English Version Force de Défense d'Israel sur Internet
Inscription gratuite
AccueilInfos IsraelBlogs Juifs et IsraéliensVidéo IsraelOpinions : monde Juif et IsraelLe MagTOP SitesLa BoutiqueJuif.org TV

Diplomatie : Israël & le Moyen-Orient

L'Europe peut-être absente de la conférence de l'ONU sur le racisme

L'Union européenne pourrait se retirer de la nouvelle conférence des Nations Unies sur le racisme ("Durban II") si ses remarques européennes ne sont pas prises en compte. Il y aurait dans ce cas "un fort appel au retrait", a assuré lundi le ministre tchèque des Affaires étrangères, Karel Schwartzenberg, dont le pays préside l'Union européenne.
7 commentaires
Les gouvernements européens, et singulièrement le gouvernement français, sont bien emm ... dés. Car ce Durban II fonctionne comme un véritable piège : y participer, même quelques heures, c'est se porter caution d'une manifestation orchestrée et présidée par des Etats aussi éminemment respectables, au regard des Droits de l'Homme, que la Lybie et l'Iran, tous deux champions reconnus de ces Droits ; et c'est par conséquent risquer de donner son aval à la criminalisation programmée de l'Etat d'Israël et, fort probablement, à des éructations antisémites, ainsi qu'à la fabrication du délit de blasphème destiné à protéger l'Islâm de toute critique, même légère, de toute mise en cause. N'y pas participer, c'est se placer dans le même camp que les Etats-Unis ( quelle horreur ! ) et risquer de se faire très mal voir des Etats arabo-musulmans, grands dispensateurs d'investissements en pétro-dollars et de marchés juteux, et maîtres de plus en plus sourcilleux et exigeants du DEA, le fameux " Dialogue Euro-Arabe " . Ah, la vie d'un dirigeant-dhimmi n'est pas rose tous les jours !
Envoyé par Edmond_002 - le Mardi 17 Mars 2009 à 07:48
Y participer c'est etre caution à ce qui risque d etre un net recul .
Les droits de la femme par exemple seront forcement sacrifiés sur l'autel de la croyance
Envoyé par Sylviane_003 - le Mardi 17 Mars 2009 à 08:08
"L'Europe peut-être absente de la conférence de l'ONU sur le racisme (durban II)°:

Intentions prêtées (au conditionnel) à l'actuel Président tchèque de l'UE.

Quand on sait que dès sa 1ère intervention en tant que Présient de l'UE sur l'opération "plomb durci", alors qu'il a "osé" dire ouvertement qu'Israêl se défendait lgéitimement, ce Président s'est "fait taper sur les doigts" par le monde arabesque dans lequel nous vivons actuellement, et qu'il a dû faire des déclarations contraires quelques heures plus tard, affirmant qu'on avait mal interprété ses paroles, qui peut encore lui accorder le moindre crédit?

Quand on sait également que cette UE qu'il préside actuellement, distribue si aveuglément des sommes phénoménales, sans aucun contrôle, à de soi-disant victimes palos, rackettées par des terroristes qui utilisent cette providentielle manne pour acheter des armes qui servent à bombarder les civils israéliens.

Alors les "affirmations" d'un tel personnage, franchement, on peut s'en "tamponner le coquillard". Il fera ce qu'e le monde arabo-muzz. lui ordonnera de faire, et c'est tout.

