English Version Force de Défense d'Israel sur Internet
Inscription gratuite
AccueilInfos IsraelBlogs Juifs et IsraéliensVidéo IsraelOpinions : monde Juif et IsraelLe MagTOP SitesLa BoutiqueJuif.org TV
Une famille juive enquête sur son passé
Une famille juive enquête sur son passé

Après la guerre, durant des années, leurs parents leur ont rappelé la tragédie qui a frappé cette famille juive, à Langeac. Aujourd'hui, deux soeurs essaient de rassembler les pièces manquantes à leur histoire. En espérant qu'il ne soit pas trop tard?

« Nos parents n'ont jamais pu revenir à Langeac. C'était trop dur. Mais ils parlaient très souvent des événements qu'ils y avaient vécus. Et de notre grand-mère, Rosa Anghert, qui y fut arrêtée ».

 

La semaine dernière, Jacqueline Frank et sa soeur Isabelle Weisz (habitante de Jérusalem), ont séjourné à Langeac, à la recherche d'informations sur le passé de leur famille juive. « Après l'occupation du sud de la France, mes parents y avaient loué une maison qui appartenait à la famille Brun, rue De Lattre de Tassigny, rapporte Jacqueline Frank. J'avais deux ans. C'était a priori une cachette sûre. Quand ma grand-mère a eu des problèmes de santé, ils ont appelé mon oncle de Clermont-Ferrand, le docteur Anghert. Seulement, quelques jours plus tard, la "Feld Gendarmerie" est venue pour le chercher. Ma mère leur a répondu qu'elle ne le connaissait pas, et il a eu le temps de s'échapper par la fenêtre du rez-de-chaussée. Mon père, qui faisait ses courses à Langeac, a été prévenu par des commerçants de ne pas rentrer chez lui. Durant ce temps, comme j'étais en pleurs, un Allemand m'a dit dans un bon français de ne pas avoir peur, qu'il avait une petite fille de mon âge. Quand ma mère, qui prétendait être la femme de ménage, leur a demandé si elle pouvait prendre un vêtement pour moi, ils ont accepté. Nous avons donc pu nous échapper par la porte de derrière. Seule ma grand-mère, qui plumait un poulet dans la remise, a été arrêtée, puis déportée à Auschwitz, où elle est morte ».

 

Après l'arrestation, des scellés ont été apposés sur la maison. « Le village s'est alors occupé de nous, témoigne Jacqueline Frank. Surtout le curé? Nous sommes restés plusieurs mois cachés dans une institution religieuse de Langeac. Un orphelinat ou peut-être une école? Mes parents restaient enfermés dans leur chambre. Moi, je mangeais avec d'autres enfants. La photo avec soeur Élisabeth dont nous disposons (voir ci-contre) date de cette période-là. Depuis notre arrivée, nous sommes passées chez les soeurs Dominicaines, mais il s'avère que ce n'est pas leur ordre qui nous a recueillies. Nous cherchons donc toujours des informations. »

 

La famille a ensuite trouvé refuge au lieu-dit de La Chalède (près de Langeac). C'est à Langeac, en janvier 1945, qu'est née la seconde fille, Isabelle. Aujourd'hui âgée de 65 ans, mariée à Georges Weisz (auteur d'un livre sur Théodore Herzl), elle revenait pour la première fois sur les lieux de sa naissance.

 

« C'est un peu le voyage du saumon : je retourne à ma source ! Notre véritable nom était Poznanzki. Je suis venue pour reconstituer les pièces du puzzle. C'est important pour nos enfants aussi. Puis l'histoire de ma grand-mère, c'est un peu mon membre "fantôme"? »

Source : Chantal Béraud pour ‘La Montagne.fr'

Ajouter votre commentaire !
Adresse email :
Mot de passe :
Votre commentaire : 0/1500 caractères
Ajouter le smiley Sourire Ajouter le smiley Rigole Ajouter le smiley Choqué Ajouter le smiley Clin d'oeil Ajouter le smiley En colère ! Ajouter le smiley Embarrassé Ajouter le smiley Tire la langue Ajouter le smiley Star Ajouter le smiley Triste
Vous devez être membre de Juif.org pour ajouter votre commentaire. Cliquez-ici pour devenir membre !
Membre Juif.org





Dernière mise à jour, il y a 40 minutes