English Version Force de Défense d'Israel sur Internet
Inscription gratuite
AccueilInfos IsraelBlogs Juifs et IsraéliensVidéo IsraelOpinions : monde Juif et IsraelLe MagTOP SitesLa BoutiqueJuif.org TV

Diplomatie : Israël & le Moyen-Orient

"Un rendez-vous plus important pour Poutine que pour Netanyahou"

"Un rendez-vous plus important pour Poutine que pour Netanyahou" - © Juif.org

Le premier ministre Benyamin Netanyahou rencontrera demain (mercredi) le président russe Vladimir Poutine. Les deux dirigeants devraient discuter des récents développements dans la guerre civile syrienne, y compris les tentatives de l'Iran d'établir des bases militaires en Syrie.

Zvi Magen, ancien ambassadeur d'Israël en Russie et actuel chef du programme de recherche russe à l'institut d'études sur la sécurité nationale (INSS), a discuté de la prochaine rencontre entre les deux dirigeants dans une interview avec Aroutz Sheva.

Selon Magen, cette réunion visera à obtenir des résultats plutôt qu'à finir par des déclarations vides. "Le contexte est clair : la Russie est en charge des affaires en Syrie et le fait en coordination avec les Etats-Unis, qui a donné à la Syrie le mandat de le faire, y compris sur la question iranienne," a-t-il dit. Il a rappelé que, lorsque la délégation israélienne à Washington a présenté des plaintes concernant l'accord de cessez-le-feu syrien, ses homologues leur ont dit que la question était dans les mains de la Russie.

Cependant, Magen note également qu'Israël est actuellement la nation la plus puissante de la région, et ce fait donne à la Russie un intérêt à s'entendre avec Israël. C'est pourquoi, explique Magen, Poutine a pris l'habitude de rencontrer Netanyahou depuis que la Russie s'est impliquée dans le conflit syrien. Selon lui, Poutine comprend la puissance militaire d'Israël et ne veut pas être entrainé accidentellement dans un conflit avec l'état hébreu.

Magen mentionne également le commandant sortant de la force aérienne israélienne, qui a déclaré qu'Israël a effectué environ 100 raids aériens en Syrie au cours des dernières années. Il a déclaré que c'est un autre signe de la domination militaire israélienne dans la région.

A la lumière de ces faits, Magen dit que la rencontre entre Netanyahou et Poutine est surtout dans l'intérêt de Poutine, car il est important pour lui de "réglementer" les mouvements de la nation la plus puissante de la région, alors que cela fait peu de différence pour Israël, surtout dans ses relations futures avec l'Iran et son valais libanais, le groupe terroriste Hezbollah. La Russie ne sera pas en mesure d'accepter une réalité dans laquelle Israël est contraint d'attaquer les positions permanentes de l'Iran et du Hezbollah en Syrie même après la fin de la guerre civile.

Interrogé sur la pression possible que Poutine pourrait exercer sur Netanyahou, Magen a déclaré : "il a essayé d'exercer des pressions sur Netanyahou, cela vient avec la profession, mais nous exerçons également des pressions. Nous avons également la capacité d'exercer des pressions. La capacité de faire plus de mal que tous les autres, et personne ne veut avoir à faire à nous. Nous avons le pouvoir."

Il a souligné que la Russie s'intéresse clairement à la prévention de frictions et aux atteintes à ses intérêts. "La Russie est impliqué militairement, mais son pouvoir est limité. Elle compte 40 avions, des défenses, et c'est tout."

Sur les résultats possibles de la réunion, Magen a dit qu'à son avis, et ce n'est qu'une évaluation, les parties parviendront à un accord de compromis dans lequel, vu que "la Russie ne peut pas expulser les iraniens même si elle ne les aime pas, elle doit s'engager à surveiller les iraniens et à maintenir certaines lignes rouges tout en prenant leur cause sous ses auspices. Les Russes ont l'intention d'être présents dans les prochains accords, tandis qu'Israël aura la liberté d'action si les choses vont au-delà de ce qui est attendu. C'est un compromis parce qu'Israël dit actuellement qu'il ne pourra tolérer les iraniens en Syrie dans aucun cas, mais il faudra accepter une situation dans laquelle les iraniens seront sous contrôle de la Russie."

