English Version Force de Défense d'Israel sur Internet
Inscription gratuite
AccueilInfos IsraelBlogs Juifs et IsraéliensVidéo IsraelOpinions : monde Juif et IsraelLe MagTOP SitesLa BoutiqueJuif.org TV
D. soldat d’excellence de l’unité d’élite Duvdevan : “si on veut – on peut”
D. soldat d’excellence de l’unité d’élite Duvdevan : “si on veut – on peut”

Le cadet D, contrairement au reste de ses frères d’armes, a passé son enfance en tant que berger et a quitté l’Éthiopie pour immigrer en Israël à l’âge de 17 ans. Alors qu’il n’avait en poche qu’un enseignement primaire, il s’est battu pour obtenir son diplôme d’études secondaires et n’a pas pas baissé les bras même durant son service militaire pour exaucer son souhait d’intégrer l’unité d’élite Duvdevan. Son plus grand rêve était de devenir officier, un rêve qu’il réalise aujourd’hui.

C’est durant son apprentissage de l’hébreu à l’Oulpan (école linguistique) que le cadet D. a été approché par le mouvement “Ahrei” (après) qui lui a proposé d’intégrer Tsahal. “Mon hébreu s’améliorait de jour en jour et je commençais à m’intégrer socialement”, se souvient-il. “J’ai vraiment aimé cette période. Nous avons beaucoup voyagé et je me suis naturellement connecté aux gens ce qui m’a encore plus donné envie de m’engager”, a-t-il ajouté.
Soldats de Duvdevan

Le cadet D. a postposé son enrôlement à l’armée afin de terminer ses études secondaires. Après trois ans d’études, il a enfin pu commencer à réaliser son rêve. Lorsqu’il a commencé son service militaire, il a été affecté à la base de Mihve Alon, spécialisée dans la formation des nouveaux immigrants pour qu’il perfectionne encore un peu plus son hébreu.

“Je savais que je voulais être combattant, j’ai donc passé les tests d’entrée de la Brigade Parachutistes, avec succès. Je me suis ensuite battu pour passer les tests d’entrée pour l’unité d’élite Duvdevan. Ca été très dur mais finalement, j’ai pu tenter ma chance et j’ai été accepté”, raconte-t-il avec un petit sourire.

Quelques semaines après avoir intégré l’unité, le cadet D. a suivi une formation paramédicale et l’a terminée avec les honneurs. “J’ai appris beaucoup de choses, en particulier les différentes techniques pour traiter les personnes dans le besoin.”
Soldats de Duvdevan

Il a ensuite réincorporé au sein de son unité pour servir en tant que combattant. En vue de ses exploits extraordinaires dans le rôle d’aide-soignant combattant, le cadet a reçu la médaille du chef d’état-major lors de la fête de Souccot.

    “C’est ma mission et c’est pour ça que je me suis engagé, je ne pense donc pas avoir accompli un exploit particulier”, admet-il.

“Je suis content que l’on pense ça de moi. Le chef d’état-major m’a demandé comment j’explique le fait que je sois arrivé il y a sept ans en Israël, que je sois devenu combattant, que j’excelle dans mon travail et que j’ai sauvé un ami au combat ? Je lui ai répondu que chacun a un rôle dans ce monde et que le mien est celui que je fais maintenant.” Malgré toutes les formations possibles en poche, le cadet D. reste insatisfait. Il lui manque encore une chose, devenir officier de Tsahal.

“Dès les premières étapes de mon enrôlement, j’ai fait part de mon souhait de devenir officier”, a rappelé le cadet tout souriant et a ajouté : “j’aime ce pays et je sens que je dois contribuer à l’État d’Israël. En tant qu’officier, j’aurais une certaine influence au sein de ma communauté éthiopienne et pour moi personnellement, c’est une chose très importante”.

Pour différentes raisons, le cadet n’a pas pu rejoindre le cours d’officier et quatre mois avant la fin de service, son rêve semblait être perdu. Mais comme à son habitude, le cadet D. n’a pas baissé les bras et a continué de se battre ! “On m’a invité à une conférence présidée par la responsable des Ressources Humaines, le général Barbivai, à Mihve Alon”, a-t-il expliqué. “Ils m’ont posé des questions et à la fin, le général Barbivai m’a demandé de lui raconter brièvement mon parcours militaire.”

