English Version Force de Défense d'Israel sur Internet
Inscription gratuite
AccueilInfos IsraelBlogs Juifs et IsraéliensVidéo IsraelOpinions : monde Juif et IsraelLe MagTOP SitesLa BoutiqueJuif.org TV

Diplomatie : Israël & le Moyen-Orient

Iran : "trop tôt pour parler de progrès dans les pourparlers"

Iran : "trop tôt pour parler de progrès dans les pourparlers" - © Juif.org

L'Iran a présenté une proposition mardi pour la résolution d'un bras de fer vieux de dix ans sur son programme nucléaire, mais autant l'Iran que les "puissances" prenant part aux pourparlers à Genève ont déclaré qu'il était trop tôt pour dire si une percée était à portée de main.

Avec l'Iran qui fait part d'une nouvelle volonté de dialoguer avec ses adversaires, le négociateur en chef américain a tenu une discussion bilatérale rare avec les délégués iraniens, décrite par un haut responsable américain comme "utile".

La dictature islamique a commencé des négociations "sérieuses" avec les Etats-Unis, la Russie, la Chine, la Grande-Bretagne, l'Allemagne et la France deux mois après l'élection du "président" Hassan Rouhani, promettant la conciliation plutôt que la confrontation dans ses relations avec le monde.

Après des années de défiance, l'Iran est apparue vouloir négocier pour tenter de soulager les sanctions qui paralysent son économie, qui effacent 60% de ses revenus pétroliers journaliers et provoquent une forte dévaluation de sa monnaie.

Mais elle n'a donné aucune indication publique sur combien elle est prête à répondre aux demandes du groupe P5+1 sur ses activités nucléaires. L'Occident soupçonne l'Iran de tenter d'obtenir la capacité de produire des bombes nucléaires, ce que Téhéran continue de nier, affirmant que son programme est pacifique.

Un porte-parole de la chef de la politique étrangère de l'UE, Catherine Ashton, qui supervise la diplomatie avec l'Iran, a appelé la présentation iranienne "très utile", mais a dit qu'il y avait encore "énormément de travail à faire".

"Il y a encore un long chemin à parcourir," a déclaré le porte-parole Michael Mann aux journalistes après le premier des deux jours de discussions à Genève. Les puissances mondiales, a-t-il dit, veulent que l'Iran fournisse plus de détails mercredi sur sa proposition.

A Washington, la Maison Blanche a mis en garde contre des résultats diplomatiques rapides, disant que les discussions étaient complexes et techniques.

Les pourparlers entre le vice-ministre iranien des affaires étrangères, Abbas Araqchi, et la sous-secrétaire d'état américaine, Wendy Sherman, étaient la troisième rencontre bilatérale entre les deux pays depuis l'élection de Rouhani en juin. Ils suivent un appel téléphonique entre Rouhani et Obama le mois dernier, le plus haut niveau de contacts américano-iraniens depuis la révolution islamique en Iran en 1979.

Araqchi a dit après que l'Iran ait présenté sa proposition qu'elle était capable de réaliser une percée dans l'impasse après des années de "négociations". Mais plus tard, il a dit qu'il n'était pas possible de dire si des progrès avaient été accomplis. "Il est trop tôt pour juger", a-t-il dit à Reuters.

L'Iran a demandé pendant des années à l'Occident de lever les sanctions sur son secteur pétrolier et bancaire, et une reconnaissance de son droit à enrichir de l'uranium avant qu'il ne fasse de concessions sur son programme.

Abbas Araqchi a été cité par l'agence de presse iranienne ISNA comme disant que l'Iran a réitéré ces demandes dans la nouvelle proposition, mais il a ajouté que les détails étaient "confidentiels".

Les diplomates occidentaux se sont plaints dans le passé que Téhéran a refusé de faire des concessions suffisantes pour justifier un accord. Mais les deux parties ont déclaré que l'atmosphère, au moins, à la première séance de pourparlers de mardi était positive.

"Ils se sont bien passés," a déclaré Araqchi. "Nous avons eu des échanges de vues très sérieux, constructifs. C'était, je peux vous le dire, très pragmatique."

Lundi, des responsables américains ont parlé de la possibilité d'un allègement des sanctions concernant le programme nucléaire, mais ont indiqué clairement que l'Iran devrait faire le premier pas.

Au cœur du litige sont les efforts iraniens pour enrichir l'uranium à 20% de pureté, une avancée technologique qui s'approche de la production de combustible de qualité militaire.

L'Iran a déjà rejeté les demandes occidentales d'abandonner ce travail comme première étape pour renforcer la confiance en retour d'un soulagement des sanctions.

Un responsable de l'administration américaine a déclaré que tout allègement potentiel des sanctions serait "ciblé, proportionnel à ce que l'Iran met sur la table. Personne ne devrait s'attendre à une percée du jour au lendemain."

Israël, l'ennemi juré de la dictature islamique, a fait pression sur les puissances occidentales pour ne pas alléger les sanctions avant que l'Iran aborde les préoccupations fondamentales, l'enrichissement et le manque de transparence, sur ses objectifs nucléaires.

L'armée de l'air israélienne, dans un effort pour montrer sa capacité à lancer des attaques à longue portée, a réalisé un important exercice la semaine dernière en Méditerranée.

Le cabinet de sécurité israélien a exhorté l'Occident a exiger un arrêt complet du programme d'enrichissement iranien, quelque chose que certains diplomates occidentaux disent ne pourrait plus être réaliste compte tenu de sa taille et son identification par les dirigeants iraniens à la fierté et la souveraineté nationale.

1 commentaire
Mais de quoi parle t-on ?

D'une bande de sanguinaires qui massacrent leur population, font plus que soutenir le monstre de Syrie, les trafiquants-terroristes du hizbollah, c'est l'alliance avec les démons !

D'un coté les eurabiens pleurent les victimes de Lampeduza et de l'autre ils vont jouer aux osselets avec les mollahs multimilliardaires, voilà où mène la corruption eurabienne, dès qu'il y a du fric sale, de la corruption, ils accourent comme des hyennes sur des cadavres !
Envoyé par Moshé_007 - le Mercredi 16 Octobre 2013 à 10:52
Membre Juif.org





Dernière mise à jour, il y a 57 minutes