6 commentaires
Vous devriez expliquer la logic derrire ceci veut que celui qui va dans un pays etranger n'y va pas pour son interet, insinuez vous que netaniyahu est un docil serviteur comme un chien chien obeis aux ordres de ses maitres qui le commande???
Envoyé par Esther_057 - le Mercredi 23 Août 2017 à 08:04
En préambule à cette rencontre, je nai qu'un réflexe: PRIER le Maître des ciels et CROIRE que LUI reste Maître de toute sa CREATION; A LUI la gloire;
gilbert.bernard3@orange.fr
Envoyé par Gilbert_023 - le Mercredi 23 Août 2017 à 08:45
Poutine respecte que la force de celui qu'il a devant lui.
Pour cela, Israël à de quoi lui démontrer qu'il ne faut pas jouer à ce jeu
de tromperie sans en payer le prix fort.
En 1967 les pilotes russes malgré leur Mig 21 on gouté à l'expérience
des pilotes israéliens.
Même si la qualité des jets russes n'est plus à faire, je ne crois pas que
Poutine veuille en faire l'expérience qui entacherait sa crédibilité.
Alors, Poutine ne doit pas trahir sa parole et faire en sorte que l'Iran et le Hezbollah
se tiennent tranquilles et ne s'installent pas sur le Golan syrien.
Envoyé par Yvan_001 - le Mercredi 23 Août 2017 à 10:50
Nataniahou devrait taper du poing sur la table et Poutine aime les vents forts
C est le lot de tous les hommes forts ils aiment avoir des partenaires forts en face d eux et Nataniahou avec la puissance militaire d israel en a sous les pieds
Si Poutine ne suit pas les intérêts d israel il prendra le risque de se retrouver ridiculisée par une chasse aérienne israélienne qui pourrai en 72 h lui détruire toutes ses installations
Abaeantir les iraniens et Hezbollah en 5 jours
D un chabbat a un autre le travail serai fini ...
C est le raisonnement et message à faire passer d autant que Trump donne un saingt blanc de israel et ca lui plairait que tsahal recardé Poutine ???ca élèverai les USA et leur puissance avec un bleufleur comme Poutine
Ca permettrai de remettre les puissances mondiales en places et en rangs
Envoyé par Jcl - le Mercredi 23 Août 2017 à 11:59
TRUMP DOIT ETRE VERT DE JALOUSIE
LUI QUI REVE DE COPINER AVEC POUTINE
Envoyé par Jean Charles_001 - le Mercredi 23 Août 2017 à 14:06
La Russie restera à l'Ouest de la Syrie (et jusqu'au Kurdistan syrien).
Israël restera au M.O. et devra contrôler le ciel (avec les russes et américains). Les USA attendent de voir si Israel est la Vraie puissance Régionale... pour la laisser gérer la Région (et lui faire son rapport mensuel à Washington).
Israel n'a plus les mains libres comme avant. Par contre il reçoit tous les mois des F35 indétectables... et çà, çà change tout !
Les russes ne doivent pas être ridiculisés, avec des dégâts matériels dans leur aviation... Erdogan avait abattu un Sukkoi ... il n'est pas crédible !
Les russes veulent vite nettoyer Daesh pour être légitimes sur leurs (nouvelles) Bases militaires en Syrie et leur influence en Méditerranée sera la suite logique des choses.
Les russes et les israéliens vont se partager le ciel du M.O. (faut l'espérer !) : Israel devra protéger la Jordanie et la Russie -elle- le Nord de la Syrie (dont le Kurdistan, contre la Turquie et l'Iran).... La Russie tentera de faire un arc de cercle autour de la Syrie vers l'Azerbaïdjan, pour refréner l'Iran ?
Israel, lui, bien au delà du Golan (et jusqu'au ciel de Damas qui va lui revenir de Fait ), va devoir contrôler le Sud de la Syrie (le long de la Jordanie) pour empêcher l'Iran de s'y incruster ...
Israel est proche et amie avec l'Azerbaïdjan, qui surplombe l'Iran... Moscou, lui, veut récupérer son emprise sur les Pays au Nord de l'Iran, territoires perdus en 1991...les accords de Yalta/Sotchi se réécrivent !!
Envoyé par Jonathan_047 - le Mercredi 23 Août 2017 à 19:19
Membre Juif.org





Dernière mise à jour, il y a 43 minutes