English Version Force de Défense d'Israel sur Internet
Inscription gratuite
AccueilInfos IsraelBlogs Juifs et IsraéliensVidéo IsraelOpinions : monde Juif et IsraelLe MagTOP SitesLa BoutiqueJuif.org TV

Diplomatie : Israël & le Moyen-Orient

Le Fatah pas favorable à Israël comme Etat juif

Le Fatah pas favorable à Israël comme Etat juif - © France 2 - A la une
Le parti du président palestinien M. Abbas refuserait de reconnaître Israël comme Etat juif selon un projet de programme
53 commentaires
QUE LE FATAH OU LE HAMAS OU LES HEZBOTERRORISTES NE RECONNAISSENT PAS ISRAEL COMME ETAT JUIF EST UNE BONNE NOUVELLE !!!!!!!!!
CELA PERMET A ISRAEL DE SUIVRE SON CHEMIN : CONSTRUIRE ,CONSTRUIRE ,CONSTRUIRE TOUT EN
METTANT DEHORS ET HORS D'ETAT DE NUIRE LA VERMINE ISLAMISTE DE JUDEE SAMARIE ,DE GAZA ET DE
L'ENSEMBLE DE L'ETAT D'ISRAEL.............ETAT JUIF ,POUR LES JUIFS LA RACAILLE DEHORS , HORS DE NOS FRONTIERES.........EXPULSION MASSIVE, NETTOYAGE SALUTAIRE, OUF.........
Envoyé par Gerard élie - le Dimanche 2 Août 2009 à 10:06
c 'est une blague ? je n ' encrois pas un mot et je ne fais pas confiance au fatah ...en attendant

ATTENTAT CONTRE LE CENTRE COMMUNAUTAIRE GAY DE TEL AVIV = un mort et de blessés
l' encagoulé qui ouvert le feu ,court encore...
Envoyé par Jacqueline_013 - le Dimanche 2 Août 2009 à 12:56
si Abbas crois que l 'on est favorable de l ' avoir en tant que voisin gangrèneux il peut se mettre le doigt jusqu' à l 'homoplate !! en deux mots , nous n' avons pas besoin de eux En colère ! En colère ! En colère !
Envoyé par Jacqueline_013 - le Dimanche 2 Août 2009 à 18:44
Assad: le Golan n’est pas négociable
La paix entre Israël et la Syrie est-elle envisageable dans le contexte actuel ? Une question qu’on se pose régulièrement et à laquelle le président Bachar el Assad a fait allusion dans la lettre qu’il a adressée à l’état-major de son armée à l’occasion du 64e anniversaire de sa création.
Dans sa missive, il a évoqué entre autres les pourparlers de paix entre les deux pays et a affirmé que la restitution du Golan allant de soi, elle ne devait donc pas faire l’objet de négociations. Il a en outre affirmé que « la paix et l’occupation n’allaient pas de paire » et a prétendu qu’Israël « tentait de se dérober en présentant des revendications qui faisaient obstacle à la paix ». Il a encore indiqué qu’il recherchait « une paix juste et globale » et qu’il n’était pas question de négocier la restitution des « terres occupées » depuis juin 1967. Et d’affirmer: « Le Golan restera un territoire arabo-syrien et il reviendra dans son intégralité à notre patrie ».

Assad a sans aucun doute évoqué la question lors de la visite de l’émissaire spécial au Proche-Orient George Mitchell, qui s’est rendu la semaine dernière en Syrie. Il faut se rappeler qu’à l’issue des conversations entre les deux hommes, Mitchell a déclaré que l’un des objectifs à court terme de Washington était la relance des contacts entre Israël et la Syrie. Il avait ajouté: « Pour réussir, il faut que les Israéliens et les Arabes œuvrent de concert avec
Envoyé par Buffalo Soldier - le Dimanche 2 Août 2009 à 20:26
"Nous refusons de reconnaître Israël en tant qu'Etat juif afin de protéger les droits des réfugiés" palestiniens indique le document, s'opposant ainsi à l'exigence du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu en avril.



