English Version Force de Défense d'Israel sur Internet
Inscription gratuite
AccueilInfos IsraelBlogs Juifs et IsraéliensVidéo IsraelOpinions : monde Juif et IsraelLe MagTOP SitesLa BoutiqueJuif.org TV

Israël : Défense au Moyen-Orient

Le Hamas ne sait pas s'il dispose de 40 otages vivants pour un échange de prisonniers

Le Hamas ne sait pas s'il dispose de 40 otages vivants pour un échange de prisonniers - © Juif.org

Le groupe terroriste du Hamas a exprimé son incertitude quant à sa capacité à rassembler 40 otages civils en vue de leur libération dans le cadre d'un accord d'échange de prisonniers avec Israël, ont indiqué des responsables proches des négociations.

L'incertitude du groupe terroriste complique les négociations en vue d'un accord qui comprendrait un cessez-le-feu de six semaines, le retour des Gazaouis dans le nord de Gaza et la libération de centaines de terroristes condamnés en échange de moins d'un tiers des otages actuellement détenus à Gaza.

Selon le Wall Street Journal (WSJ), un responsable du Hamas a déclaré que l'organisation terroriste ne s'engagerait pas à libérer 40 otages vivants, mais s'engagerait à en libérer 40 au total.

Le Hamas a pris environ 240 Israéliens en otages le 7 octobre, et environ 100 d’entre eux ont été libérés lors d’un échange de prisonniers en novembre 2023. Sur les 133 restants, 34 ont été confirmés morts, mais des rapports ultérieurs ont affirmé qu'au moins 50 avaient été tués, ce qui indique qu'il pourrait encore y en avoir 80 en vie.

Le WSJ a noté que des responsables américains familiers avec le renseignement ont déclaré que, selon certaines estimations américaines, la plupart des otages sont déjà morts. Parmi eux, il est probable que la plupart soient morts des suites de leurs blessures lors de leur capture initiale, tandis que d’autres sont morts de problèmes de santé ou de violences. D’autres encore étaient déjà morts lorsque leurs corps ont été pris en otage par les terroristes de Gaza.

Les services de renseignement israéliens et américains estiment qu'au moins certains des otages restants sont utilisés comme "boucliers humains" autour des dirigeants du Hamas.

Le Hamas a insisté à plusieurs reprises sur la nécessité d’un cessez-le-feu pour retrouver et récupérer les otages à renvoyer en Israël. Le groupe terroriste a fait des déclarations similaires en novembre. L'accord de cessez-le-feu de novembre a échoué, en partie, à cause de l'incapacité du Hamas à produire une liste de 10 femmes et enfants civils vivants détenus à Gaza.

Les médiateurs ont noté que le Hamas affirme également que fournir des informations sur les otages toujours à Gaza signifierait renoncer à l'influence dans les négociations en vue d'un accord, a ajouté le WSJ.

Par ailleurs, les médiateurs estiment que la plupart des otages encore en vie sont des jeunes hommes, parmi lesquels des soldats. Bien que le Hamas puisse inclure un certain nombre de soldats parmi les 40 otages qu’il renvoie à Israël dans le cadre d’un accord d’échange de prisonniers, il est peu probable que le groupe terroriste le fasse, car il souhaite exiger un prix beaucoup plus élevé pour les soldats que pour les civils.

Ni l'armée israélienne ni le bureau du Premier ministre n'ont voulu commenter le rapport ; le Bureau du directeur du renseignement national a également refusé de commenter.

1 commentaire
On veux tous les otages morts ou vifs+ Qu ils se débrouillent avec kes autre groupes pour tous les récupérer
Sans cela ce sera Rafah et Sinoir nous sera présenter en cadavre
Sa’ avec sa clique aussi
On veux on exige TOUS !!
Envoyé par Jcl - le Jeudi 11 Avril 2024 à 14:03
Membre Juif.org





Dernière mise à jour, il y a 23 minutes