English Version Force de Défense d'Israel sur Internet
Inscription gratuite
AccueilInfos IsraelBlogs Juifs et IsraéliensVidéo IsraelOpinions : monde Juif et IsraelLe MagTOP SitesLa BoutiqueJuif.org TV

Diplomatie : Israël & le Moyen-Orient

Un accord antidaté avec un Premier ministre français renversé : comment Peres a obtenu la dissuasion nucléaire d’Israël

Fin septembre 1957, Israël devait signer un accord avec la France. Le Commissariat à l’Energie atomique français (CEA), après quatre ans de négociation, avait accepté de fournir à Israël un réacteur à plutonium. Il ne manquait que la signature du ministre français des Affaires étrangères et du président du Conseil des ministres de France pour conclure l’accord.

Les évènements des 24 heures suivantes, comme l’a raconté Michael Bar-Zohar dans la biographie en hébreu de Shimon Peres, Phœnix, semblent symboliser la douceur et la ténacité politique du neuvième président d’Israël.

Son premier arrêt le matin du lundi 30 septembre est au bureau de Pierre Guillaumat, le directeur du CEA et partisan passionné d’Israël. Il dit à Peres ce qu’il sait déjà : l’accord ne peut être finalisé qu’avec l’approbation du gouvernement, et le gouvernement est sur le point de s’effondrer.

Membre Juif.org





Dernière mise à jour, il y a 57 minutes