English Version Force de Défense d'Israel sur Internet
Inscription gratuite
AccueilInfos IsraelBlogs Juifs et IsraéliensVidéo IsraelOpinions : monde Juif et IsraelLe MagTOP SitesLa BoutiqueJuif.org TV

Diplomatie : Israël & le Moyen-Orient

L’Iran demande à l’AIEA de ne pas publier de détails « inutiles » sur son programme nucléaire

L’Iran demande à l’AIEA de ne pas publier de détails « inutiles » sur son programme nucléaire - © Juif.org

L’Iran a exhorté l’organisme de surveillance nucléaire des Nations Unies d’éviter de publier des détails « inutiles » sur son programme nucléaire, a rapporté dimanche l’Associated Press, citant la télévision nationale iranienne.

Le rapport cite une déclaration du département nucléaire iranien qui demande à l’Agence Internationale de l’Energie Atomique (AIEA) d’éviter de publier des détails sur le programme nucléaire iranien qui pourraient prêter à confusion.

« On s’attend à ce que l’agence internationale de l’énergie atomique évite de fournir des détails inutiles et empêche de préparer le terrain à des malentendus » dans la communauté internationale, indique le communiqué, sans donner plus de détails.

L’AIEA, qui surveille le programme nucléaire iranien, a publié plusieurs rapports ces derniers mois concernant les violations par l’Iran de l’accord nucléaire de 2015 avec les puissances mondiales.

L’Iran a progressivement réduit son respect de l’accord en réponse au retrait du président américain Donald Trump de l’accord en mai 2018.

Le rapport de dimanche vient un jour après que la Grande-Bretagne, l’Allemagne et la France ont pressé l’Iran de renoncer à son plan de développement d’uranium métal, le qualifiant de « dernière violation prévue » de l’accord de 2015.

« L’Iran n’a aucune utilisation crédible de l’uranium métal », ont-ils déclaré dans un communiqué conjoint cité par AP. « La production d’uranium métal a des implications militaires potentiellement graves. »

Cette déclaration a été publiée après que l’AIEA ait informé les états membres que l’Iran avait commencé à travailler sur du combustible à base d’uranium métal pour un réacteur de recherche.

L’Iran a réagi à la déclaration européenne dimanche, affirmant que l’Iran avait informé l’AIEA il y a près de deux décennies de ses projets de production « pacifique et conventionnelle » d’uranium métal. Il a également déclaré avoir fourni des informations mises à jour à l’agence il y a deux ans sur ses projets de production de carburant avancé au siliciure.

 

Membre Juif.org





Dernière mise à jour, il y a 19 minutes