English Version Force de Défense d'Israel sur Internet
Inscription gratuite
AccueilInfos IsraelBlogs Juifs et IsraéliensVidéo IsraelOpinions : monde Juif et IsraelLe MagTOP SitesLa BoutiqueJuif.org TV

Opinions

Mises à jour sur le paradoxe israélo-arabe

Mises à jour sur le paradoxe israélo-arabe

S'appuyant sur mon analyse dans les Arabes d'Israël vivent en plein paradoxe , voici des évolutions occasionnelles, notables concernant cette population:

Un rapport de Tira, Israel, par Edmund Sanders dans le Los Angeles Times sur les citoyens arabes en Israël déplorent le manque de police saisit le paradoxe de la vie arabe israélienne:

    «Lorsque les habitants de ce village arabe autrefois paisible se sont rassemblés pour protester contre ces dernières fusillades style gang dans leur communauté, la colère s'est rapidement focalisée sur la police israélienne. Les résidents ont soulevé des pancartes, "la police ce sont des terroristes." Les dirigeants locaux ont récité une liste familière des plaintes; la police traité les Arabes comme des citoyens de seconde classe: elle ne parvient pas à poursuivre les nombreux criminels et ne saisit pas suffisamment d'armes illégales; on ne peut pas lui faire confiance.

    Compte tenu de cette animosité, la dernière demande des manifestants était un peu surprenante. Ils ont demandé au gouvernement israélien d'affecter plus de policiers à Tira. "Il n'y a plus d'autre solution ", le maire de Tira Mamoun Abdul Hai plus tard, a dit de cette communauté de 22.000 résidents. «Nous ne pouvons plus le supporter. Nous n'avons pas l'argent et les ressources pour le faire nous-mêmes.»

    L'augmentation récente des meurtres et de la violence des gangs dans les villes et les cités arabes forcent les Israéliens arabes à repenser la résistance passée opposée à l'accueil de la police dans leurs communautés. Les communautés arabes israéliennes de l'an dernier ont représenté 67% des 135 homicides à l'échelle nationale, 70% des tentatives d'homicides et 52% de tous les incendies criminels, d'après les chiffres du gouvernement. Mais les Arabes ne représentent qu'environ 20% des israéliens sur environ 8 millions de personnes.

(29 Octobre 2012)

Mise à jour du 30 octobre 2012: "Un soi-disant nouveau leader des Arabes d'Israël exhorte à la pleine intégration avec Israël: le politicien bédouin Aatef Karinaoui lance une offre à la Knesset, en claquant la porte aux députés arabes et en appelant à un« printemps arabe »pour fournir une nouvelle direction pour sa communauté. " C'est un article paru dans le Times of Israël écrit par Philippe Assouline décrivant l'émergence de Aatef Karinaoui, marquant un nouveau développement plein d'espoir sur la scène israélo-arabe.

Mise à jour du 12 novembre 2012: Faina Kirshenbaum, un député de Yisrael Beytenu, a prononcé un réquisitoire cinglant inhabituelle des Arabes israéliens lors d'un récent colloque:

    «Les Arabes en Israël veulent l'égalité des droits, mais ne contribuent pas à l'Etat. Pour recevoir les mêmes droits, ils doivent contribuer au pays comme tout autre citoyen et faire trois ans de service [militaire ou civil] dans leurs communautés. ... Ils ne paient, plus ou moins, pas d'impôts et reçoivent des fonds importants du gouvernement. Ils payent 400 millions de shekels en impôts, mais ils reçoivent au moins 11 milliards de shekels dans les avantages fournis par le gouvernement.

Mise à jour du 19 décembre 2012: L'Associated Press trouve que, en dépit des griefs des Arabes israéliens à propos de questions pratiques, le parti de Aatef Karinaoui «ne trouve pas beaucoup de force »

Mise à jour du 1er janvier 2013: (1) Le Bureau central de statistiques d'Israël a publié des chiffres de la population sur la nouvelle année civile. La population israélienne totale s'élève à 7.981.000, dont 75,4 pour cent sont des Juifs et 20,6 pour cent sont des Arabes, ce qui correspond à environ 1,6 millions de personnes.

(2) Efraim Karsh s'attaque à la notion que la privation est à l'origine du mécontentement arabe israélienne: Il note

    «la conviction très répandue que le ressentiment et la méfiance desArabes envers l'Etat juif sont des corollaires de la privation socio-économique et que, avec la richesse croissante, ces sentiments seraient supplantés par leurs contraires. Le fait que l'hostilité arabe n'avait pas cédé, mais au contraire s'était intensifiée, a donc été considérée comme une preuve que le «secteur arabe» avait été victime d'une discrimination officielle et n'avait pas encore reçu «sa part équitable des ressources de l'État».

    Malheureusement, cette théorie est fausse en général, et surtout fausse dans ce cas particulier. Dans le monde moderne, ce ne sont pas les pauvres et les opprimés qui ont conduit les grandes révolutions et / ou ont réalisé les pires actes de violence; mais plutôt, ce sont les avant-gardes militantes parmi les milieux les plus instruits et plus fortunés de la société. C'est donc ainsi avec les Arabes palestiniens - tant dans la Palestine mandataire que dans l'Etat d'Israël. Plus ils sont devenus prospères, riches, mieux instruits, plus forte et plus bruyante s'est faite l'incitation de leurs dirigeants contre leur état de citoyenneté, au point d'ouvrir le rejet des principes fondamentaux qui sous-tendent son existence même.

Karsh soutient ensuite cette question avec une recherche et une argumentation importantes.

Mise à jour du 23 janvier 2013: le parti d'Aatef Karinaoui, al-Amal li-Taghyir ("Espoir pour le changement) n'a pas du tout séduit les Arabes israéliens à l'élection d'hier, lesquels ont voté, comme toujours, pour les partis fanatiques. Mise à jour du 30 janvier 2013: les derniers chiffres non officiels, provenant des élections du 22 janvier font la liste des dizaines de partis obtenant entre 884.631 voix et 461 voix; «Espoir pour le changement» n'est pas listé ici, ce qui souligne son échec complet.

Par Daniel Pipes
http://fr.danielpipes.org/blog/2012/10/mises-a-jour-sur-le-paradoxe-israelo-arabe
Version originale anglaise: Updates on the Israeli Arab Paradox
Adaptation française: Anne-Marie Delcambre de Champvert

Ajouter votre commentaire !
Adresse email :
Mot de passe :
Votre commentaire : 0/1500 caractères
Ajouter le smiley Sourire Ajouter le smiley Rigole Ajouter le smiley Choqué Ajouter le smiley Clin d'oeil Ajouter le smiley En colère ! Ajouter le smiley Embarrassé Ajouter le smiley Tire la langue Ajouter le smiley Star Ajouter le smiley Triste
Vous devez être membre de Juif.org pour ajouter votre commentaire. Cliquez-ici pour devenir membre !
Membre Juif.org





Dernière mise à jour, il y a 9 minutes