English Version Force de Défense d'Israel sur Internet
Inscription gratuite
AccueilInfos IsraelBlogs Juifs et IsraéliensVidéo IsraelOpinions : monde Juif et IsraelLe MagTOP SitesLa BoutiqueJuif.org TV
Mossad : Shimon Peres reçoit David Littman...
Mossad : Shimon Peres reçoit David Littman...

David Littman, mari de l'auteur Bat Ye'or est représentant d'ONG à l'ONU. Peu savent en revanche qu'il a été sayan ("volontaire") pour le meilleur service secret de la planète : le Mossad. 

Depuis plus de vingt ans, Littman combat l'emprise des pays islamiques sur les Nations Unies avec son flegme légendaire.  

Le 5 mars 1987, David Littman fut le premier à inviter le très célèbre dissident soviétique Nathan Sharansky (qui depuis influence jusqu'à Bush lui-même) à parler à l'ONU. La délégation de l'URSS quitta la salle en signe de protestation.
 
Aucun orateur ne dérange autant les dictatures du Moyen Orient. Il y a deux semaines, Littman était à nouveau pris à parti par l'ambassadeur d'Egypte en plein Conseil des Droits de l'Homme, après avoir suscité l'ire du Pakistan (voir l'article sur Jihad Watch). Trois mois plus tôt, il provoquait un tollé en évoquant les droits des femmes en pays musulmans. Et deux autres cas similaires ont eu lieu le le 24 janvier et 26 mars 2008.
 
Ce courage ne lui est pas nouveau. En effet, en 1961, le jeune idéaliste qu'était Littman atterrissait au Maroc où, à 27 ans, il devenait un agent sous couverture afin d'aider des enfants juifs du royaume à rejoindre Israël. L'alya était interdite à l'époque, et les Juifs subissaient humiliations et persécutions dans un monde arabe enflammé par le nationalisme nassérien. Quelques mois avant que Littman ne débute sa mission, la sécurité marocaine démantela un réseau d'immigration clandestine du Mossad. Les agents capturés furent impitoyablement torturés.
 
Mais le Mossad refusait de laisser tomber les Juif du Maroc. Il décida de monter une nouvelle opération et alloua d'importants moyens à ses réseaux marocains. Le légendaire directeur général de l'époque, Isser Harel, qui venait de capturer le nazi Adolf Eichmann en Argentine, avait nommé Alex Gatmon comme chef de station à Casablanca. Gatmon comptait parmi les agents les plus expérimentés du service Au sommet, à Tel Aviv, la mission était supervisée par le numéro 2 du Mossad, Shmuel Toledano, un spécialiste du monde arabe.
 
L'opération était officiellement chapeautée par l'Agence Juive et une ONG, l'Oeuvre de Secours aux Enfants (OSE), basée à Genève. Le principe était d'envoyer quelqu'un au Maroc, faire sortir les enfants du pays sous un faux prétexte et les transférer en secret vers Israël.
 
Le Mossad trouva en Littman l'homme providentiel. Il lui donna un code, "Mural".
 
Entre mars et juillet 1961, David Littman se présenta à la bonne société de Casablanca comme un Anglican venu au Maroc promettre des vacances à des enfants défavorisés. Aux autorités marocaines, il expliqua que son ONG avait monté une colonie à Morgins, en Suisse occidentale.
 
Appuyé par sa femme Gisèle, et avec Diana, leur bébé de 5 mois, le jeune Anglais organisa le départ clandestin de centaines d'enfants juifs. Littman ignorait qu'il travaillait avec les services secrets israéliens ; il pensait oeuvrer pour une organisation humanitaire (OSE) et l'Agence juive. Pourtant, ce sont ses contacts avec des agents du Mossad au Maroc, "Georges" (Gad Shahar) et "Jacques" (Pinhas Katsir), qui lui permirent d'accomplir sa mission au-delà de toutes espérances.
 
Transmissions secrètes, rencontres clandestines, fausse identité, Littman passa 130 jours en territoire hostile, dans des conditions exceptionnellement difficiles. S'il avait été découvert, il aurait encouru la prison à vie et peut-être même la mort.
 
Grâce à son ingéniosité et son sens inné de la communication, Littman écarta un fonctionnaire marocain soupçonneux et permit à 530 enfants de rejoindre Israel. Les "passeports collectifs" que Littman imposa ont été réutilisés par le Mossad pour négocier avec le roi Hassan II le départ des Juifs marocains : 100'000 d'entre eux purent émigrer en Israel pendant "l'Opération Yakhin", entre 1962 et 1964.
 
