English Version Force de Défense d'Israel sur Internet
Inscription gratuite
AccueilInfos IsraelBlogs Juifs et IsraéliensVidéo IsraelOpinions : monde Juif et IsraelLe MagTOP SitesLa BoutiqueJuif.org TV

Politique Israël

Premier sondage en pleine tempête politique en Israël

Premier sondage en pleine tempête politique en Israël - © Juif.org

Un sondage mené par Panels Politics et publié dimanche par Walla est le premier reflet des intentions de vote suite à la scission du parti de droite Bayit Yéhoudi.

Selon le sondage, le Likoud resterait le parti le plus important, mais perdrait trois mandats au profit du nouveau parti Bennett-Shaked, passant de 30 sièges actuellement à 28 sièges.

Le parti « Nouvelle Droite » de Bennett et Shaked gagnerait 10 sièges, contre quatre seulement pour le parti Bayit Yéhoudi, qui franchirait à peine le seuil électoral minimal de 3,25%. Les 14 sièges combinés pour la Nouvelle Droite et Bayit Yéhoudi dépassent les chiffres du sondage précédent pour Bayit Yéhoudi quand Bennett était à sa tête. Bayit Yéhoudi a actuellement huit sièges à la Knesset.

Le parti Israël Beitenou d’Avigdor Liberman tomberait à quatre sièges, soit deux de moins que remportés en 2015, et un de moins qu’actuellement, à la suite du départ de la député Orly Levy en 2016.

Le nouveau parti de la député Levy, Gesher, remporterait quatre sièges, tandis que le parti Koulanou du ministre des finances Moshe Kahlon passerait de 10 sièges actuels à 5.

Le parti orthodoxe séfarade Shass passerait à peine le seuil minimum avec quatre sièges, soit trois sièges de mois qu’aujourd’hui, tandis que le parti religieux ashkénaze Judaïsme Unifié de la Torah remporterait sept sièges, gagnant un mandat.

Le parti Yesh Atid de Yair Lapid gagnerait 15 sièges, soit un gain de quatre mandats par rapport à aujourd’hui, tandis que l’Union Sioniste, une liste commune entre le parti travailliste et le parti Hatnouah, passerait de 24 à 9 sièges.

L’ancien chef d’état-major de Tsahal, Benny Gantz, crée lui aussi un nouveau parti, Hosen LeIsrael, qui gagnerait 11 sièges.

Le parti d’extrême-gauche Meretz rempoterait six sièges, soit un gain d’un mandat par rapport à 2015, tandis que le parti Liste Commune a majorité arabe conserverait les 13 sièges qu’il détient actuellement.

Membre Juif.org





Dernière mise à jour, il y a 39 minutes