English Version Force de Défense d'Israel sur Internet
Inscription gratuite
AccueilInfos IsraelBlogs Juifs et IsraéliensVidéo IsraelOpinions : monde Juif et IsraelLe MagTOP SitesLa BoutiqueJuif.org TV

Diplomatie : Israël & le Moyen-Orient

Homme politique soudanais : « la normalisation avec Israël est possible »

Homme politique soudanais : « la normalisation avec Israël est possible » - © Juif.org

L’ancien vice-premier ministre soudanais, Moubarak al-Fadil al-Mahdi, a déclaré dimanche à Kan 11 News que la normalisation des liens entre le Soudan et Israël serait possible si Israël persuadait les Etats-Unis de lever les sanctions imposées au Soudan sous le règne de l’ancien dictateur Omar al-Bashir.

« Si Israël persuade les Etats-Unis de lever les sanctions qui nous sont imposées, la possibilité d’établir des relations économiques entre les pays sera ouverte », a déclaré al-Mahdi, qui a été un des premiers politiciens soudanais à appeler à la normalisation des relations avec Israël.

Depuis qu’il a fait cet appel en 2017, a poursuivi al-Mahdi, de nombreuses personnes qu’il a rencontrées dans la rue l’ont soutenu sur la question. A l’heure actuelle, a-t-il déclaré à Kan 11 News, la première priorité du Soudan est de se débarrasser des sanctions qui lui ont été imposées à la suite de la politique de Bashir et d’utiliser Israël pour travailler à encourager Washington à lever les sanctions économiques.

L’ancien vice-premier ministre soudanais a déclaré que les réactions qu’il avait reçues depuis la rencontre du premier ministre Benyamin Netanyahou avec le chef du Soudan, le général Abdel Fattah al-Burhan, étaient très positives.

Al-Mahdi a exhorté les arabes palestiniens à ne pas rejeter catégoriquement le plan de paix du président américain Donald Trump et à essayer de l’améliorer par le biais de négociations. Il a précisé que le peuple soudanais avait suffisamment sacrifié pour les palestiniens et les arabes, et que son pays n’avait pas l’intention de nuire à ses propres intérêts pour mener « les guerres des autres », comme il l’a dit.

La semaine dernière, les hauts responsables soudanais ont soutenu l’initiative de Burhan de tenir une réunion avec Netanyahou, affirmant que cela contribuerait à renforcer la sécurité nationale.

Alors que le bureau de Netanyahou a déclaré après la réunion que les deux dirigeants avaient accepté de coopérer pour normaliser les relations, le cabinet soudanais a déclaré plus tard que Burhan n’avait fait aucune promesse de la sorte à Netanyahou.

 

 

Membre Juif.org





Dernière mise à jour, il y a 23 minutes