David Littman a été célébré en Israël (1er mai 1986) par le premier ministre Shimon Pérès, son député Yitzhaq Shamir, ainsi que le maire de Jérusalem Teddy Kollek ; puis à nouveau début janvier 2004 à Ashdod par le Ministre de la Défense Shaul Mofaz. Cette page inconnue de l'histoire d'Israël a été révélée dans un récent et excellent documentaire ("Opération Mural" : Casablanca 1961) diffusé en Israël à deux reprises sur la première chaîne, dans des festivals juifs partout dans le monde - et bientôt à la TV francophone canadienne.
 
Le 1er juin 2008, les époux Littman, leurs deux filles et trois petites-filles, ainsi que tous les acteurs de l'opération ont été reçus dans la demeure du Président Shimon Pérès à Jérusalem pour commémorer l'Opération.
 
David Littman m'a envoyé des photos et une vidéo dont je vous propose ici quelques images :


Bat Ye'or serre la main de Shimon Pérès.



Vue globale de la salle de réception de la Présidence israélienne pendant le discours de l'ambassadeur suisse en Israël, Walter Haffner. Au premier plan, à droite, Shmuel Toledano, ancien directeur adjoint du Mossad pour la diaspora.



Le Président israélien en compagnie de Tova Ronel, veuve d'Ephraïm Ronel, l'agent résident du Mossad qui supervisait l'Opération Mural depuis Paris.



De gauche à droite : Littman, alias "Mural", le Président israélien Shimon Pérès et Shmuel Toledano, numéro 2 du Mossad et adjoint du légendaire directeur Isser Harel.

"David Littman, c'était comme  trouver le bon chapeau avec la bonne tête" a dit Toledano, l'un des dirigeants les plus influents de l'histoire du Mossad qui veilla sur les secrets d'Israël pendant vingt-trois ans (1953-1976) avant d'entrer à la Knesset.


Pinhas Katsir, alias "Jacques" (nom de code "Gino"), officier du Mossad au Maroc, salue le Président israélien.



David Littman plaisante avec le Président israélien.
Shimon Pérès était Ministre de la Défense à l'époque de l'opération Mural.

Cliquez-ici pour voir la vidéo

Drzz
Drzz est un blog d'informations et d'analyses recommandé par Guy Millière : http://leblogdrzz.over-blog.com   
5 commentaires
Bravo aux Littman. Espérons qu'à cette occasion Bat Yeor aura pu expliquer à Shimon Perès combien est erroné son rêve d'un "nouveau Moyen-Orient"..
Envoyé par Michel_048 - le Lundi 23 Février 2009 à 10:31
Phénoménal cette action du mossad et cette rencontre! merci à "drzz"
Envoyé par Benjamin - le Mardi 24 Février 2009 à 09:40
cela prouv e bien que JAMAIS AU GRAND JAMAIS ON NE PEUT FAIRE CONFIANCE à qui je pense et s entendre avec eux ___pour cette raison les diplomate's de tous les pays qui veulent créer 2 états sont dans le broullard quand toute cette mascarade finira___
Envoyé par Roland_004 - le Mercredi 25 Février 2009 à 14:40
Il en faudrait beaucoup des David Littman maintenant, pour assurer la relève. Ce type a fait un boulot extraordinaire. Bravo à lui et à ses équipes.

Chalom et HAM ISRAEL HAYE
Envoyé par Viviane_005 - le Vendredi 27 Février 2009 à 09:21
Oui, bravo aux Littman et à tous ceux qui ont aidé au succès de cette opération. Ce qui serait bien, ce serait que Bat Ye'or puisse expliquer à Nicolas Sarlozy et à d'autres que l'Eurabia est un danger mortel pour l'Europe : invasion et colonisation, dhimmisation et, in fine, islamisation complète.
Envoyé par Edmond_002 - le Dimanche 1 Mars 2009 à 05:49
Ajouter votre commentaire !
Adresse email :
Mot de passe :
Votre commentaire : 0/1500 caractères
Ajouter le smiley Sourire Ajouter le smiley Rigole Ajouter le smiley Choqué Ajouter le smiley Clin d'oeil Ajouter le smiley En colère ! Ajouter le smiley Embarrassé Ajouter le smiley Tire la langue Ajouter le smiley Star Ajouter le smiley Triste
Vous devez être membre de Juif.org pour ajouter votre commentaire. Cliquez-ici pour devenir membre !
Membre Juif.org





Dernière mise à jour, il y a 60 minutes