English Version Force de Défense d'Israel sur Internet
Inscription gratuite
AccueilInfos IsraelBlogs Juifs et IsraéliensVidéo IsraelOpinions : monde Juif et IsraelLe MagTOP SitesLa BoutiqueJuif.org TV

Opinions

Des négociations de dupes

Des négociations de dupes

Les élections législatives israéliennes sont à peine passées que l’Union européenne et les Usa pressent Israël à « reprendre les négociations » avec l’Autorité palestinienne (AP). Bien que chacun peut s’apercevoir que le Premier Ministre israélien n’a jamais rompu celles-ci, voire à appeler à plusieurs occasions le Président de l’AP Mahmoud Abbas à reprendre les pourparlers, on voit mal quelle (s) condition (s) ‘’palestinienne (s)’’ acceptera de satisfaire Benjamin Netanyahou pour faire redémarrer le processus de paix ?

Mais pour le besoin de l’analyse, admettons que celui-ci reprenne et que les parties en viennent à débattre des principaux sujets qui les opposent.

Le premier d’entre eux sera de tracer les frontières. Quelle que soit la composition du futur gouvernement, les blocs d’implantations seront partie intégrante de l’état d’Israël. Restera à régler le sort des quelque dizaines de milliers d’Israéliens demeurant hors de ces blocs. L’UE et les USA feront-ils alors pression pour que la Judée et la Samarie, terres historiquement juives, deviennent judenrein ? Le bon sens dira non, la réalité répondra oui. Les Israéliens désireux de la fin du conflit ne rechercheront pas ici à faire capoter les négociations par un refus de rapatrier leurs concitoyens.

Le deuxième litige porte sur Jérusalem et principalement sur la ville sainte. Quelle que soit les partis susceptibles de composer le futur gouvernement israélien, tous refusent d’emblée le partage de la ville. « Une et indivisible » tel est le leitmotiv des programmes de chacun, suivant en cela l’exigence de la très grande majorité d’un peuple qui sait que cette ville n’a eu aucune importance pour le monde musulman avant sa reconquête, en 1967, lors de la guerre des six jours. L’UE et les USA feront-ils pression pour un partage ? Le bon sens répond non la réalité répond oui tout en sachant que la partie ‘’palestinienne’’ s’y refusera de la même manière que lors des propositions d’Ehud Barak en l’an 2000 et celles d’Ehud Olmert en 2008. A la rigueur admettront-ils l’administration israélienne du Mur Occidental mais pas celle du Mont du Temple et de ses vestiges devenus, par la magie de la propagande, le troisième lieu saint de l’Islam. Une ‘’sainteté’’ totalement ignorée par le Coran.

A ce stade, les négociations ont de fortes chances de se figer. Mais pas autant que lors de la discussion du troisième (mais pas le dernier) point litigieux.

Saëb Erekat, lors d’une interview à The Telegraph, a estimé le nombre de « réfugiés palestiniens » à sept millions. Des individus n’ayant aucun lien avec l’état du peuple juif sauf d’être les descendants de ceux qui quittèrent le pays en 1948, le temps que les Juifs soient jetés à la mer par les armées sœurs.  Des êtres élevés dans la haine et l’esprit de revanche et exigeant la ‘’justice’’ du « droit au retour » au sein, non pas du nouvel état créé pour cela, mais de l’état hébreu. Un retour qui sera, évidemment, pas même envisagé par celui-ci. L’UE et les Usa feront-ils pression sur l’état juif quitte à mettre en péril, par la démographie, sa survie ? Le bon sens répond non, la triste réalité répond oui.

Chacun constatera que le bilan de cette ‘’paix’’ négociée reviendra à forcer Israël à accepter qu’une terre supplémentaire soit nettoyée de la présence de Juifs, que le premier lieu saint du Judaïsme soit entre les mains d’étrangers et que son existence, comme état et refuge du peuple juif, soit menacée.

Tout quidam doté d’intelligence s’apercevra donc que cette ‘’Paix’’ est synonyme d’éradication programmée de la seule nation du peuple juif. Celui-ci acceptera t-il de signer une telle paix qui s’apparente à une capitulation ? Seul le fou répondra oui !

Celui-ci ne s’interrogera donc pas sur les raisons qui poussent l’UE et les USA d’Obama à exiger la reprise de ces négociations de dupes sans auparavant s’assurer que les ‘’Palestiniens’’ admettent explicitement la pérennité et les droits du peuple israélien sur sa terre ? Une attitude qui démontre, pour le moins, l’inimitié de ceux qui se targuent d’êtres les ‘’amis’’ d’Israël.

Des ‘’raisons’’ qu’ils justifieront mais s’inscrivant totalement en contre des intérêts fondamentaux de la nation du peuple juif.

On peut donc prendre date, malgré les volontés de relancer les négociations annoncées par Yaïr Lapid et son parti Yesh Atid ou par Tsipi Livni et son parti Hatnouah et quand bien même tous deux seuls titulaires de la charge des négociations dans le futur gouvernement, que la véritable paix ne s’installera pas sous le troisième et nouveau mandat de Benjamin Netanyahou, qui sera, inévitablement, désigné comme fautif de cet état de fait.

De cela nul ne sera étonné ! Ni même de la poursuite de la délégitimation de l’Etat d’Israël à travers les instances internationales sans que les ‘’amis’’, préoccupés de leurs seuls intérêts mercantiles et politiques, interviennent pour y mettre définitivement fin.

L’isolement diplomatique de cet état est déjà là ! Aux Israéliens d’en prendre note et d’agir en conséquences !

Victor PEREZ ©

Ajouter votre commentaire !
Adresse email :
Mot de passe :
Votre commentaire : 0/1500 caractères
Ajouter le smiley Sourire Ajouter le smiley Rigole Ajouter le smiley Choqué Ajouter le smiley Clin d'oeil Ajouter le smiley En colère ! Ajouter le smiley Embarrassé Ajouter le smiley Tire la langue Ajouter le smiley Star Ajouter le smiley Triste
Vous devez être membre de Juif.org pour ajouter votre commentaire. Cliquez-ici pour devenir membre !
Membre Juif.org





Dernière mise à jour, il y a 35 minutes