English Version Force de Défense d'Israel sur Internet
Inscription gratuite
AccueilInfos IsraelBlogs Juifs et IsraéliensVidéo IsraelOpinions : monde Juif et IsraelLe MagTOP SitesLa BoutiqueJuif.org TV

Politique Israël

Le premier ministre Benyamin Netanyahou s'envole pour la Chine en pleine crise de coalition

Le premier ministre Benyamin Netanyahou s'envole pour la Chine en pleine crise de coalition - © Juif.org

Le premier ministre Benyamin Netanyahou s'est envolé dimanche matin pour une visite d'état officielle en Chine alors qu'il fait face à une crise de coalition qui menace de dissoudre le gouvernement.

Netanyahou a déclaré que "nous allons marquer les 25 ans depuis l'établissement des relations entre Israël et cette grande puissance."

Netanyahou a également mentionné qu'Israël est en forte demande, "ce que vous pouvez comprendre des récentes visites à Washington, Moscou et plusieurs autres nations, et maintenant la Chine."

Le voyage se déroule dans le cadre d'une crise de coalition qui a incité à parler d'élections anticipées au sujet d'un débat controversé sur la création de la nouvelle Corporation de Radiodiffusion d'Israël (IBC).

Netanyahou a combattu l'IBC, qui remplacerait l'Autorité de Radiodiffusion d'Israël (IBA) et fonctionnerait sous un moindre contrôle du gouvernement.

Netanyahou a répondu à la crise en disant que le gouvernement est basé sur des accords de coalition, parmi eux, "il a été explicitement déterminé que toutes les parties sont obligés aux décisions prises par le Likoud, notre parti, sur le sujet des communications, y compris la fermeture de la société."

Netanyahou a réitéré des remarques qu'il a faites samedi soir dans lesquelles il a dit que le coût de l'IBA est moindre que serait celui du nouveau radiodiffuseur public.

"Envoyer des centaines de familles à la maison la veille de Pessah pour quoi ? Il ne peut y avoir de situation où nous, le Likoud, avec 30 mandats, respectons toutes les clauses pour les petits partis."

Netanyahou est revenu samedi soir sur l'accord de la semaine dernière avec le ministre des finances Moshe Kahlon pour établir la nouvelle société de radiodiffusion israélienne, mettant la coalition en crise. Les medias israéliens ont rapporté que Netanyahou menaçait de dissoudre le gouvernement si Kahlon n'acceptait pas de fermer l'IBC avant son lancement officiel le 30 avril.

"J'ai changé d'avis après une réunion que j'ai eue hier avec les employés de l'autorité israélienne de radiodiffusion," a écrit samedi Netanyahou sur sa page Facebook. "Au cours de la réunion, j'ai entendu des histoires déchirantes concernant des employés dévoués et expérimentés qui sont renvoyés chez eux à cause de l'IBC."

La rétractation de Netanyahou est intervenue après une semaine de tensions entre les membres de la coalition, alors que le président de Koulanou, Kahlon, a partagé avec le premier ministre une proposition pour un autre report de six mois du lancement de l'IBC. Les deux hommes ont accepté plus tard de soutenir la création comme prévu.

Pendant ce temps, comme on pouvait s'y attendre, le président du parti de gauche "Union Sioniste", Isaac Herzog, a dit qu'il a l'intention de démanteler le gouvernement et d'appuyer un vote de non-confiance.

1 commentaire
Tous ces comploteurs pensent-ils au bon fonctionnement de l'état ?
Ou pensent-ils seulement à leurs intérêts personnels et surtout à leurs ambitions
politiques ?
Envoyé par Yvan_001 - le Dimanche 19 Mars 2017 à 09:57
Membre Juif.org





Dernière mise à jour, il y a 27 minutes