Le cadet D. lui a par ailleurs  raconté qu’il aimait les navigations militaires, que c’est grâce à ses jambes qu’il a découvert et a appris à aimer Israël et que c’est grâce à cet apprentissage qu’il connaît désormais la terre qu’il protège.

Au cours de la conversation, le général Barbivai a demandé au cadet s’il avait un rêve, il lui a répondu : “je veux être officier.” Le général Barbivai a exprimé son intérêt pour la question et lui a rappelé qu’il terminait son service dans 4 mois. Le cadet lui a alors répondu : “je sais qu’il ne me reste plus que quatre mois mais je veux sortir en cours d’officier. Si j’en ai la possibilité, je n’y réfléchirais pas à deux fois”, se souvient le cadet.

Le général a promis d’examiner sa requête et le lendemain, le téléphone a sonné et le commandant du cadet lui a demandé d’arriver dimanche à la première heure afin de passer les examens d’entrée au cours d’officiers. “Lorsqu’ils m’ont annoncé que j’avais réussi les tests, je n’y croyais pas et j’ai fondu en larmes à cause de l’émotion qui m’envahissait. J’ai réalisé qu’à partir de ce moment-là, j’avais une nouvelle mission et que je devais l’accomplir du mieux possible”, a conclu le cadet.

“Si vous avez un rêve, vous pouvez le réaliser”

Le cadet D. a accompli sa mission et est bel et bien devenu officier. Pendant la formation, il a battu le record de la course de 10 km et a été nommé “soldat d’excellence” de son cycle. Il semble que l’excellence continue d’accompagner le cadet dans toutes les étapes de sa vie. Mais pour lui, l’excellence est moins importante que l’accomplissement des missions qui lui sont données. “Mon objectif est de faire du mieux que je peux et de rester humble et humain”, a-t-il expliqué.

    “Si vous avez de la volonté et de l’envie alors vous pouvez contribuer à beaucoup de choses.  Si on veut – on peut. Telle est ma devise”

10 commentaires
SI ON VEUT, ON PEUT: c'est tellement vrai, et félicitations à ce jeune Ethiopien qui, à force de persévérance et de travail, a su et pu réaliser son rêve et remercier, à sa façon, Israêl qui l'a accueilli et l'a aidé.

Quand on compare aux "rêves" des terroristes enturbannés: la haine, les provocations, l'illetrisme, la paranoïa, etc... on peut se demande raisonnablement comment le monde, dit civilisé, peut leur accorder le moindre crédit, si ce n'est à cause de ce foutu pétrole arabo/muzz, qui va bientôt se tarir (amen) et dont le tarissement ramènera le monde entier à une plus juste vue des choses, au lieu de toujours critiquer et agresser Israêl, l'"unique obejet de leur ressentiment"....

AM ISRAEL HAY
Envoyé par Viviane_005 - le Mardi 10 Septembre 2013 à 23:53
TOUT A TON HONNEUR D-ieu TE PROTEGE ET BENIS TOUTE TSAHAL AMEN.
Envoyé par Mair_003 - le Dimanche 13 Octobre 2013 à 08:21
Félicitations au cadet D. pour son brillant parcours à Tsahal! Mais aussi félicitations à Tsahal et, par ricochet, félicitations à l' État d' Israël pour l' intégration réussie de ce jeune éthiopien. Son histoire me fait penser à celle du Roi David. Et pour cause, non seulement il a une de ses initiales (D), mais il a été berger avant d' être soldat d' élite comme David- jeune qui a vaincu le géant Goliath!
Chapeau donc au cadet D., à Tsahal et à Israël
Rendez-vous à Jérusalem! Sourire
Envoyé par Tanoh - le Dimanche 13 Octobre 2013 à 19:01
Il y a trois pôles de communication pour réparer son cœur afin de pouvoir recevoir de façon positive la miséricorde divine .
1 Le Tsadik parler avec lui il englobe tout le spirituel du monde
2 Un ami qui cherche D. et qui va nous inspirer de sa façon spécifique de le faire.
3 Parler avec D. de manière a faire vivre notre âme qui est une partie divine
Ces trois aspects apparaissent dans la Birkat Cohanims pour réparer notre cœur afin que la lumière de la bonté Divine ne nous entraîne pas vers les plaisirs de ce monde mais vers l'amour d'Hachem.
youtube.com/watch?v=3DA7-NlQPY8
breslev.fr/avraham-ifrah-Communiquer-parfaitement-en-3-points-et-attirer-la-Bracha,5539.html
Envoyé par Dan Haim - le Jeudi 17 Octobre 2013 à 19:12
Ca une tenacite' inebralenble
Envoyé par Eric_048 - le Lundi 11 Novembre 2013 à 10:49
" ce foutu pétrole arabo/muzz, qui va bientôt se tarir (amen) et dont le tarissement ramènera le monde entier à une plus juste vue des choses" ...................dis-tu Viviane. Je vois ce que tu veux dire, Viviane, malheureusement, de même qu'il ne faut pas attendre d'être en péril, pour se tourner vers D. et se construire grâce à ses conseils, je crains fort que l'absence de pétrole ne calme ni l'avidité pathologique du monde entier, ni ne le rende plus sensible et intelligent. Spinoza, s'il avait raison, disait: les corps agissent sur les corps, l'esprit agit sur l'esprit. bien à toi, Viviane.
Envoyé par Laurent_033 - le Lundi 11 Novembre 2013 à 22:52
Merci de ta réponse, Laurent_033, tu n'as pas tort, effectivement.

