English Version Force de Défense d'Israel sur Internet
Inscription gratuite
AccueilInfos IsraelBlogs Juifs et IsraéliensVidéo IsraelOpinions : monde Juif et IsraelLe MagTOP SitesLa BoutiqueJuif.org TV

Diplomatie : Israël & le Moyen-Orient

Binyamin Netanyahou s’envolera demain pour Moscou

Le Premier ministre Binyamin Netanyahou est attendu demain lundi à Moscou où il s’entretiendra avec le président Vladimir Poutine et le chef du gouvernement Dimitri Medvedev. A l’ordre du jour de ces discussions : le nucléaire iranien et les derniers développements au Proche-Orient.
28 commentaires
je souhaite de tout coeur que Bibi ne rentrera pas les mains vides.et que la Russie choisisse son camp.Le Meilleur allais-je dire. Clin d'oeil
Envoyé par Eric_019 - le Lundi 15 Février 2010 à 08:54
Le propos de l'amiral Mullen est, en substance, celui-là même qu'avait tenu Benyamin Netanyahu lors de son investiture.

Je crois d'autre part que le " but " , si je puis dire, de la partie politique et diplomatique extrêmement délicate que joue ( remarquablement ) Netanyahu est de parvenir à ce qu'in fine, une coalition militaire incluant notamment les Etats-Unis se bâtisse contre l'Iran nucléaire - un peu comme celle qui s'était construite contre Saddam 'Hussein en 1990-1991. L'amiral Mullen vient de fixer les termes dans le temps en indiquant que l'Iran disposerait de l'arme nucléaire dans un délai de un à trois ans. Dans un an, en tout cas, 'Hussein Obama sera à neuf mois de sa réélection ( ou de sa non-réélection ).
Envoyé par Edmond_002 - le Lundi 15 Février 2010 à 19:24
l'iran dispose déjà dde tout le confort pour fabriquer non pas une bombe atomique , mais plutôt stocker ses bombes , car l'iran , avec l'aide la russie , a accéléré le processus de fabrication :
il ne faut pas oublier que la russie a déjà fourni à l'iran 80 tonnes de carburant nucléaire , sans compter les milliers de centrifugeuses dernier modèle que lui a fourni la russie !

le danger aujourd'hui est présent : obama le sait , mais il a prêté serment au mois de juin dernier au caire pour dire , mettons pour engager , pour s'engager à... "ne jamais attaquer l'islam".

et obama envoyé l'amiral mullen , pour dissuader israël d'attaquer l'iran , une manière de faire trainer les choses , car obama , avec sa science infuse croit toujours au pouvoir de la main tendue ( il n'y a que les mendiants qui tendent la main , et obama le fait à tout bout de champ , se croyant le messie , envoyé en mission sur terre pour que la paix rêgne .

quant à hamadinedjad , le diable , il s'est assuré le soutien de la russie et de la chine , sans oublier la ligue arabo-musulmane , laquelle aujourd'hui se frotte les mains de cette victoire de la science islamique face à la sscience des infidèles .

jamais la russie , ne lachera l'iran , car grace à l'iran , l'oeil de moscou surveille tous les mouvements de l'occident dans le détroit d'ormuz , et lacher ce coin stratégique , payé très cher par le monde libre : jamais !

moi je dis : échec et mat , et c'est dommage !

chavoua tov !
Envoyé par Jacques_079 - le Mardi 16 Février 2010 à 00:40
Edmond,bonjour,La réelection ou non réelection D'Obama,ne dependra pas de la décision qu'il prendra sur le probleme Iranien,en declarant a la face du monde qu'il ne s'en prendra pas a l'Islam quoiqu'il arrive,veut dire en clair qu'il est pret a sacrifier Israel sur l'Autel de l'Islam,dont il est issu.a ne pas oublier ses courbettes face aux emirats,et son discours du Caire qui a suivi.
Cette ligne de conduite est representative des atermoiements a l'égard de l'Iran que les dates( butoirs )fixées
par lui meme et rejetées avec mepris et affront par les mollahs.
Inutile de croire qu'Obama prendra une decision contraire,je pense que son idée est faite depuis le debut,et qu'il veut qu'un pays du moyen orient ' (en l'occurence l'iran) se dote de la bombe pour contrebalancer la puissance d'israel et le faire plier devant les revendications( palestiniennes)voire a remettre meme notre existence en cause who knows
Envoyé par Robert Haim - le Mardi 16 Février 2010 à 01:44
Bonne nouvel et mauvaise nouvel aussi alor ! ah!!! c'est russe!!
Envoyé par Dario - le Mardi 16 Février 2010 à 05:46
Bonjour, Jacques_079 et Robert Haim. La Russie joue un rôle trouble dans toute cette histoire, fournissant, ainsi que vous le dites, Jacques, à l'Iran des moyens ( par exemple la centrale de Busher ), cherchant constamment à ménager la chèvre et le chou ... , jouant de la question de la livraison des S-300 comme d'un moyen de pression et de chantage ( sans que, pour ma part, je voie clairement quel est l'enjeu pour les Russes ni à qui s'adresse exactement ce chantage et sur quoi il porte, au juste ) - mais toujours est-il que, jusqu'à présent, et ce depuis plus de six mois, cette livraison est suspendue, Benyamin Netanyahu venant d'en obtenir une nouvelle fois la garantie ...
Cela étant - ce balancement entre le zist et le zest, qui peut indiquer qu'à Moscou les choses ne sont pas encore tranchées ( et ne le seront peut-être pas avant un certain temps ) et que s'affrontent des points de vue - et des intérêts, notamment financiers - différents - on peut tout de même se demander si la Russie verrait d'un oeil favorable se créer, à sa porte sud, une puissance à la fois pétrolière et nucléaire, susceptible de canaliser, de capter et de radicaliser tout l'Islâm, de la Méditerranée aux " steppes de l'Asie centrale " . La Russie a toujours cherché à dominer l'Iran ( et est parfois parvenue à en contrôler une partie, soit directement, par l'occupation, soit indirectement, en appuyant Mossadegh contre l'Occident, par exemple ) ; mais la révolution khomeyniste, en liquid
Envoyé par Edmond_002 - le Mardi 16 Février 2010 à 08:19
(suite)en liquidant le parti Toudeh, l'a privée d'un puissant moyen de pression interne. Il y a donc probablement à Moscou, au moins deux options : composer avec l'Iran ; ou bien, sinon prendre le risque de l'affronter, du moins essayer de bordurer ses progrès et ses ambitions. En tout état de cause, il est probable que les tenants de l'une ou de l'autre ligne n'aient pas encore fait de choix définitis, ni, encore moins, réussi à les imposer.

