English Version Force de Défense d'Israel sur Internet
Inscription gratuite
AccueilInfos IsraelBlogs Juifs et IsraéliensVidéo IsraelOpinions : monde Juif et IsraelLe MagTOP SitesLa BoutiqueJuif.org TV

Opinions

Israël, le Crif et les ‘’valeurs’’ de La Cimade

Israël, le Crif et les ‘’valeurs’’ de La Cimade

La Cimade selon sa définition est une association charitable de «solidarité active avec les migrants, les réfugiés et les demandeurs d'asile ». Sa devise est « L’humanité passe par l’autre ». A ce titre, cette association est, assurent ses délégués régionaux en région PACA Françoise Rocheteau et Jean-Pierre Cavalié, « maintes fois mentionnée dans le livre des Justes pour les actions très courageuses que nombre de ses membres ont mené au cours de la seconde guerre mondiale en faveur de toutes les personnes recherchées par les autorités allemandes et françaises. Juifs essentiellement, (…) »

Au nom de cette histoire, la Présidente du CRIF Marseille Michèle Teboul, dans une lettre (1) datée du trois décembre 2012, a invité La Cimade Provence-Alpes-Côte d’Azur à participer le vingt janvier 2013 à une manifestation commémorant le soixante-dixième anniversaire des rafles du centre ville de Marseille.

Dans leur réponse (2), ces mêmes délégués ‘’au nom des valeurs’’ qui les animent ont repoussé l’invitation car « engagés sur une question qui nous oppose : la politique, à nos yeux coloniale et discriminatoire de l’Etat d’Israël à l’encontre des Palestiniens, en violation du droit international ». Ne désirant ni « garder silence » sur leurs convictions ni « faire scandale » en ce jour de recueillement, ils ne seront donc pas sur place pour rappeler le souvenir de ceux qui furent raflés, déportés puis assassinés. Qu’ils soient Juifs, opposants politiques, Tsiganes, Rom ou homosexuels.

La première question qui interpelle tout quidam honnête est de chercher à connaître la nationalité du CRIF ? Cette association est-elle israélienne ou même représentant de ce pays en France pour que le sujet du conflit lui soit opposé ainsi ?

La deuxième interrogation tend à savoir si la divergence d’opinion excuse ce mépris à l’encontre de la mémoire de disparus ? Est-ce dorénavant un délit que de s’afficher pro-israélien ?

Mais le plus important n’est pas à proprement parler dans ces deux questions mais dans les ‘’valeurs’’ affichées par La Cimade dans leur courrier expliquant leur renonciation à participer à la cérémonie.

La première d’entre elles serait « L’humanité avant la nationalité ».

Faudrait-il que les Israéliens fassent passer ‘’l’humanité’’ du Hamas, du Djihad islamique voire même du Fatah du ‘’modéré’’ Mahmoud Abbas refusant l’existence d’un état pour le peuple juif, avant la défense de l’état qui les protège ? Cette valeur ‘’humaine’’ les aurait-elle protégés, au mieux, de la qualité d’apatrides qui leur était et leur est toujours destinée ?

Bien sûr que non !

La deuxième valeur est « la responsabilité avant l’obéissance » qui rappelle les actions des Justes face à la barbarie des nazis.

Un juste, quel qu’il soit, aurait-il refusé d’obéir à l’ordre de défendre son pays et donc sa famille, ses proches et tous les autres du danger de les voir jetés à la mer en 1948, 1956, 1967, 1973, etc. ? Est-ce responsable de voir toutes les offres israéliennes de paix rejetés par les ‘’Palestiniens’’ qui, parallèlement, exigent un « droit de retour » de millions de « réfugiés » au sein même du seul état du peuple juif à travers la planète, afin de l’éradiquer par la démographie ? N’est-ce pas là une preuve flagrante d’inhumanité provenant du sentiment nationaliste ‘’palestinien’’ que condamne La Cimade ?

L’a-t-elle un jour condamné ? Pas à ce jour !

La dernière valeur mise en avant assure « Le droit avant les lois ». A savoir, le droit fondamental de la personne humaine que La Cimade oppose à l’Etat d’Israël. Un droit qui doit pousser tout citoyen israélien à désobéir aux lois du pays librement décidées par ses élus.

Quand bien même ce pays ferait face à un objectif d’éradication déclaré de la part des ‘’Palestiniens’’ mais aussi de très nombreux pays musulmans ? En un mot, l’israélien doit-il se suicider quitte à oublier son propre droit fondamental à vivre en toute sécurité chez lui ?

Evidemment que non !

Les valeurs affichées par La Cimade et sa logique s’articulent autour de la supposition qu’elles sont partagées par les ‘’Palestiniens’’ mais aussi par l’ensemble des pays musulmans. Ce qui n’est évidemment pas le cas ! Chacun admettra que le nationalisme musulman efface l’humanité individuelle, l’obéissance à tout prix déresponsabilise et la loi de l’Ouma gomme les droits fondamentaux.

Triste mais réel !

De quoi brider la confiance des Israéliens dans l’idéologie qui mène La Cimade et la rend aveugle à cette réalité. Un rejet qui évitera à celle-ci de commémorer la mémoire des Israéliens ayant été naïfs d’avoir cru que « l’humanité passe par l’autre», en l’occurrence l’ennemi, voire d’écarter une invitation à s’y rendre.

Victor PEREZ ©

Liens :
(1) : http://www.crif.org/sites/default/fichiers/images/documents/Courrier%20de%20Mich%C3%A8le%20Teboul%20au%20pr%C3%A9sident%20de%20la%20CIMADE%203%20d%C3%A9cembre%202012.pdf
(2) : http://www.crif.org/sites/default/fichiers/images/documents/Courrier%20de%20la%20CIMADE%20au%20CRIF%20Marseille-Provence%201er%20janvier%202013.pdf

Ajouter votre commentaire !
Adresse email :
Mot de passe :
Votre commentaire : 0/1500 caractères
Ajouter le smiley Sourire Ajouter le smiley Rigole Ajouter le smiley Choqué Ajouter le smiley Clin d'oeil Ajouter le smiley En colère ! Ajouter le smiley Embarrassé Ajouter le smiley Tire la langue Ajouter le smiley Star Ajouter le smiley Triste
Vous devez être membre de Juif.org pour ajouter votre commentaire. Cliquez-ici pour devenir membre !
Membre Juif.org





Dernière mise à jour, il y a 7 minutes