English Version Force de Défense d'Israel sur Internet
Inscription gratuite
AccueilInfos IsraelBlogs Juifs et IsraéliensVidéo IsraelOpinions : monde Juif et IsraelLe MagTOP SitesLa BoutiqueJuif.org TV

Politique Israël

Netanyahou pas pressé de faire passer la clause d'annulation

Netanyahou pas pressé de faire passer la clause d'annulation - © Juif.org

Les chefs de la coalition se sont réunis pour une discussion sur la relation entre le système juridique et les branches législative et exécutive, qui s'est terminée ce matin sans aucune décision pratique.

Le premier ministre Benyamin Netanyahou, qui lors de la réunion de parti de jeudi a déclaré son intention de promouvoir le modèle de solution le plus large possible – le modèle britannique – a radicalement changé de ton ce matin.

Dans les discussions d'aujourd'hui, Netanyahou a appelé le modèle britannique, qui prive complètement les tribunaux de l'autorité d'annuler les lois, "d'extrême". Il n'a pas orienté la discussion vers des décisions opérationnelles immédiates.

Le procureur général Avichai Mandelblit, a exigé que, pour qu'une clause de surpassement l'emporte, une majorité de 70 membres de la Knesset soit requise pour la promulgation d'une loi rejetée par les juges.

Mandelblit a noté qu'il est possible d'augmenter la majorité requise pour disqualifier les lois à six juges sur neuf, mais d'un autre côté, la validité d'une loi d'annulation devrait être limitée à cinq ans seulement.

A la fin de la réunion, il a été convenu de poursuivre la discussion dans les prochains jours.

Le ministre des finances Moshe Kahlon a prévenu qu'il n'accepterait aucune solution globale et a demandé que l'accent soit mis uniquement sur la résolution de la question des infiltrés. "Nous venons juste de conclure une discussion avec le premier ministre et notre position est que nous soutiendrons tout ce qui apportera une solution au problème des infiltrés. Tous les autres caprices ne sont pas à l'ordre du jour," a déclaré Kahlon à sa sortie de réunion.

D'autre part, le président du parti Bayit Yéhoudi, Naftali Bennett, a déclaré que son parti exige des progrès immédiats : "compte tenu de l'érosion continue du pouvoir exécutif au cours des dernières années, il est temps que les juges retournent à la justice. Il est important que nous passions des paroles aux actes, et je soutiendrai toute version de la loi.

Le premier ministre Netanyahou a également mentionné la réunion lors de l'ouverture de la réunion du cabinet ministériel, affirmant qu'une "telle discussion a eu lieu la dernière fois il y a plus de 10 ans et se poursuivra plus tard cette semaine. Nous souhaitons trouver des solutions équilibrées et correctes."

Ajouter votre commentaire !
Adresse email :
Mot de passe :
Votre commentaire : 0/1500 caractères
Ajouter le smiley Sourire Ajouter le smiley Rigole Ajouter le smiley Choqué Ajouter le smiley Clin d'oeil Ajouter le smiley En colère ! Ajouter le smiley Embarrassé Ajouter le smiley Tire la langue Ajouter le smiley Star Ajouter le smiley Triste
Vous devez être membre de Juif.org pour ajouter votre commentaire. Cliquez-ici pour devenir membre !
Membre Juif.org





Dernière mise à jour, il y a 47 minutes