Envoyé par Viviane_005 - le Mardi 17 Mars 2009 à 08:54
Le compte de ce membre a été suspendu.
Envoyé par Hilda - le Mardi 17 Mars 2009 à 09:00
Cette conférence est en effet le piège par excellence. Premièrement s'est honteux qu'un état qui se dit "neutre" l'accueille, sachant que l'Islam se déclare lui-même l'ennemi de la démocratie, de la liberté de religion, du respect des droits de la femme. Deuxièmement, si aucun pays "libre" ne participe, qui pourra encore mettre un frein au déferlement de l'Islam sur les pays convoités pour l'islamisation. N'oublions pas que l'islam ne se contentera pas de moins que d'islamiser le monde entier, tantôt par la séduction (l'Islam est une religion tolérante) tantôt par la pression (le pétrole, l'afflux des refugiés musulmans, la constructions de Mosquées, cimetières, une justise de Dijhad pour les musulmans dans nos pays - et surtout aucune assimilation permise dans la culture occidentale, et finalement, sans gêne, le terrorisme (Espagne, Angleterre). Troisièmement, pour chaque pays qui participe, il y a évidemment le danger de le considérer comme consentant, et en tout cas, si le représentant ose se prononcer contre le totalitarisme de l'slam, tous les moyens seront bons pour le faire taire et révoquer ses paroles. En fait, pour être bien accueilli, c'est très simple, iln ne demandent pas "grand chose): il suffit de condamner et de diaboliser Israël, et on est tous amis! Mais ne nous faisons pas d'illusion: le amis d'audourd'hui seront les dhimmis de demain, à moins que nous embrassions l'islam, ce dont Dieu nous garde!
Envoyé par Adelheid - le Mardi 17 Mars 2009 à 10:11
Et aussi, Viviane, le malheureux ministre tchèque ( qui, dans un premier temps, avait écouté la voix de sa conscience ) a dû se faire bien remonter les bretelles par ses collègues en dhimmitude de l'Union Européenne ( on imagine : " Qu'est-ce c'est que ça ? ... Tu es fou ? ... Tu veux nous mettre mal avec les muzzs ? ... " )
Envoyé par Edmond_002 - le Mardi 17 Mars 2009 à 12:53
Le rapport de l' ONU sur les femmes arabes: un voile sur la réalité
Un texte révélateur de l'incapacité de l'organisation à s'affranchir du politiquement correct planétaire.


Par Gil Mihaely
HISTORIEN JOURNALISTE
http://www.marianne2.fr/Le-rapport-de-l-ONU-sur-les-femmes-arabes-un-voile-sur-la-realite_a139863.html
Extrait :
Le deuxième paradoxe est plus gênant encore. En effet, les données collectées montrent que les Palestiniennes sont parmi les mieux loties du monde arabe. Si leur fécondité reste très élevée, elles sont plus éduquées que les autres femmes. Quels que soient les méfaits de la politique israélienne, il faut une sacrée gymnastique pour affirmer qu'elle constitue l'obstacle majeur à la marche des femmes arabes vers l'égalité. Le document donne pourtant l'impression que la fin de l'occupation réglerait te problème. La Palestine est mentionnée 143 fois alors que l'Egypte, le plus grand pays arabe, où la condition des femmes laisse pour le moins à désirer, est citée 180 fois. Quant aux Somaliennes (12 mentions), aux Mauritaniennes (16) et aux Soudanaises (21), leur sort importe visiblement moins à ces ardents féministes que la défense rhétorique de la cause palestinienne - qui ne froisse personne. Dans la foulée, le rapport dénonce la loi américaine assimilant certaines condamnations du sionisme à de l'antisémitisme. On aimerait savoir en quoi ce texte, sans doute critiquable, pénalise les femmes arabes.

Tout cela, dira-t-on, ne porte guère à conséquence. Un rapport crypto-onusien ne va pas changer la donne. Reste qu'il révèle la difficulté du monde arabe à affronter une véritable critique et l'incapacité de l'organisation mondiale à s'affranchir du politiquement correct planétaire. L'esprit de Durban n'a pas fini de faire des ravages.



«Les discriminations subies par les femmes arabes n'ont rien à voir avec l'islam.» C'est l'ONU qui vous le dit
Envoyé par Sylviane_003 - le Mercredi 18 Mars 2009 à 13:17
Membre Juif.org





Dernière mise à jour, il y a 42 minutes