English Version Force de Défense d'Israel sur Internet
Inscription gratuite
AccueilInfos IsraelBlogs Juifs et IsraéliensVidéo IsraelOpinions : monde Juif et IsraelLe MagTOP SitesLa BoutiqueJuif.org TV

Diplomatie : Israël & le Moyen-Orient

Uri Ariel a-t-il transmis des technologies sensibles à la Russie ?

Uri Ariel a-t-il transmis des technologies sensibles à la Russie ? - © Juif.org

Le gouvernement israélien est embarrassé et craint qu'une décision unilatérale du ministre de l'agriculture Uri Ariel de transférer des technologies sensibles avec des composants fabriqués aux Etats-Unis ne nuise aux liens de sécurité avec les Etats-Unis et l'Espagne.

Le premier ministre russe Dmitri Medvedev a visité Israël la semaine dernière et a rencontré de nombreux responsables gouvernementaux, dont Ariel. Medvedev a effectué une visite au Centre Volcani du ministère de l'agriculture à Rishon Letzion, où il s'est particulièrement émerveillé devant un petit drone qui était exposé.

Malgré des instructions claires du ministère de la défense selon lesquelles tout transfert de drones à des pays étrangers nécessite une licence d'exportation, Ariel n'a rien voulu savoir et a offert le drone à Medvedev sur place.

Le premier ministre russe a volontiers accepté le cadeau et envoyer deux membres de sa délégation ramasser le petit hélicoptère et le charger dans son avion.

Les medias israéliens se sont concentrés sur le coût du "jouet", 200 000 shekels, et sur la violation de procédures gouvernementales. Mais on a appris que le transfert était également en violation des instructions israéliennes d'exportation sécuritaires, et a probablement été fait sans l'approbation des fabricants.

Le drone a été produit par la société espagnole Alpha Unmanned Systems, et l'un de ses composants essentiels est la camera thermique installée.

La camera est produite par le géant américain Flir, qui fabrique la plupart de ses cameras à des fins militaires ou à double usage. Selon le site internet de la société, ses produits nécessitent une licence d'exportation du département américain du commerce. Il est peu probable qu'une telle licence soit accordée à la compagnie espagnole ou à Israël pour la transférer à la Russie, qui est sous les sanctions américaines et de l'OTAN en raison de son invasion de l'Ukraine et de l'annexion de la Crimée il y a plus de deux ans.

Dans le passé, Israël a été réprimandé par les Etats-Unis pour le transfert de technologies américaines à la Chine sans autorisation.

Toutes les parties concernées, le bureau d'Ariel, le ministère de l'agriculture, le centre Volcani, le cabinet du premier ministre, les sociétés Alpha et Flir ainsi que l'ambassade américaine ont refusé de commenter. Le ministère de la défense a déclaré que la décision d'Ariel "n'était pas coordonnée avec nous".

Membre Juif.org





Dernière mise à jour, il y a 30 minutes