Pour ce qui est d'Obama, il est probable que les éléments idéologiques soient prédominants dans ses déterminations ( et dans celles de ceux qui sont derrière lui, des gens comme Bill Ayers, par exemple ). Mais il doit et devra compter avec l'opinion publique - qui est actuellement, sur la réserve à son égard, ainsi qu'en ont témoigné les récentes élections partielles ; avec le Congrès, surtout si cette tendance, se poursuivant et s'accentuant dans neuf mois, lors des midterm elections, devait produire un Congrès dans lequel le parti du Président n'aurait plus de majorité ; avec l'appareil du parti démocrate, en partie radicalisé, en partie attentiste mais que la perspective d'un échec majeur dans l'électorat à cause d'Obama ne saurait laisser indifférent.
Cela dit, je suis d'accord qu'Obama, très probablement ( et les éléments Shalom A'hshav et Méretz , type Rahm Emanuel, qui l'entourent ) pense qu'un Iran nucléaire contrebalancerait le poids militaire d'Israël et amènerait Netanyahu à manger dans sa main. C'est une idée que
Envoyé par Edmond_002 - le Mardi 16 Février 2010 à 13:22
(suite) j'ai souvent défendue ici même. Mais ces politiques d'équilibrisme sont toujours très difficiles à mener, m^ùeme pour des diplomates chevronnés et il lui aurait fallu, pour pouvoir se développer pleinement disposer de compères en place à Téhéran - ce que l'échec de Mir Hossein Moussavi aux élections de juin a rendu impossible. Et puis, pour conduire une politique d'équilibrisme, il faut une subtilité et une dextérité dans la manoeuvre qui font visiblement défaut à Obama. Alors qu'au contraire, Netanyahu semble en avoir à revendre. Les forces politiques qui ont misé sur Obama et qui l'ont porté au pouvoir semblent avoir surestimé ses capacités sur ce plan, et sous-estimé son inexpérience flagrante en matière de politique étrangère.
Envoyé par Edmond_002 - le Mardi 16 Février 2010 à 13:33
Il m'est avis que tant que les américains,Obama ou pas Obama,se mettront en tête d'éradiquer par la force les différents composantes et vecteurs des axes du mal selon la terminologie de G.W BUSH,il ne pourront pas s'attendre,l'Occident non plus,à une quelconque allégeance ou traitement de faveurs de la part de l'Iran en premier lieu avec ses visées de république fédératrice du monde Islamique.La Russie joue là effectivement un rôle pour le moins caractéristique de celui qu'il a toujours été:Redevenir une puissance économique et diplomatique pour le Monde arabe.Mais les atouts ont changé de mains .Exit du pétrole et du gaz dans quelques années.Il faut assurrer maintenant ses arrières.A tout prix oserais -je dire.

L'administration Obama en est bien consciente.Israel n'est plus trop leur sujet de préoccupation majeur.Et pourtant c'est là qu'ils se fourvoyent.
Envoyé par Eric_019 - le Mardi 16 Février 2010 à 14:06
Parlons maintenant de l'incompetence D'Obama en matiere de politique internationale,et parlons d'un sujet facheux sur le certficat de naissance de celui ci,tombé depuis dans les oubliettes
rappelez vous,au jour de son election ou peu avant,il s'est ecrié a qui voulait bien l'entendre (jerusalem une et indivisible capitale d'israel")et les juif on dansé sur cette vague.
aussitot elu,son premier coup de fil a l'adresse de abou mazen,et son revirement 3 jours apres pour une parttion de cette capitale.et depuis s'est acharné unilateralement que sur Israel et pousser ce dernier a faire des concessions aux arabes.cette politique visant particulierement israel l'a mené a faire des erreurs,resultat election d'un bastion democrate aux mains des republicains,et la sentence n'est pas prete de s'eteindre.
QUI TOUCHE AUX PLUS VALEUREUX PERIRA PAR LE FEU
Envoyé par Robert Haim - le Mardi 16 Février 2010 à 15:26
Membre Juif.org





Dernière mise à jour, il y a 20 minutes