Rigole Rigole Rigole il reve encore ce tordu ! Tire la langue Star
Envoyé par jocelyne d'ganya - le Lundi 3 Août 2009 à 04:29
Décidément, dés qu'ils se sentent poursuivit c'est la course au poignions qui prend le dessus, c'est comme ça chez Mac-Fatah. Pouvoir en palestine = compte en suisse. Dés que la politique américaine les soutiens, ils ne se sentent plus de joie et ouvrent leur grand bec et tous les renards tournent, tournent !
Israel n'a pas finit avec se merdier puisque cette situation arrange tellement les corrompus habitués des systèmes d'aides internationales finissants dans des comptes à numéros.
ça n'arrange pas que les palestiniens mais aussi les fonctionnaires européens qui au passage se ramasse leurs pourcentage, dans le fond cette situation à créé des habitués !
Envoyé par Moshé_006 - le Lundi 3 Août 2009 à 06:24
"Le fatah pas favorable à Israêl comme Etat Juif":

Et la hamas, qui s'est si "bien occupé" du fatah, en particulier pendant l'opération "plomb fondu" (en jetant ses membres par les fenêtres, en tirant dans leurs jambes, et j'en passe...), sans oublier qu'ils leur ont "piqué" leur place aupmrès des palos (en s'accaparant de leur tirelire au passage, tout bénéf..), est-il favorable au fatah? Tire la langue

Qu'ils s'occupent déjà de mettre de l'ordre dans leurs pois-chiches de cerveaux et leurs gourbis, et après ils discuteront "peut-être" d'israêl qui n'a rien à prouver, et surtout pas à ces pieds nickelés.

HAM ISRAEL HAYE (devant les tordus, ils se reconnaîtront) Clin d'oeil
Envoyé par Viviane_005 - le Lundi 3 Août 2009 à 07:25
Israël est l'état du peuple juif, ce qui est une réalité nationale et pas seulement religieuse. C'est la matérialisation du Foyer National Juif mentionnée dans tous les textes fondateurs: La déclaration Balfour de 1917, le mandat donné en 1922 à la Grande Bretagne par la SDN qui reprend intégralement le texte de la Déclaration, (que d'ailleurs la grande Bretagne a allègrement trahi en découpant la Transjordanie devenue le royaume Hachémite et en freinant, de 1922 à 1947 l'immigration juive et en laissant l'immigration arabe sans retenue) et le plan de partage de l'ONU en 1947 entre un état juif (refusé par les arabes) et un état arabe (accepté par les Juifs). Sans compter que le processus de paix est fondé sur la notion de "2 états pour 2 peuples".
Revenir sur ce principe fondateur cela révèle des arrières pensées qui décridibilise la direction palestinienne.
Envoyé par Michel_045 - le Lundi 3 Août 2009 à 09:32
Puisqu'il s'agit du problème des réfugiés dit "Palestiniens", je serais partisan qu'on les envoie tous en Angleterre puisque la responsabilité de l'Angleterre dans la constitution de ce problème est patente.
C'est elle qui entre 1922 et 1947 a laissé entrer sur la Palestine mandataire une immigration arabe incontrolée en provenance des pays limitrophes (200% pendant la période) au mépris de ses engagements devant la SDN (rapport Simpson Hope de 1932). C'est cette population arabe déplacée qui a constitué le gros des réfugiés de 1947, que les pays arabes limitrophes ont refusé de réintégrer.
C'est elle qui en 1947, voyant qu'il n'y avait plus que des coups à prendre dans la région, et plus de bénéfices pour sa "grandissime" politique arabe a tout planté et refilé la "patate chaude" à l'ONU en laissant la population juive en grand danger d'être exterminée: une sorte de progrom par commanditaire.
Envoyé par Michel_045 - le Lundi 3 Août 2009 à 09:44
1000% d'accord avec votre post d'aujourd'hui à 9h44 Michel.

Vous avez parfaitement raison, l'angleterre est la grande responsable, et à l'origine de ce "conflit" dont Israêl, et par contre-coup tous les juifs, subissent de plein fouet toutes les conséquences.

Elle -l'angleterre- n'a donc qu'à s'"infuser" concrètement les suites de ses manquements.

HAM ISRAEL HAYE (devant buckingham) En colère ! En colère ! En colère !
Envoyé par Viviane_005 - le Lundi 3 Août 2009 à 09:51
Membre Juif.org





Dernière mise à jour, il y a 55 minutes