AM ISRAEL HAY
Envoyé par Viviane_005 - le Mardi 12 Novembre 2013 à 08:12
je suis trop vieux pour ce genre de parcours mais mon fils, oui
Envoyé par Amadou_001 - le Jeudi 19 Décembre 2013 à 22:54
JE CONNAIS UNE SOCIETE DANS CE MONDE A LAQUELLE SI LA LOYAUTE ET L'HONNETETE PREDOMINE LA REUSSITE EST EVIDENTE, C'EST L'ETAT D'ISRAEL. C'EST POUR CETTE RAISON QUE JE ME BATTRAIS POUR ACQUERIR LA CONFIANCE ET ME RETROUVER UN JOUR EN ISRAEL.
Envoyé par Rachid_011 - le Lundi 6 Janvier 2014 à 15:50
Très bien dit Rachid_011, c'est tout à votre honneur d'écrire ce genre de post, même si vous savez pertinemment que sur un site Juif, vous ne risquez pas grand' chose, car vu votre pseudo, vous n'êtes ni Juif ni Israélien.

Par contre, si je peux me permettre un conseil amical, essayez de faire passer aussi votre message à vos frères/soeurs, ceux qui se disent "modérés", mais qu'on n'entend jamais, qui ne condamnent pas les crimes commis par ceux qui se disent leurs "frères", et qui ne sont que des assassins.

Nous savons tous combien les islamistes sont barbares, y compris contre leurs propres frères. Il n'est qu'à voir et entendre ce qui se passe en syrie, égypte, etc.pour comprendre que personne au monde ne peut attendre RIEN DE BON de ces sauvages.

Par contre, si ils se sentent si "forts", c'est qu"'ils n'ont en face d'eux que des occidentaux "pantalons à quartz", brels de chez brels, et des "frères" soit muets de peur, soit contents au fond d'eux, mais ne le manifestent pas ouvertement.

un 1er travail à faire de votre côté, serait un prosélytisme chez vos frères/soeurs pour les inciter à "ouvrir leur bouche" sans peur. Ces voyous sont des lâches qui se sauveront si vous leur "soufflez dessus".

Ces barbares sans foi ni loi qui osent justifier leurs crimes contre l'humanité au nom d'un "allahbar" dont ils montrent une image terrible et effrayante, vous rendent ainsi tous coupables par complicité: "qui ne dit mot consent". Pensez-y.

AM ISRAEL HAY
Envoyé par Viviane_005 - le Lundi 6 Janvier 2014 à 20:18
Ajouter votre commentaire !
Adresse email :
Mot de passe :
Votre commentaire : 0/1500 caractères
Ajouter le smiley Sourire Ajouter le smiley Rigole Ajouter le smiley Choqué Ajouter le smiley Clin d'oeil Ajouter le smiley En colère ! Ajouter le smiley Embarrassé Ajouter le smiley Tire la langue Ajouter le smiley Star Ajouter le smiley Triste
Vous devez être membre de Juif.org pour ajouter votre commentaire. Cliquez-ici pour devenir membre !
Membre Juif.org





Dernière mise à jour, il y a 23 minutes