English Version Force de Défense d'Israel sur Internet
Inscription gratuite
AccueilInfos IsraelBlogs Juifs et IsraéliensVidéo IsraelOpinions : monde Juif et IsraelLe MagTOP SitesLa BoutiqueJuif.org TV

Diplomatie : Israël & le Moyen-Orient

Biden n’a toujours pas appelé Netanyahou

Biden n’a toujours pas appelé Netanyahou - © Juif.org

Le président américain Joe Biden n’a pas encore appelé le premier ministre Benyamin Netanyahou, 11 jours après le début de sa présidence.

Le conseiller israélien à la sécurité nationale Meir Ben-Shabbat a été la troisième personne en poste à recevoir un appel de son homologue américain, ici Jake Sullivan, et le secrétaire d’état américain Antony Blinken a appelé le ministre des affaires étrangères Gabi Ashkenazi le 12, le lendemain de sa confirmation.

Biden a appelé les dirigeants du Canada, du Mexique, du Royaume-Uni, de la France, de l’Allemagne, de l’OTAN, de la Russie et du Japon, dans cet ordre, mais pas Netanyahou.

L’absence d’appel entre Biden et Netanyahou pourrait refléter les priorités du président américain, qui sont principalement nationales à la lumière de la pandémie de coronavirus, ainsi qu’une Amérique qui a de plus en plus cherché à se démêler du Moyen Orient ces dernières années.

Cependant, cela survient également à un moment où les responsables israéliens ressentent l’urgence de communiquer avec l’administration Biden leurs préoccupations concernant le projet déclaré du nouveau président de rejoindre l’accord de 2015 avec l’Iran. Netanyahou, le chef d’état-major de Tsahal Aviv Kochavi et d’autres ont déclaré que le retour au plan, avec ses clauses d’extinction qui permettraient à l’Iran d’atteindre l’arme nucléaire, mettrait en danger Israël. Blinken et d’autres membres de l’administration Biden ont déclaré qu’ils parleraient avec les alliés américains dans la région, y compris Israël, avec l’Iran, et qu’il est encore trop tôt pour des négociations.

L’ancien président américain Barack Obama a appelé le président de l’autorité palestinienne Mahmoud Abbas avant le premier ministre de l’époque Ehoud Olmert lors de son premier jour de fonction, montrant son accent sur le conflit israélo-palestinien… sans aucun résultat comme on sait. Netanyahou était le troisième dirigeant appelé par l’ancien président Donald Trump, ce qui reflétait leur relation étroite.

L’ancien ambassadeur d’Israël aux Etats-Unis, Michael Oren, a déclaré : « ils finiront par parler et Netanyahou ira finalement à Washington. » Mais, a ajouté Oren, « il y a un message dans cet ordre » des appels téléphoniques de Biden.

L’ancien ambassadeur a souligné que Netanyahou a félicité Biden pour avoir remporté la présidence environ 12 heures après la plupart des autres dirigeants avec lesquels Biden a parlé, n’a pas vraiment dit dans son message que Biden était le président élu, et a suivi par des éloges sur Trump.

« Il y a un prix à payer pour cela », a-t-il dit.

Oren était ambassadeur aux Etats-Unis en 2009-2013, sous l’administration Obama, lorsque Biden était vice-président.

L’ancien ambassadeur a affirmé que Netanyahou et Biden n’auraient probablement pas l’acrimonie personnelle mutuelle qui a empoisonné les relations entre Netanyahou et Obama.

« Ils ne sont peut-être pas aussi copains qu’ils l’étaient… mais ce ne sera pas comme Netanyahou et Obama. C’était du très mauvais sang », a ajouté Oren.

 

3 commentaires
Biden
Prends du recul nécessaire
C est un vieux routier de la politique
Avare de mots inutiles
il laisse Nataniahou grand Ami de Trump
mijoter
Ce recul lui permettra d arrêter une stratégie à l endroit de l Iran
Nataniahou lui enfoncera le clou sur l Iran et Biden appréciera ou pas
Envoyé par Jcl - le Dimanche 31 Janvier 2021 à 15:01
L'ere Trump est finie, l'avenir risque d'être difficile pour Israel, pour ceux qui considèrent Israel comme un état Juif avec des frontières qu'ils souhaitent sûres et reconnues, avec Jérusalem comme capitale une et indivisible, et sans le droit au retour des falestiniens de droit héréditaires.
Envoyé par Claude_107 - le Dimanche 31 Janvier 2021 à 17:16
Les arabes sont incapables de faire fonctionner un état (Lawrence d'Arabie le disait)...ils ne savent pas sortir de la structure familiale, le clan, ...et ils sont naturellement corrompus, avides, opportunistes. L'intérêt général; c'est le jihad ! donc....biden peut reconnaître ce qu'il veut ; cela ne sera que du vent ! du sable mouvant !on l'a vu avec Arafat et la création d'un état "palestinien".....il n'a fait que s'enrichir personnellement en utilisant les milliards déversés sur la "cause palestinienne".
Quant à ce qu'un arabe signe.....il se torche le derrière avec, aussi bien ! aux autres de faire pareil avec eux !
Envoyé par Laurent_064 - le Lundi 1 Février 2021 à 11:45
Membre Juif.org





Dernière mise à jour, il y a 25 minutes