English Version Force de Défense d'Israel sur Internet
Inscription gratuite
AccueilInfos IsraelBlogs Juifs et IsraéliensVidéo IsraelOpinions : monde Juif et IsraelLe MagTOP SitesLa BoutiqueJuif.org TV

Israël : Défense au Moyen-Orient

Les chances d’un accord d’otages sont quasiment nulles

Les chances d’un accord d’otages sont quasiment nulles - © Juif.org

Le Hamas refuse d'accorder à Israël le droit d'opposer son veto à la libération de certains terroristes « sérieux » en échange des femmes soldats captives, même si Israël a accepté de faire un compromis sur le droit de veto à seulement la moitié des 200 meurtriers terroristes qui seraient libérés.

En outre, le Hamas insiste sur le fait qu’il n’y a pas de date limite pour la reprise des combats si aucun accord n’est trouvé sur la deuxième étape de l’accord.

Le Hamas refuse catégoriquement la demande israélienne d'exiler les terroristes, même pas dans la bande de Gaza, et exige qu'ils soient renvoyés dans leur lieu d'origine, y compris la Judée et la Samarie. Israël refuse de permettre aux terroristes de retourner en Judée-Samarie où ils pourraient à nouveau attaquer facilement les Israéliens.

L’organisation terroriste exige également non seulement une garantie américaine pour mettre fin à la guerre, mais aussi des garanties de la Chine, de la Russie et de la Turquie.

Plus tôt mercredi, le secrétaire d'État américain Antony Blinken a déclaré que le Hamas exigeait plusieurs modifications à l'accord proposé. Selon lui, certains changements sont réalisables, mais d’autres ne le sont pas.

« Voici, en un mot, où nous en sommes : un accord était sur la table qui était pratiquement identique à la proposition présentée par le Hamas le 6 mai, un accord soutenu par le monde entier, un accord qu'Israël a accepté, et Le Hamas aurait pu répondre par un seul mot : oui, au lieu de cela, le Hamas a attendu près de deux semaines et a ensuite proposé d’autres changements, dont un certain nombre vont au-delà des positions qu’il avait précédemment prises et acceptées – et vous avez entendu le Premier ministre le dire – la guerre que le Hamas a déclenchée le 7 octobre, avec ses attaques barbares contre Israël et contre les civils israéliens, se poursuivra, davantage de Palestiniens souffriront, davantage d’Israéliens souffriront », a déclaré Blinken.

Les membres des familles des otages du Forum Tikva ont réagi au refus du Hamas d'accepter la proposition : « Nous exigeons du gouvernement : arrêtez de parler avec le Hamas – il n'y aura pas d'accord avec des animaux. Tant que le gouvernement israélien parlera au Hamas, cela met en danger les otages. »

Les membres de la famille ont noté que « pour parvenir à un accord ou avoir une chance de libérer les otages, tous les habitants de la bande de Gaza doivent comprendre qu'il n'y a aucun espoir pour le Hamas. Nous exigeons ce que le gouvernement déclare aujourd'hui : 1. Il n'y aura pas d’accord sans la libération de tous les otages. 2. Le Hamas n'est plus responsable de la bande de Gaza. 3. Le contrôle total de Tsahal dans la bande de Gaza jusqu'au retour des otages. 4. La réduction de l'aide humanitaire au minimum requis par le droit international. On ne voit pas clairement comment le gouvernement israélien continue de penser qu'il existe une possibilité que le Hamas libère les otages après les horreurs du 7 octobre. »

Membre Juif.org





Dernière mise à jour, il y a 6 minutes