English Version Force de Défense d'Israel sur Internet
Inscription gratuite
AccueilInfos IsraelBlogs Juifs et IsraéliensVidéo IsraelOpinions : monde Juif et IsraelLe MagTOP SitesLa BoutiqueJuif.org TV

Diplomatie : Israël & le Moyen-Orient

Visite surprise d'Assad en Russie

Visite surprise d'Assad en Russie - © Juif.org

Le dictateur syrien Bachar al-Assad a rencontré le président russe Vladimir Poutine, considéré depuis longtemps comme le dirigeant de facto de la Syrie et crédité d'avoir sauvé Assad de la ruine, dans la station balnéaire de Sotchi.

C'est la première rencontre connue entre les deux hommes depuis 2015. La visite d'Assad à Sotchi a duré quatre heures, selon le secrétaire à la presse de Poutine, Dmitri Peskov.

Le bureau du Kremlin et celui d'Assad ont publié une annonce conjointe concernant la visite tenue secrète. Poutine a félicité Assad pour ses "accomplissements" dans la guerre contre le terrorisme et a déclaré que la Syrie était proche de la réalisation de son objectif dans la lutte contre le terrorisme, a déclaré le Kremlin. Le dictateur syrien a ensuite remercié Poutine pour son soutien, à la fois militaire et politique.

Le Kremlin a également déclaré que le président russe a souligné à Assad qu'une solution pacifique au conflit syrien était la clé après la fin des opérations militaires.

La rencontre avec Assad a eu lieu avant la visite prévue du président turc Recep Tayyip Erdogan et du président iranien Hassan Rouhani cette semaine, a ajouté le Kremlin.

Poutine a également l'intention de s'entretenir avec le président Donald Trump, l'émir qatari Tamim bin Hamad Al Thani et d'autres dirigeants du Moyen Orient sur le conflit syrien.

Un envoyé spécial russe sera également spectateur lors du sommet syrien entre les factions d'opposition, qui doit se tenir à Riyad cette semaine.

Assad, pour sa part, a déclaré que Damas était intéressé à aller de l'avant avec un processus politique après la "victoire sur les terroristes".

"Nous comptons sur le soutien de la Russie pour assurer la non-ingérence des acteurs extérieurs dans le processus politique," a ajouté Assad, s'exprimant par l'intermédiaire d'un interprète, faisant peut-être allusion à Israël. "Nous sommes intéressés par un dialogue avec toute personne intéressée par une solution politique."

La réunion Poutine-Assad a eu lieu trois mois après que le premier ministre Benyamin Netanyahou se soit entretenu avec Poutine dans la même station de Sotchi. Leur réunion a eu lieu avant la signature d'un accord conjoint américano-russe qui comprenait une obligation russe d'expulser les forces iraniennes, le Hezbollah et d'autres milices chiites de la frontière israélienne sur les hauteurs du Golan.

L'accord a été jugé insatisfaisant en Israël, puisque les forces iraniennes pouvaient rester à 5 ou 7 kilomètres de la frontière. En commentant cet accord, le premier ministre Netanyahou a déclaré : "j'ai informé nos amis, d'abord à Washington, et nos amis à Moscou, qu'Israël agirait en Syrie, y compris dans le sud de la Syrie, selon notre compréhension et selon nos besoins sécuritaires. Ca a été et continuera d'être le cas.

Membre Juif.org





Dernière mise à jour, il y a 20 minutes