israéliens à l'étranger

Rapport : le responsable du CGRI éliminé a été impliqué dans des attaques contre des Israéliens à l'étranger - © Juif.org

Le colonel Hassan Sayyad Khodaei, un officier des Gardiens de la révolution iraniens tué dimanche par des hommes armés à Téhéran, était responsable du recrutement de terroristes pour des attaques terroristes contre des Israéliens, a déclaré lundi à Iran International une source bien informée.

La source, un responsable de la sécurité européenne qui s'est entretenu avec Iran International sous couvert d'anonymat, a déclaré que Khodaei avait été impliqué dans un certain nombre d'opérations terroristes contre des Israéliens sur trois continents, dont l'Asie, l'Europe et l'Afrique. Il s'agit notamment d'une attaque dans la capitale de l'Inde, New Delhi, le 13 février 2012, au cours de laquelle la femme d'un diplomate a été blessée.

La source du renseignement a également déclaré à Iran International que Khodaei avait essayé de ne pas attirer l'attention sur lui en tant qu'agent du renseignement et avait évité de porter l'uniforme du CGRI. Selon la source, l'officier du CGRI parlait couramment les langues régionales, dont le turc, le kurde et l'arabe.

Le même jour que l'attaque de New Delhi en 2012, d'autres opérations contre des cibles israéliennes, prétendument par des agents iraniens, ont été découvertes et avortées à Tbilissi, en Géorgie, et dans plusieurs pays d'Asie centrale.

Dimanche, deux motards ont ouvert le feu sur Khodaei, qui était garé devant son domicile à Téhéran.

Les médias iraniens ont rapporté que Khodaei avait reçu cinq balles et que sa femme l'avait trouvé affalé dans sa voiture.

Le CGRI a dénoncé l'assassinat comme un « acte terroriste criminel » et a affirmé qu'il avait plus tôt dimanche démantelé un « réseau de voyous liés au régime sioniste des services de renseignement israéliens ».

Lundi, le président iranien Ebrahim Raisi a juré que son pays vengerait la mort de Khodaei.

S'adressant aux journalistes avant un voyage à Oman, Raisi a qualifié l'élimination de Khodaei d'acte de "terrorisme", ajoutant que l'Iran se "vengerait" du meurtre de Khodaei.

Membre Juif.org





Dernière mise à jour, il y a 45 minutes